ORTHODOXIE – Des réflexions écologiques sur la crête

2017 ECOLOGIE Crete Octobre.png

Un rendez vous à venir en octobre prochain en Crête. La 5e conférence orthodoxe sur la théologie de « l’oikos » se déroulera du 23 au 27 octobre prochain.

Des articles théologiques peuvent être proposés avec comme date limite le 30 juillet. A vos plumes

http://ithe.webs.com/

DL

Plus d’infos :  Louk.Andrianos@wcc-coe.org or luc_andrian@yahoo.gr

Publicités

THEOLOGIE – Le temps de la Création… en 5 min

2015 Le temps de la CréationLe blog E&E a présenté rapidement le travail de thèse de Fabien Revol, publié dans un ouvrage récent (Le temps de la création, éd. du Cerf, 2015). Une lecture passionnante mais qui exige un peu de temps et de culture théologique. Arnaud, du groupe des chrétiens nantais concernés par l’écologie, nous a facilité le travail en proposant cette note de lecture.

Une thèse en théologie peut-elle intéresser des militants écologistes chrétiens ? Cela dépend sans doute du sujet, mais celle de Fabien Revol sur « Le temps de la création » devrait les intéresser. A deux titres :

  • la recherche d’une mise en cohérence des théories de l’évolution et de la théologie de la création facilite le dialogue entre science et religion. L’approche de Fabien Revol donne un cadre d’intégration des deux dimensions, quand d’autres approches, très riches comme celle de Teilhard de Chardin, constituent plus des discours parallèles,
  • Lutter pour un monde meilleur suppose une espérance. Nous avons avec la conception de la création comme une évolution vers un accomplissement de nature divine, les fondements d’une véritable espérance, là encore très proche de celle de Teilhard.

Lire la suite

COLLOQUE – Des animaux et des hommes

2015 Création colloqueChristine me signale un colloque universitaire à venir (12 au 14 mars) à la Faculté de théologie catholique de Strasbourg, sur le thème prometteur de : « La restauration de la Création : quelle place pour les animaux ? »

Plus d’infos ici

Programme de ce colloque passionnant
Le colloque est organisé dans le cadre du programme de recherche de l’Equipe de Recherches sur le christianisme ancien et médiéval pour 2013-2017 : « Théologie de la création : des animaux et des hommes ». Relire sous cet angle les œuvres des philosophes et théologiens anciens et médiévaux n’est pas sans résonance avec les préoccupations les plus actuelles dans notre société et parmi les chercheurs : c’est le cas d’une réflexion de plus en plus attentive sur la redéfinition du statut juridique des animaux, de la part, en même temps, des philosophes, des théologiens, mais aussi des juristes et des hommes politiques. Les intervenants du colloque, biblistes, patrologues, médiévistes et philosophes souhaitent aborder le thème complexe du statut des animaux dans la pensée chrétienne ancienne et médiévale selon une perspective eschatologique, en se concentrant, en particulier, sur la question du salut des animaux dans le projet divin. Dans une perspective pluridisciplinaire, exposés et discussions susciteront, nous l’espérons, une réflexion féconde.

Contact et inscriptions auprès des organisateurs : Isabel IRIBARREN, iribar@unistra.fr

DL

Bossey pour mettre en pratique

BosseyL’institut de formation du Conseil œcuménique des Églises à Bossey en Suisse, continue de tracer son chemin, aussi sur les thématiques écologiques. Prochain rendez-vous : un séminaire intitulé « Écologie, théologie et justice, en pratiques », qui se déroulera du 23 au 28 juin 2014.

Le séminaire a pour ambition de travailler sur le lien entre ces trois domaines et de réfléchir comment les Églises peuvent ainsi déployer des réponses éthiques viables et alternatives face aux menaces environnementales actuelles. Il sera aussi l’occasion d’une étude des travaux actuels d’éco-théologies qui soulignent la nécessité d’une approche critique sur le lien entre les mondes de l’écologie et de la théologie.

DL

Entre ciel et terre

EuvéAprès la journée annuelle qui vient de se dérouler dans le Loiret, les chrétiens mobilisés par les enjeux écologiques invitent à une soirée débat au centre œcuménique d’Orléans (28 rue H. Troyat, Orléans La Source, 02 38 69 15 22) le mardi 15 octobre à 20 h 30. C’est François Euvé, jésuite et théologien, qui mènera la réflexion autour du thème : « Ecologie et théologie : une alliance salutaire et universelle ! « 
La sensibilité écologique actuelle nous invite à redécouvrir la valeur de la création ( la « terre ») comme don de Dieu (le « ciel »). Se pose alors la question du rôle propre de l’humanité.

DL

Sauver la planète ou la recréer ?

90304-4_Conradie.indd

Pour beaucoup de chrétiens, la porte d’entrée théologique pour réfléchir sur l’écologie est celle des récits bibliques de la Création. Mais à force de les parcourir, on saisit bien qu’ils ne sont pas compréhensibles si on ne les mets pas en perspective avec l’autre grand pilier de la foi chrétienne : une saine théologie du Salut.

Un livre récent donne un regard stimulant sur cette tension théologique, en l’occurrence au sein de la tradition Réformée allemande, suisse, hollandaise et sud-africaine. De quoi réfléchir aussi sur la place du thème eschatologique de la « recréation » et de la « création nouvelle » ?

DL

Saving the Earth? The Legacy of Reformed Views on “Re-Creation”, par Ernst M. Conradie, Studies in Religion and the Environment/Studien zur Religion und Umwelt, Vol. 8 LIT Verlag Berlin-Münster-Wien-Zürich-London, 2013

Au milieu de la théologie, coule une rivière

Qu’a souligné le pasteur luthérien Edson Streck au cours de l’inauguration de la nouvelle année académique de la Faculté de l’Ecole supérieure de théologie (EST) au Brésil ? Que faire de la théologie demande d’avoir désormais une bonne connaissance des questions de l’environnement ! D’ailleurs, « cette matière fait désormais partie du cursus universitaire dans le cadre du cours Urban Mission et qui correspond à un des points d’attention que nous avions soulignés lors de notre synode. »

Pour mettre ce vœu en pratique, la session d’inauguration de l’année universitaire (fin juillet 2012) a invité Julio Dorneles, directeur du Consortium Pro-Sinos. Un consortium qui prend soin du bassin hydrographique de Rio dos Sinos de 190 km de long et qui dessert près d’un million de personnes, soit 17 % de la population de l’Etat de Rio Grande do Sul. Avec une croissance  du nombre d’implantations qui augmente dramatiquement depuis deux décennies, mettant en péril le caractère durable de l’écosystème de la région.

Le consortium a été créé en 2006  après une affaire qui a provoqué la mort de plus d’un million de poissons dans le Rio dos Sinos. Du coup, 26 districts municipaux ont décidé d’agir ensemble pour restaurer ce milieu fragile et le préserver dans l’avenir. Il s’agit notamment d’évoquer l’impact des rizières qui longent le cours d’eau, l’absence de forêts, l’érosion, l’accumulation de sédiments… Autant de travaux, de prises de conscience et d’efforts qui devront donc aussi désormais interpeller les travaux des théologiens soucieux de la terre, et de ses rivières…

Source : d’après Micael Vier B. for ALC