DOCUMENT – Du neuf dans de l’ancien ?

2017 LIvre CEF 2017

ça y est. Il est sorti ? Qui ? Le dernier opuscule de réflexion des évêques catholiques de France sur l’engagement social de nos communautés, et qui fait directement écho aux appels de l’encyclique Laudato si du pape François.

Ce texte, en fait, prend la suite d’un autre, écrit il y a … 35 ans, en 1982. La déclaration de l’époque « Pour de nouveaux modes de vie », avait été écrite dans un contexte de crise économique, de forte croissance du chômage, de la précarité et de la misère. La crise écologique n’y était pas encore très clairement évoquée mais elle se profilait déjà à l’horizon. Désormais avec la demande du pape François, les appels au changements urgents de nos modes de vie personnels et collectifs se font plus pressants.
« Le choix a été fait dans ce texte de s’adresser à l’ensemble des Français pour les interpeller sur leurs choix et leurs engagements. Ce texte n’est pas une analyse exhaustive des problèmes de notre société ou un programme politique. Son but est d’aider chacun à exercer son discernement dans une situation qui exige à la fois un regard lucide sur le monde et une volonté d’agir pour le bien commun. »
Un texte intéressant donc, attentif à dialoguer avec tous, sans diaboliser personne autour de sept thématiques. Il s’agit de penser les moyens de « mieux vivre le temps », « mieux consommer », « mieux utiliser l’argent », « mieux produire », « mieux habiter l’espace », « mieux répondre aux besoins sociaux », ‘mieux accueillir les migrants ». Et chaque chapitre fait un certain nombre de rappels nécessaires sur des avancées ou des résistances actuelles dans la société politique et civile françaises. Avec un appel final à participer activement au renouvellement des structures démocratiques en France.
Un document donc stimulant et qui pourra aider beaucoup de communautés à continuer à rester mobilisées, deux ans après Laudato si.
Mais.
Car, il y un mais, si le document assume un style qui veut être proche de celui du pape François, il manque quand même singulièrement de souffle.

Lire la suite

Publicités

D’autres habitudes pour habiter

Témoignage 1Dans le cadre d’une réflexion sur l’évolution de nos modes de vie, la Mission de France donne la parole à certains de ses membres déjà engagés dans cet agir. Exemple ? Maryno et Marc Bodinier, de la région Centre-Est engagé dans un projet d’habitat groupé.

 » Vivre en habitat participatif n’est pas venu par hasard dans notre histoire, à la fois vieux rêve et fruit d’expériences passées. Nos choix de vie se fondent sur la conviction que « l’urgence est aux partages » selon l’expression de l’abbé Pierre. Nous voyons les ravages humains et écologiques que la société de consommation fabrique. Nous engager dans cette alternative est une forme de résistance et de protestation à un mode de vie fondé sur le « toujours plus» générateur d’exclusions et d’inégalités. Loin de nous résigner nous voulons marquer au quotidien un choix de simplicité, de partage, d’humanité. C’est ainsi que, depuis 2008, nous nous sommes lancés dans l’aventure d’Habiterre, à Die (Drôme). Au départ nous souhaitions mettre en cohérence nos modes de vie et nos discours, retisser du lien social, renforcer une solidarité intergénérationnelle, mutualiser nos besoins, réduire notre empreinte énergétique… Nous avons imaginé et construit une forme d’habitat qui conjugue vie privée et vie collective. Peu à peu un groupe s’est constitué avec dix familles – ce qui fait dix-huit adultes (en couple ou en solo) et onze enfants (de 0 à 17 ans). Lire la suite

Des ambassadeurs catholiques… pour le climat

L’initiative est américaine, et ce n’est pas inutile de le souligner. L’alliance catholique pour le climat, qui est une association fondée en 2006 prend différentes initiatives pour aider les communautés catholiques à se mobiliser sur les urgences climatiques. Parmi elles, on peut souligner celle des 24 ambassadeurs qu’elle a désignés et qui sont des personnes ressources capables de faire des interventions en lien avec l’enseignement de la doctrine sociale de l’Eglise catholique, notamment celui issu de la déclaration des évêques américains :  » Global Climate Change: A Plea for Dialogue, Prudence and the Common Good. »

On peut trouver la liste de ces ambassadeurs ici (et leur répartition sur le territoire ci contre). Intéressant de noter qu’ils s’engagent chacun à respecter le serment de Saint François d’Assise pour la protection de la Création et des plus pauvres, qui est proposé à tout un chacun. Le serment contient 5 engagements : PRIER et réfléchir sur le devoir de prendre soin de la Création de Dieu et de protéger les pauvres et les personnes vulnérables / SE FORMER et former d’autres sur les causes et la dimension morale du changement climatique en cours / TEMOIGNER de nos actions concrètes pour changer nos modes de vie / AGIR pour changer nos comportements et ainsi participer à la réduction des effets du changement climatique / INTERCEDER dans les débats sur le changement climatique pour que les principes catholiques de respect des plus pauvres soient toujours honorés.