COLLOQUE – Ecology Academy I

2017 ECOLOGIE Académie ND du ChêneLa communauté des frères de Saint-Jean, installée au sanctuaire Notre-Dame-du-Chêne, dans la Sarthe, a bien entamé sa transition écologique. Leur site annonce la couleur : il s’agit bien d’implanter une nouvelle  académie pour une « écologie intégrale ». Un rendez-vous s’annonce du 13 au 15 avril pour en parler et l’enrichir de différents regards et réflexions.

2017 ECOLOGIE Académie colloqueIl s’agit en fait d’un colloque dont le thème est : « Les nouvelles attentes écologiques. Prise de conscience, réalisme ou utopie ? ».  Présidé par Mgr Yves Le Saux, évêque du Mans, le colloque donnera la parole à différents intervenants : Gautier Bès (enseignant, rédacteur de la revue Limite), Hervé Coves, (agronome), Tugdual Derville  (Courant pour une Ecologie Humaine), Fr. François-Frédéric Lot (Maître des Etudes des Frères de Saint-Jean), Dominique Vermersch (recteur de l’Université Catholique de l’Ouest), Vincent Vignon (Office du Génie Ecologique).
Avec différentes séances plénières et ateliers qui s’annoncent :
 Séances plénières : ·         Le corps augmenté, quelle attente ?       Fr. François-Frédéric Lot / ·         Attentes et environnement                      Vincent Vignon / ·         Sagesse du sol et rythme du vivant       Hervé Covès / ·         Un espace social à réinventer                  Valérie Régnier ?   / ·         Vers une prise de conscience universelle et agissante  Tugdual Derville, / ·         Une morale renouvelée                      Dominique Vermersch / ·         Conversion écologique et progrès         Gautier Bès /  
·         La transition écologique est-elle une utopie ?   Grand débat.
 
Ateliers : Agro-écologie et permaculture : Blandine Petitpoisson (agronome, Journées Paysannes), Hervé Coves. Modérateur : Richard de Seze. // Médecines naturelles : Jean-Baptiste Le Sueur (médecine chinoise), fr. Alain-Dominique (homéopathe). Modérateur : fr. Stéphane-Marie. // Alimentation/Santé selon Hildegarde de Bingen Sainte Hildegarde : Emmanuelle de Saint-Germain, François et Claire Delbeke. // Economie solidaire et sociale : Franck Delalande (Lobodis, café équitable). Modérateur : François Robin
Contacts et infos : Notre-Dame du Chêne
2 rue des Bleuets, 72300 Vion, Téléphone : 02 43 95 48 01
Email : info@academie-ecologie-integrale.org

Publicités

ECOLOGIE INTEGRALE – Les générations futures sont déjà là

2017 ECOLOGIE OCtobre Dauphiné« Croq’lavie », un rassemblement d’aumônerie s’est déroulé à Valence du 21 au 23 octobre dernier avec comme thème l’écologie intégrale

Le journal Le Dauphine libéré était sur place :

Jusqu’à lundi, plus de 600 lycéens, venus de la province de Lyon, font la fête au Parc des expos de Valence. Ce 6e rassemblement chrétien ”Croq’lavie” prône cette année l’écologie intégrale : « S’engager pour laisser une empreinte positive sur la Terre », résume l’un des fondateurs, Dominique Perseval. Un thème qui interpelle l’évêque de Valence. Pierre-Yves Michel se dit curieux de savoir « si ça va toucher les jeunes mais j’observe un désir d’engagement ». Eux sont ravis de l’événement, de retrouver les copains et de se dire « qu’on n’est pas les seuls jeunes à croire en Dieu ». Emmanuel et Maxime ont tous les deux 15 ans. À leurs yeux, la religion est totalement dépoussiérée : « L’Église a véritablement changé en s’adaptant à la jeunesse. Elle a conservé son message mais a travaillé sur sa façon de l’annoncer. »

Plus d’infos, d’images et de son sur la page Facebook de Croq’lavie

et du côté de RCF Drôme

DL

 

EMISSION – Ondes intégrales

2017 ECOLOGIE Fleur-de-sel-800x445L’ami Arnaud me signale que ça continue de bouger du côté de Nantes. Désormais, c’est sur les ondes que l’écologie intégrale pourra être reçue.

En effet, une émission radio hebdomadaire vient d’être lancée, sur Radio-Fidélité sur 103.8. L’émission s’appelle « Fleur de sel », et évoque une approche chrétienne de l’écologie, dans la lignée de Laudato si. Elle est animée Elle est animée par des membres du groupe Ecologie parole de chrétiens du diocèse de Nantes.

Vous pouvez l’écouter en direct en Loire-Atlantique (quatre rediffusion dans la semaine), Lundi 17h ; Mardi 2h ; Jeudi 4h ; Samedi 9h ; Dimanche 12h 03

 En podcast sur : http://radiofidelite.fr/fr/wp-content/uploads/2017/10/Fleur-de-sel.mp3

POLITIQUE – Critères à terre

2017 Rey Frejus PolitiqueMgr Rey, évêque français du diocèse de Frejus-Toulon, vient de publier le 25 mars « quelques critères de discernement » pour préparer les élections politiques à venir au sein des communautés chrétiennes. Des critères largement inspirés par l’encyclique Laudato si… Extraits.

(…) La vision chrétienne de l’engagement politique repose sur la centralité de la personne humaine (dignité et transcendance, disait le pape à Strasbourg en 2014) et le sens du bien commun, conçu comme le « bien de tout homme et de tout l’homme. » A la veille des élections on cite souvent la Note doctrinale de la Congrégation pour la Doctrine de la foi de 2002. Elle donne des critères pour l’engagement et le comportement des chrétiens dans la vie politique. On parle habituellement de “principes non-négociables”, nécessaires à la vie démocratique. Souvent présentés comme étant au nombre de trois (le droit à et la défense de la vie humaine, le mariage conçu comme l’union stable d’un homme et d’une femme, la liberté d’enseigner), on oublie qu’ils comprennent en réalité la totalité du bien commun. Leur liste est donc plus longue : « Il faut penser à la protection sociale des mineurs et à la libération des victimes des formes modernes d’esclavage. On ne peut exclure de cette liste le droit à la liberté religieuse et le développement dans le sens d’une économie qui soit au service de la personne et du bien commun, dans le respect de la justice sociale, du principe de solidarité humaine et de la subsidiarité, qui veut que “les droits de toutes les personnes, de toutes les familles et de tous les groupes, et que l’exercice de ces droits, soient reconnus“. Enfin, comment ne pas voir dans ces exemples le grand thème de la paix. »

  • L’option préférentielle pour les pauvres

Les racines évangéliques de la Doctrine sociale indiquent une priorité politique : l’option préférentielle pour les pauvres. Elle est un élément clé de tout action politique chrétienne. Un chrétien en politique ne peut pas faire l’impasse des questions de pauvreté et de misère: SDF, chômeurs, migrants, population des pays en guerre et des pays pauvres, conditions de détention des prisonniers etc. Les expressions forgées par le pape François n’ont pas pu ne pas nous frapper : « Lutter contre la culture du déchet ou bien encore contre la mondialisation de l’indifférence. » Dans l’histoire, la France a toujours montré l’exemple de la solidarité et de la fraternité. Face aux nouveaux enjeux de pauvreté auxquels l’humanité fait face dans sa dimension planétaire, et compte tenu de la fluidité de l’information, les Français sont invité à une nouvelle « fraternité hors les murs », sans craindre de s’appauvrir.

Lire la suite

ECOLOGIE INTEGRALE – Quartiers d’été

2016 Valence université d'étéFabien m’informe de ce projet très prometteur fin août : l’université d’été du diocèse de Valence dédié à l’écologie intégrale.

Un beau RV dans un des départements les plus portés sur l’agriculture biologique notamment.

3 jours de formation, d’échanges et de réflexion proposés à tous, avec l’apport de :
– Fabien Revol, titulaire de la Chaire Jean Bastaire (Université catholique de Lyon),
– Jean-Jacques Brun, directeur de recherche IRSTEA, membre d’Oeko-logia,
– Paul Piccaretta, directeur de rédaction de la revue Limite (revue d’écologie intégrale)
– des drômois impliqués dans l’écologie :
Marie Hechmann, Jean Serret…
– des représentants de différentes religions : Martin Kopp, théologien protestant, Bruno Guiderdoni, musulman etc.

Plus d’infos

DL

RENDEZ-VOUS – Week end intégral

2016 SagesseNathalie, de Chrétiens unis pour la terre, me rappelle (et pour cause), un rendez-vous qui se rapproche.

Le 6 et 7 février prochain, une réflexion autour de l’encyclique Laudato si, sur les défis de la solidarité, de la sobriété heureuse et l’urgence d’une conversion écologique « intégrale » est proposée à Saint-Laurent-Sur-Sèvres (85).

Christine Kristof , de CUT , viendra co-animer la matinée du dimanche 7 et une association de Vendée « Enfants de Madagascar » viendra témoigner également.

Deux jours pour se rencontrer, réfléchir et partager nos expériences et convictions.

DL

Plus d’infos et inscriptions : Tél : 02 51 64 38 02
http://fillesdelasagesse.cef.fr/centre-spirituel-sagesse ; courriel : centrespirituelsagesse@laposte.net

 

ENCYCLIQUE – Déclaration d’amour et de guerre

2015 GauthierLe Figaro a donné la parole à l’ami Gaultier il y a quelques semaines. Voici le texte qu’il propose pour commenter l’encyclique, en attendant que nous découvrions à la rentrée son projet éditorial dédié à l’écologie intégrale…

«L’écologie intégrale» expliquée à un consommateur

Par Gaultier Bès, publié le 18/06

Gaultier Bès, 26 ans, professeur agrégé de lettres modernes, auteur de «Nos Limites: pour une écologie intégrale» (Le Centurion, 2014, avec Axel Rokvam et Marianne Durano). Il s’occupe également de la revue Limite dédiée à l’écologie intégrale.


Le pape François n’est pas vert. Il est chrétien. Il n’est même pas écologiste. Il est catholique. La publication de l’encyclique Laudato si’ sur la «sauvegarde de la maison commune», tant attendue en cette année décisive pour le climat, est un événement, mais pas forcément celui qu’on croit. Les observateurs attentifs savent bien en effet que, de la Genèse à l’Apocalypse, des Psaumes à sainte Hildegarde de Bingen, de l’arche de Noé au Cantique des créatures, la question écologique n’a jamais été ignorée par la tradition chrétienne. François lui-même s’inscrit dans les pas de ses prédécesseurs: Paul VI parlant d’une «exploitation inconsidérée de la nature», Jean-Paul II d’une «écologie humaine authentique», enfin, Benoît XVI du «livre de la nature unique et indivisible».

«Rien de nouveau sous le soleil», en somme, pourrait-on être tenté de dire. Pourtant déjà résonnent les cris d’orfraie. Les libéraux-conservateurs hurlent au dévoiement crypto-marxiste, tandis que les libéraux-libertaires célèbrent la métamorphose du Pape en «conscience» droit-de-l’hommiste et policée. D’un côté, à les en croire, Che Guevara avec une mitre, de l’autre, Bernard Kouchner en soutane blanche. Double fantasme, double aveuglement. La vérité, c’est que le Pape se radicalise, mais dans le sens des Évangiles. Dénonçant «le mythe moderne du progrès matériel sans limite», il affirme que «la meilleure manière de mettre l’être humain à sa place, et de mettre fin à ses prétentions de dominer la terre, c’est de proposer la figure d’un Père créateur et unique maître du monde, parce qu’autrement l’être humain aura toujours tendance à vouloir imposer à la réalité ses propres lois et intérêts». La vérité, c’est que le Pape n’est pas l’apôtre de Gaïa, mais du Christ.

Lire la suite