ANIMAUX – L’écologie triste et sombre de BB

BardotLe Figaro.fr relaie (!!) les propos de Brigitte Bardot – 83 ans – sur les priorités du pape François. Des propos dont l’écologie, pour le coup, ne cherche pas à être « humaine ». Et encore moins nuancée.

Alors que le journal n’en manque pas une pour relayer régulièrement les cris d’orfraie des « mécontents » du pape François, il est donc assez cohérent que les propos – d’une banalité et d’un racisme si assumés – de l’égérie des animaux trouvent là un espace. Le journal rappelle que c’est déjà le troisième courrier qu’envoie Bardot à François, sans réponse.

 « Vous vous penchez sur la misère humaine favorisant étrangement la migration musulmane au détriment des chrétiens du Moyen-Orient, mais plus misérable que le sort de ces humains, reste celui des animaux qui ne bénéficient d’aucun soutien et sont un monde infini de douleurs muettes »

En 2016, elle estimait déjà que le pape François se « tamponnait comme d’une guigne des animaux »du fait de sa non-réaction au devenir de la chapelle (controversée) gallicane Sainte Rita à Paris qui bénissait de temps en temps des animaux (entre autres activités).

Un exemple parmi d’autres qui rappelle que la sensibilité écologique peut se justifier de multiples manières, et pas toujours les plus belles.

DL

Publicités

LITURGIE – Grenouilles (et autres animaux) de bénitier

2017 ECOLOGIE Animaux bénédiction Mesnilmontant.jpgD’autres lieux paroissiaux organisent des bénédictions d’animaux dans les jours qui viennent. Christine m’en signale deux autres. Avis aux amateurs.

  • A Paris, à l’occasion de la fête de la Saint François d’Assise, l’association Notre Dame de toute pitié organise le 7 octobre à 14 h 30 une bénédiction des animaux. Crypte de l’église Notre Dame du perpétuel secours, à 14 h 30 (Paris XIe- Métro Père Lachaise autobus 61 et 69).

 

  • A Paris encore, le 30 septembre à 16 h 30 en l’église Saint François d’Assise (Paris, XIXe, 9 rue de Mouzaïa), la bénédiction des animaux et de leur maître aura lieu dans le cadre du VIIIe centenaire de l’arrivée des Franciscains en France. A noter que le lendemain, une table ronde est organisée à partir de 9 h 30 rassemblant Veronique Fayet, Présidente du secours catholique, Atanase Perifan, créateur de la fête des voisins et voisines solidaires, Mohammed Bajrafil, Imam à Ivry-sur-Seine  et membre du Conseil théologique des musulmans de France et Christine Kristof-Lardet (autour de l’écologie) . Plus d’infos ici.

CELEBRATION – A St Germain, l’aurochs est roi

ECOLOGIE - Bénédiction St GermainLe mois de prière pour la Création se poursuit, avec des relais nouveaux dans de nombreux lieux paroissiaux. Par exemple, à l’église Saint-Germain-l’Auxerrois, tout près du Louvres, à Paris, une bénédiction des animaux est organisée le 1er octobre à 15 h 30.

C’est presqu’une première dans le diocèse de Paris. En espérant que ce ne seront pas que les animaux domestiques qui seront ainsi bénis, mais aussi les moineaux, faucons, pigeons et autres habitants de nos églises et de nos quartiers. Une bénédiction de la biodiversité dans sa fragilité !!

DL

ANIMAUX – Etats d’âne

La communauté suisse Eucharistein, située à Epinassey (VS) existe depuis vingt ans. Dans son apostolat auprès des jeunes, elle passe aussi par la présence d’animaux domestiques dont il faut prendre soin

Une intuition dont vit cette communauté est de laisser toute sa place à la présence d’animaux pour aider chacun à « renouer avec le réel ». Pour de nombreux jeunes accueillis, prendre soin d’animaux est une manière de retrouver un goût à la vie.

Née en 1996, cette communauté catholique s’est installée pas loin du lieu où est évoqué le martyre de Saint Maurice et de ses compagnons, dans le Valais suisse. Depuis, elle a reçu l’approbation officielle de Mgr Dominique Rey, le 3 mai 2008. En attendant la reconnaissance définitive du statut de « Famille ecclésiale diocésaine de vie consacrée ». La communauté religieuse accueille jeunes et familles, et particulièrement des personnes marquées par diverses épreuves (drogue, dépression, etc.) et est engagée dans diverses missions d’évangélisation. Leur mode de vie passe par le travail, sans salaires ni revenus fixes.

DL

ANIMAUX – Quand Laudato si ouvre des portes

2015 IFAWJulie, très engagée au sein de l’association IFAW, qui lutte pour la protection de la vie animale, propose, via le site de l’ONG, une réflexion sur le lien nouveau et renforcé entre le christianisme et le monde naturel.

ANIMAUX – Des chiens, des chats, des souris et des hommes

 2015 Bénédiction animaux sept 2015Le journal Ouest France évoque la « bénédiction des animaux » que célèbre chaque année désormais le P. Pascal Marie à Honfleur.

Le journaliste en donne un petit compte rendu sommaire

Le 11 octobre, l’église Sainte-Catherine se transformera pour la deuxième fois en arche de Noé à l’occasion de la bénédiction des animaux de compagnie. L’année dernière, cette initiative lancée par Pascal Marie, curé de la paroisse Notre-Dame de l’estuaire, avait rencontré un succès impressionnant : plus de 500 fidèles avaient pris place dans l’église. Certaines personnes étaient même venues de Bretagne pour assister à cet événement peu banal : « il y avait principalement des chiens et des chats mais j’ai aussi béni deux rats, un furet et une tortue. » S’il explique qu’une bénédiction n ‘est en rien un baptême, les animaux sont bénis parce qu’ils sont les compagnons de l’homme : « L’animal est humain en toutes circonstances. »>>> Bénédiction des animaux de compagnie, le dimanche 11 octobre à 15 h en l’église Sainte-Catherine.

Bon, pas sûr que la « citation » finale retenue par le journaliste va bien clarifier le sujet… Je pense que le bon P. Marie voulait signifier que l’animal offre une forme de lien bienveillant en toutes circonstances à son maître. De là a en faire un humain, il y a un pas à éviter. Mais, comme quoi, il n’y a pas que dans l’Eglise que le sujet de la vie animale est bien mal compris et travaillé… Allez, encore un effort.

DL

Il faudrait aussi se renseigner sur les raisons qui ont poussé le curé de Honfleur a instauré cette pratique. Si quelqu’un a des infos, je suis preneur…

ECOLOGIE – Animaux, avez vous donc une âme ?

L’émission de la chaîne KTO La Foi prise au mot a abordé le 7 juin dernier la question de notre relation à l’animal. Une émission qui permet de réfléchir sur cet angle mort de la théologie chrétienne.

Occasion de revoir Fabien Revol, docteur en théologie et en philosophie, biologiste qui répond aux questions de Régis Burnet en compagnie du père Éric Charmetant, jésuite et bon connaisseur de la philosophie de la nature.

Face à certaines revendications d’écologie profonde, on se demande s’il ne faut pas se poser la question « l’animal est-il un homme comme les autres ? ». En effet, les nouvelles modes – végétarisme et végétalisme, qui désignent simplement des régimes alimentaires ou encore le véganisme qui est un mode de vie qui cherche à exclure, autant que faire se peut, toute forme d’exploitation et de cruauté envers les animaux, que ce soit pour se nourrir, s’habiller, ou pour tout autre but – semblent légitimer la question. Face à ces discours, quelle position doivent tenir les chrétiens, qui ont toujours estimé que l’homme créé à l’image de Dieu avait un statut particulier dans la Création ? Faut-il renoncer à cette centralité de l’espèce humaine, mais quelle théologie construire ?

DL