DOCUMENT – Du neuf dans de l’ancien ?

2017 LIvre CEF 2017

ça y est. Il est sorti ? Qui ? Le dernier opuscule de réflexion des évêques catholiques de France sur l’engagement social de nos communautés, et qui fait directement écho aux appels de l’encyclique Laudato si du pape François.

Ce texte, en fait, prend la suite d’un autre, écrit il y a … 35 ans, en 1982. La déclaration de l’époque « Pour de nouveaux modes de vie », avait été écrite dans un contexte de crise économique, de forte croissance du chômage, de la précarité et de la misère. La crise écologique n’y était pas encore très clairement évoquée mais elle se profilait déjà à l’horizon. Désormais avec la demande du pape François, les appels au changements urgents de nos modes de vie personnels et collectifs se font plus pressants.
« Le choix a été fait dans ce texte de s’adresser à l’ensemble des Français pour les interpeller sur leurs choix et leurs engagements. Ce texte n’est pas une analyse exhaustive des problèmes de notre société ou un programme politique. Son but est d’aider chacun à exercer son discernement dans une situation qui exige à la fois un regard lucide sur le monde et une volonté d’agir pour le bien commun. »
Un texte intéressant donc, attentif à dialoguer avec tous, sans diaboliser personne autour de sept thématiques. Il s’agit de penser les moyens de « mieux vivre le temps », « mieux consommer », « mieux utiliser l’argent », « mieux produire », « mieux habiter l’espace », « mieux répondre aux besoins sociaux », ‘mieux accueillir les migrants ». Et chaque chapitre fait un certain nombre de rappels nécessaires sur des avancées ou des résistances actuelles dans la société politique et civile françaises. Avec un appel final à participer activement au renouvellement des structures démocratiques en France.
Un document donc stimulant et qui pourra aider beaucoup de communautés à continuer à rester mobilisées, deux ans après Laudato si.
Mais.
Car, il y un mais, si le document assume un style qui veut être proche de celui du pape François, il manque quand même singulièrement de souffle.

Lire la suite

LAUDATO SI – C’est aussi un cri !

2017-clameursUne websérie Laudato si ? Eh bien oui ! Les amis du CERAS ont osé. Dès le 13 mars prochain, sur Youtube, la série « Clameurs » donnera la parole aux « exclus pour interroger nos modèles de société ». Entre fiction et documentaire, la websérie se déclinera en six chapitres.

Accélération, la culture du déchet, notre cadre de vie, notre relation à la Création, un ‘nous’ à construire ensemble, « nos cultures, notre avenir »… chaque chapitre sera l’occasoin de rencontres et d’éclairages variés.

Derrière l’opération se cache notamment Martin de Lalaubie, 28 ans, réalisateur de la série. Engagé au Ceras depuis 2013, il travaille sur la série depuis fin 2015.

 

 

SUISSE – La bonne heure de la justice écologique

2017-fribourgL’écologie se décline aussi en version bilingue. Par exemple, en Suisse, où la Faculté de théologie de l’Université de Fribourg  organise une journée d’étude sur le thème « Vers une écologie intégrale. Réflexions théologiques et implications pastorales à partir de l’encyclique Laudato si’ ».

La journée aura lieu le mardi 21 mars 2017, de 8 h. 45 à 13 heures, au Centre spirituel Sainte-Ursule de Fribourg, Suisse. Et en voici l’argumentaire théologique, pour ceux qui aiment le genre :

Il a fallu longtemps pour que les responsables des Églises reconnaissent la gravité des problèmes écologiques auxquels la terre est exposée. Cédant à l’esprit des années 1960, le concile Vatican II a plutôt défendu une « théologie de la domination », selon laquelle la nature est surtout disponible pour l’utilisation humaine (cf. Gaudium et spes, n. 12 ; 36). Ce n’est qu’avec Jean Paul II et son encyclique Sollicitudino rei socialis (1988) que la protection de l’environnement est entrée dans les priorités de l’enseignement social de l’Église catholique.

Lire la suite

CATHOLICISME – Un oui pour un nom

Le  » Global Catholic Climate Movement » (GCCM) est un mouvement fondé en janvier 2015 pour accompagner l’encyclique alors annoncée du pape François sur l’écologie et aussi mobiliser la communauté catholique pour la COP21 à Paris. N’est-il pas temps maintenant de changer de nom pour élargir la mobilisation ?

2016-gccm-nom

C’est en tout cas la question que posent les responsables du GCCM, désireux d’élargir leur action à toutes les thématiques de l’encyclique du pape François. Comme l’ont montré leur deux dernières initiatives de 2016 : le programme de formation des « animateurs  Laudato si » et la campagne pour la « semaine Laudato si »

Ne serait il pas bon de devenir du coup le  « Laudato Si’ Movement », le « mouvement Laudato si » ?

Si vous avez un avis sur la question, n’hésitez pas à voter sur leur site.

Peut être une bonne occasion aussi pour les initiatives françaises dans ce domaine de se regrouper sous une même bannière ? Et de faire du réseau avec nos amis américains bien en peine sur ces questions avec la nouvelle administration ?

DL

ALIMENTATION – Dis moi ce que tu manges, …

Et voici une série d’informations de 2016 autour des questions de l’alimentation

r2gis-charrePourquoi nos assiettes sont-elles devenues un sujet politique ? Peut être parce que notre rapport à la nourriture en dit long de notre envie à vivre ensemble. Récemment, le P. Régis Charre, prêtre aux Minguettes, a proposé le développement de menus sans viandes dans les cantines scolaires.

« Si 100% des parents veulent que leur enfant mange de la viande tous les jours, du lundi au vendredi, personne n’aura rien à redire. Mais nous voudrions que les parents, quelque soit leur obédience religieuse ou leur sensibilité écologique, puissent choisir. »

C’est parce qu’il fait parti de la commission « Laïcité et vivre ensemble » que le P. Régis Charre s’exprime sur ce sujet sensible, précisant  que « proposer un menu sans viande n’est pas nécessairement faire rentrer la religion dans la cantine municipale ».

« Le pape François a sorti une encyclique, le Laudato Si, qui concerne l’écologie intégrale. Elle comprend l’écologie environnementale et l’écologie des plus pauvres, car il dit que tout est lié. En France, nous avions plutôt tendance à opposer les deux. Les partis écologistes s’opposaient aux partis qui défendaient la classe ouvrière et inversement. Aujourd’hui, nous prenons en compte les deux et revoyons un certain nombre de questions concrètes de la vie quotidienne » explique Régis Charre.

Selon lui, il faudrait dans tous les cas manger moins de viande dans les années avenir pour assurer un équilibre. Une nécessité qui demande aussi de la pédagogie puisque, pour l’heure, les menus « sans viandes » attirent beaucoup moins d’enfants et de parents. La question ici n’est donc pas polémique et n’est pas un faux-né de la question de l’alimentation kasher ou hallal.

« Dès que quelqu’un demande à prendre en compte les enfants musulmans, on dit qu’il veut faire entrer la religion dans la municipalité. Les bannières se lèvent et on dit tout de suite non. Je pense qu’au contraire, proposer des menus avec ou sans viande tous les jours, comme c’est le cas à Lyon où à Décines, respecte la laïcité ».

Source : article de  Mathilde Régis dans Lyon capitale/ Publié le 28/09/2016

LAUDATO SI – Ecologie culturelle

2016-unescoL’encyclique Laudato si poursuit son chemin. A l’Unesco aussi. Le 9 novembre prochain une rencontre lui est spécifiquement dédiée.

Au lendemain de la définition du nouvel agenda 2030 et de la COP 21, la Lettre Encyclique «Laudato Si’» du Pape François, continue à inspirer les décideurs politiques et les Organisations Internationales Gouvernementales à agir ensemble dans le but de promouvoir la lutte contre la pauvreté, la promotion de la dignité humaine et le respect de l’environnement. L’appel du Pape François à une « révolution culturelle », à une « citoyenneté écologique » et à « une éducation à la relation entre l’humanité et l’environnement » rejoint les efforts de l’UNESCO engagé à la promotion d’une éducation au développement durable. Sous le patronage de l’UNESCO, la Mission Permanente d’Observation du Saint-Siège auprès de l’UNESCO et le Conseil Pontifical « Justice et Paix » organisent un colloque intitulé « La Terre, notre Maison commune : défis et espoir » :

Le mercredi 9 novembre 2016 de 15h00 à 18h00, Maison de l’UNESCO – salle II, 125, avenue de Suffren, Paris 7e (RSVP)

Dans ce contexte, le colloque présente une réflexion sur l’Encyclique « Laudato Si’ » un an et demi après sa parution et ses liens avec l’UNESCO avec la même certitude que « l’Humanité possède encore la capacité de collaborer pour construire notre maison commune ».

Lire la suite