LAUDATO SI – Des grandes villes intégrales ?

Guadi.jpgActuellement se déroule une conférence internationale au Brésil sur le thème « Laudato Si et les grandes villes » organisé par la Fondation « Antoni Gaudi pour les grandes villes »

Le pape François a envoyé un message aux participants indiquant qu’il est « irresponsable de polluer l’eau et l’air. Les gouvernements doivent agir. Nous ne pouvons pas rester les bras croisés lorsqu’on observe une dégradation environnementale sévère. »

Dégradation de l’air, pollution de l’eau, augmentation de la production de déchets mais aussi pauvreté sociale, et ghettoisation alimentés par la violence et l’injustice : autant de réalités qui ne peuvent pas laisser indifférents les dirigeants. Pour se mobiliser, le pape argentin propose la triade des 3 R : respect, responsabilité et relations. Respect de l’environnement et pour la Création, voilà un devoir « que nous devons tous avoir, parce que nous en avons tous hérité comme un don précieux et que nous devons nous assurer que les générations futures pourront continuer de l’admirer et d’en profiter. »

Il s’agit pour lui de casser le mur de l’indifférence . « La passivité actuelle prouve que l’humanité a perdu son sens de la responsabilité envers les familles sur lesquelles toute société civile est pourtant fondée. » Il s’agit donc de construire «  un réseau de communion et d’appartenance, capable de promouvoir une meilleure coexistence et dépasser les difficultés. »

DL

 

ROME – Ceux qui répondent à l’appel du 18 juin

Deux ans déjà ! A l’occasion de l’anniversaire de la publication de l’encyclique Laudato si, le 18 juin 2015, le pape François a rejoint la campagne de mobilisation qui appelle au moins un million de personnes à engager directement leur vie quotidienne autour des appels de l’encyclique

C’est le Global Catholic Climate Movement qui mène l’aventure de cette campagne du « serment Laudato si' » qui a aussi reçu le soutient de nombreux responsables religieux catholiques : Cardinal Turkson, Tagle, Ribat, Cupich, Marx… Et donc désormais aussi du pape François lui même. « Avec 1,2 milliards de catholiques à travers le monde, nous avons un rôle critique à jouter pour arrêter le changement climatique en cours et la crise écologique plus large », rappelle Tomas Insua, directeur du GCCM. Plusieurs actions catholiques montrent que le mouvement d’action des milieux catholiques est bien lancé : appel du pape à Angela Merkel durant le dernier sommet du G20, poursuite du mouvement de désinvestissement d’organisations catholiques, actions communes avec des mouvement interpellants les responsables rassemblés pour le G7 ou publiant un appel dans Nature Magazine pour faire reconnaitre par le G20 l’urgence de la situation.

DL

Plus d’infos : http://catholicclimatemovement.global/

DOCUMENT – Du neuf dans de l’ancien ?

2017 LIvre CEF 2017

ça y est. Il est sorti ? Qui ? Le dernier opuscule de réflexion des évêques catholiques de France sur l’engagement social de nos communautés, et qui fait directement écho aux appels de l’encyclique Laudato si du pape François.

Ce texte, en fait, prend la suite d’un autre, écrit il y a … 35 ans, en 1982. La déclaration de l’époque « Pour de nouveaux modes de vie », avait été écrite dans un contexte de crise économique, de forte croissance du chômage, de la précarité et de la misère. La crise écologique n’y était pas encore très clairement évoquée mais elle se profilait déjà à l’horizon. Désormais avec la demande du pape François, les appels au changements urgents de nos modes de vie personnels et collectifs se font plus pressants.
« Le choix a été fait dans ce texte de s’adresser à l’ensemble des Français pour les interpeller sur leurs choix et leurs engagements. Ce texte n’est pas une analyse exhaustive des problèmes de notre société ou un programme politique. Son but est d’aider chacun à exercer son discernement dans une situation qui exige à la fois un regard lucide sur le monde et une volonté d’agir pour le bien commun. »
Un texte intéressant donc, attentif à dialoguer avec tous, sans diaboliser personne autour de sept thématiques. Il s’agit de penser les moyens de « mieux vivre le temps », « mieux consommer », « mieux utiliser l’argent », « mieux produire », « mieux habiter l’espace », « mieux répondre aux besoins sociaux », ‘mieux accueillir les migrants ». Et chaque chapitre fait un certain nombre de rappels nécessaires sur des avancées ou des résistances actuelles dans la société politique et civile françaises. Avec un appel final à participer activement au renouvellement des structures démocratiques en France.
Un document donc stimulant et qui pourra aider beaucoup de communautés à continuer à rester mobilisées, deux ans après Laudato si.
Mais.
Car, il y un mais, si le document assume un style qui veut être proche de celui du pape François, il manque quand même singulièrement de souffle.

Lire la suite

LAUDATO SI – C’est aussi un cri !

2017-clameursUne websérie Laudato si ? Eh bien oui ! Les amis du CERAS ont osé. Dès le 13 mars prochain, sur Youtube, la série « Clameurs » donnera la parole aux « exclus pour interroger nos modèles de société ». Entre fiction et documentaire, la websérie se déclinera en six chapitres.

Accélération, la culture du déchet, notre cadre de vie, notre relation à la Création, un ‘nous’ à construire ensemble, « nos cultures, notre avenir »… chaque chapitre sera l’occasoin de rencontres et d’éclairages variés.

Derrière l’opération se cache notamment Martin de Lalaubie, 28 ans, réalisateur de la série. Engagé au Ceras depuis 2013, il travaille sur la série depuis fin 2015.

 

 

SUISSE – La bonne heure de la justice écologique

2017-fribourgL’écologie se décline aussi en version bilingue. Par exemple, en Suisse, où la Faculté de théologie de l’Université de Fribourg  organise une journée d’étude sur le thème « Vers une écologie intégrale. Réflexions théologiques et implications pastorales à partir de l’encyclique Laudato si’ ».

La journée aura lieu le mardi 21 mars 2017, de 8 h. 45 à 13 heures, au Centre spirituel Sainte-Ursule de Fribourg, Suisse. Et en voici l’argumentaire théologique, pour ceux qui aiment le genre :

Il a fallu longtemps pour que les responsables des Églises reconnaissent la gravité des problèmes écologiques auxquels la terre est exposée. Cédant à l’esprit des années 1960, le concile Vatican II a plutôt défendu une « théologie de la domination », selon laquelle la nature est surtout disponible pour l’utilisation humaine (cf. Gaudium et spes, n. 12 ; 36). Ce n’est qu’avec Jean Paul II et son encyclique Sollicitudino rei socialis (1988) que la protection de l’environnement est entrée dans les priorités de l’enseignement social de l’Église catholique.

Lire la suite

CATHOLICISME – Un oui pour un nom

Le  » Global Catholic Climate Movement » (GCCM) est un mouvement fondé en janvier 2015 pour accompagner l’encyclique alors annoncée du pape François sur l’écologie et aussi mobiliser la communauté catholique pour la COP21 à Paris. N’est-il pas temps maintenant de changer de nom pour élargir la mobilisation ?

2016-gccm-nom

C’est en tout cas la question que posent les responsables du GCCM, désireux d’élargir leur action à toutes les thématiques de l’encyclique du pape François. Comme l’ont montré leur deux dernières initiatives de 2016 : le programme de formation des « animateurs  Laudato si » et la campagne pour la « semaine Laudato si »

Ne serait il pas bon de devenir du coup le  « Laudato Si’ Movement », le « mouvement Laudato si » ?

Si vous avez un avis sur la question, n’hésitez pas à voter sur leur site.

Peut être une bonne occasion aussi pour les initiatives françaises dans ce domaine de se regrouper sous une même bannière ? Et de faire du réseau avec nos amis américains bien en peine sur ces questions avec la nouvelle administration ?

DL