CREATION – Un mois pour faire la fête

Arbres2Depuis 1989, à l’appel des patriarches orthodoxes et désormais du pape François et des autres Eglises, un mois de prière s’ouvre désormais chaque année pour la Création du 1er septembre au 4 octobre. A cette occasion, les déclarations et les appels se multiplient.

Ainsi la Conférence des Églises européennes (KEK), le Conseil des conférences épiscopales d’Europe (CCEE) et le Réseau européen environnemental chrétien (ECEN) ont rendu publique, le 31 août 2017, une déclaration conjointe qui est un appel à la prière et à la mobilisation.

Les chrétiens de toutes les traditions reconnaissent la Création comme don de Dieu. Voilà pourquoi nous sommes appelés à en prendre soin et à la gérer de façon responsable. Nous vous invitons à célébrer le Temps pour la Création du 1er septembre au 4 octobre 2017 et le 1er septembre en tant que Journée de la Création.
Les événements récents nous rappellent l’urgence du changement climatique continu, avec la perte de la biodiversité, l’accumulation croissante de déchets et bien d’autres défis. Nous savons bien que les causes sont différentes, néanmoins nous ne pouvons pas oublier qu’une partie du problème est liée à notre égoïsme, au manque d’attention et à une vision erronée de plus en plus répandue du monde comme source de profit.

Lire la suite

Publicités

EVENEMENT – Le soleil a rendez vous avec la lune

Eclipse tintinUne éclipse solaire traverse aujourd’hui les Etats-Unis. L’actuel responsable du laboratoire d’astronomie du Vatican, – un jésuite encore un -, en a profité pour partager quelques convictions personnelles sur la Création à une paroisse du Kentucky, du côté de Hopkinsville.

Guy Consolmagno était en effet invité de longue date pour l’occasion par les responsables de l’église Saint Pierre-saint Paul, pour être présent durant les 2mn et 40 secondes de disparition totale de la lumière solaire dans cette partie du monde. Un évènement qui a traversé le continent d’une côte à une autre. La dernière fois, c’était il y a 99 ans.

« Priez pour un bon temps. Mais priez aussi pour que Dieu vous éclaire sur ce qu’une telle expérience vous donne à apprendre », dit l’astronome d’origine américaine, lui aussi impatient de voir l’évènement. « Comme scientifique, je loue moi aussi le Seigneur. » Et plus tard : « Nous sommes ici aussi pour montrer aux gens religieux combien il est important d’être capable de louer le Créateur en étudiant la Création, par des études honnêtes permettant de comprendre vraiment comment Dieu a vraiment crée ce monde. »

Les éclipses, dans leur fine régularité, témoigne ainsi des rythmes de l’univers et de la continuité de la nature dans le Création. Le prêtre de la paroisse a rajouté :

« Une éclipse est un miracle et ce sont de tels miracles qui louent le Créateur. Nous pourrions bien être la seule planète, gravitant autour de la seule étoile, dont la lune est à la bonne distance et taille pour permettre une éclipse solaire totale de ce genre. »

Cardinal Cupich

Le cardinal américain Cupich prêt à l’action…

Et de conclure avec le psaume 19 :

« Les cieux proclament la gloire de Dieu. Le firmament glorifie les oeuvres de ses mains. »

DL

Source : CNS Dennis Sadowski

 

CREATION – A l’eau quoi !

Avec le mois de prière pour la Création qui s’ouvre du 1er septembre au 4 octobre, il est temps de signaler les initiatives qui se prennent à cette occasion. Du côté des Frères missionnaires des campagnes, la rencontre à la maison de la Carneille en est déjà a sa 5e édition.

Cette année, le thème de la rencontre tourne autour de l’eau. Gestion, solidarité, émerveillement : les questions ne manquent pas. Une belle rencontre familiale, festive et oecuménique. En effet, la fête est portée par le même collectif que l’an passé : frères missionnaires des campagnes, membres de l’Eglise Protestante Unie du Bocage, groupe Chrétiens et Ecologie, membres des communautés chrétiennes d’Athis et de Briouze, groupe local du CCFD-Terre Solidaire.

Au programme : + des ateliers et animations destinés aux enfants, jeunes et adultes le matin et l’après-midi (jeu de mulette perlière, conçu localement ; atelier bar à eua ; déco avec encre de Chine ; animaux de la mare, radio trottoir, fabrication de glaces à eau, contes sur l’eau etc.) + des expositions dans la salle des fête : « Aqua la goutte d’eau » du CPIE, les animaux de la mare, la mulette perlière + Une table ronde à 14 h avec :
– un ancien du village qui raconterait comment on utilisait l’eau il y a 60 ans
– un couple d’éleveurs qui ont fait un voyage d’immersion au Guatémala : retour sur leur découvertes et implications dans leur métier d’éleveur bio
– un partenaire du CCFD-TS qui a travaillé dans différents pays d’Afrique et d’Amérique latine : comment l’eau est un enjeu politique ?
– le maire de La Carneille (qui a en responsablité l’eau au sein de l’agglomération de Flers : les différentes étapes nécessaires pour ‘traiter’ l’eau de la source au robinet.

+ Une vidéo sur l’eau : sa rareté à l’échelon planétaire, comment peut-on se préparer pour faire face aux pénuries d’eau à l’avenir ?
+ La fête est couronnée par une célébration qui prendra en compte des découvertes faites dans les ateliers …

Merci Emmanuel pour les infos. Que la fête soit belle.
DL

 

 

ECOLOGIE – Attention Angers !

affiche uco1La faculté catholique de l’Ouest organise fin aout un colloque avec l’association des théologiens moralistes sur le thème du « défi écologique ».

Un colloque qui rassemble une belle palette d’intervenants français : Dominique Bourg, Eric Charmetant, Fabien Revol, Elena Lasida, Jean Marie Gueullette, Bertrand Hériard Dubreuil, Otto Schaeffer, Martin Kopp, Alain Thomasset, Loic Lainé etc…

programme colloque angers 4

 

DL

DEVOTION – Marie des arbres

A l’occasion d’un article récent pour le magazine PELERIN, j’ai mené une petite enquête sur la présence de statues de la Vierge dans certains arbres vénérables.

Carte arbre

Si vous connaissez d’autres sites où la dévotion mariale (ou autre) est liée à un arbre particulier, je suis preneur de toute info pour essayer de continuer à compléter la liste ci jointe.

N’hésitez pas à laisser un commentaire.

DL

NATURE – Retrouver le désir profond

2016 Humour Rogations et rotationsDans un article récent du journal La Croix, le philosophe Jean Claude Eslin (auteur du récent « Le christianisme au défi de la nature », partage son regard sur le défi écologique en cours.

Aujourd’hui, nous, chrétiens, concevons et aimons des hommes abstraits de leur environnement cosmique. C’est insuffisant. Nous devons repenser notre lien à la nature, entendue à la fois comme nature autour de nous, hors de nous et en nous. Aujourd’hui, le christianisme est obligé de redéfinir ce qu’est l’homme dans la nature, ce qu’il n’a jamais eu vraiment l’occasion de faire depuis ses origines. (…) Les anciens se percevaient comme dans la nature et cherchaient des accommodements, des compromis, avec elle. On le voit chez les stoïciens, qui s’efforcent de vivre selon la nature. Le monde chrétien a vécu sur cet héritage de l’Antiquité jusqu’au XIIe siècle, sans grande originalité. Les moines du XIIe siècle, comme ceux de Cîteaux, reprenaient encore des expressions stoïciennes comme « Marche selon la nature ». Par la suite, le christianisme a perdu l’héritage antique. L’homme occidental, compris comme volonté, est devenu un être abstrait, dépouillé de la nature. Pourtant, Thomas a eu l’audace de construire une théologie à partir d’Aristote, c’est-à-dire à partir d’une philosophie naturaliste. Mais très vite, sa lecture a été biaisée par l’insistance sur la loi naturelle et la distinction entre naturel et surnaturel. On peut donc considérer que la théologie de la nature de Thomas d’Aquin n’a pas eu sa chance. Pour sortir du néothomisme, le concile Vatican II a renoncé à employer le mot de surnaturel. Il a bien senti la nécessité d’adopter un nouveau langage. Mais un concile ne peut qu’indiquer un changement de cap, un nouvel angle d’attaque. Il ne lui revient pas d’élaborer une pensée nouvelle. (…) Paul affirme une solidarité profonde entre l’humain et le cosmique. Toute la pensée de Paul est une pensée de l’« avec » (sun) : cette préposition est caractéristique du langage de Paul. « Être avec », « agir avec » sont chez lui des expressions courantes. Cet avec implique une interaction du christianisme avec l’ensemble de la création et de la civilisation, un esprit d’équipe. Cet avec nous bouleverse, si nous éprouvons quotidiennement les effets et les conséquences du défaut de solidarité avec la terre. (…) Il faut associer désir et limite, comme l’ont fait de manière très différente Augustin et Thomas d’Aquin. Chez eux, le désir a une place capitale. Si on est habité par cette philosophie du désir, la limite devient recevable.

DL

Source : art. Élodie Maurot, le 21/07/2017 à 10h16

ORTHODOXIE – Des réflexions écologiques sur la crête

2017 ECOLOGIE Crete Octobre.png

Un rendez vous à venir en octobre prochain en Crête. La 5e conférence orthodoxe sur la théologie de « l’oikos » se déroulera du 23 au 27 octobre prochain.

Des articles théologiques peuvent être proposés avec comme date limite le 30 juillet. A vos plumes

http://ithe.webs.com/

DL

Plus d’infos :  Louk.Andrianos@wcc-coe.org or luc_andrian@yahoo.gr