RESEAUX -Climat et justice climatique

Depuis la COP21 à Paris, l’enjeu des dérèglements climatiques en cours est devenu un sujet important pour de nombreux réseaux chrétiens. En voici quelques uns.

 

  • Aux États-Unis, plusieurs initiatives importantes, démarrées bien avant la COP21, montrent qu’au sein d’Eglises souvent très conservatrices, la prise de conscience des défis et de leur dimension morale et pastorale se fait malgré tout.

Ainsi par exemple, du côté catholique, l’alliance catholique pour le climat (CCC) est née vers 2006. Elle faisait écho directement au texte publié en 2001 par la Conférence des évêques catholiques du pays (USCCB) sur le changement climatique.

2016 CatholicConvenantClimat.png

Ce sont quatorze partenaires catholiques qui se sont ainsi rassemblés pour former cette alliance : USCCB, Catholic Relief Services, Catholic Charities USA, the Catholic Health Association, congregations of religious men and women, and other national organizations. La CCC agit beaucoup autour du mois de prière pour la Création et a notamment publié un « serment de Saint François » pour aider chacun à s’engager.

Du côté protestant américain aussi, çà bouge. La Evangelical Climate Initiative , par exemple, veut mobiliser les forces vives de leurs Eglises à travers le site et ses propositions concrètes pour les fidèles et les responsables.

2016 Climat Evnagléiques américains.png

Une initiative intéressante dans les milieux évangéliques américains, souvent très conservateurs et donc aussi très réticents face aux questions scientifiques (cf. évolution darwinienne) et aux politiques internationales tels que les travaux du GIEC. Pourtant, la prise de conscience se fait, là aussi, autour de quatre convictions : le changement climatique lié aux activités humaines est réel ; les conséquences de ces changements seront importants et toucheront le plus durement les plus pauvres ; nos convictions morales chrétiennes nous appellent à répondre à ce défi ; l’action est urgente, aussi bien au niveau gouvernemental, des entreprises que des Eglises.

  • De la même manière, certaines Eglises baptistes du Sud des Etats-Unis, sont entrées dans cette démarche. En fait, ce sont déjà 750 d’entre elles qui ont signé un document qui s’ppuie sur une déclaration préalable déjà faite en 2000, pour témoigner de leur soucis face à ces défis et de leur responsabilité de « bon gérant » d’agir pour préserver la Création divine.

2016 Climat Baptistes du Sud américain.png