TEXTES – Catholiques – Jésuites

A l’occasion du 35e chapitre général des Jésuites, début 2008, la question écologique a fait une notable percée dans les défis apostoliques de la Compagnie. Extrait du 3eme décret

Réconciliation avec la création

31. En réponse à une recommandation de la 34ème Congrégation Générale, le Père Peter-Hans Kolvenbach a demandé une étude et lancé une « ample invitation aux jésuites et à ceux qui partagent notre mission à faire preuve d’une solidarité écologique toujours plus efficace dans notre vie
spirituelle, communautaire et apostolique ». Cette invitation nous pousse à aller au-delà de nos hésitations et de notre indifférence pour assumer notre responsabilité à l’égard de notre demeure, la
terre.

32. Le soin que nous prenons de l’environnement affecte la qualité de nos relations avec Dieu, avec les autres et avec la création elle-même. Il touche le coeur de notre foi en Dieu et de notre amour pour Dieu « de qui nous venons et vers qui nous allons ».  Notre souci de l’environnement peut s’inspirer de ce qu’Ignace enseigne sur le bon usage de toutes les créatures et sur la présence active de Dieu en elles.

33. La course engagée pour accéder aux sources d’énergie et aux autres ressources naturelles et pour les exploiter, amplifie très vite les dommages causés à la terre, à l’air, à l’eau et à l’ensemble de notre environnement. L’avenir de notre planète en est menacé. L’empoisonnement des eaux, la pollution de
l’air, la déforestation massive, les dépôts de déchets atomiques ou de produits toxiques provoquent des morts et des souffrances, particulièrement chez les pauvres, dont on ne parle pas. Beaucoup de communautés pauvres ont été déplacées ; les peuples « autochtones » ont été les plus affectés.

34. Attentifs à l’appel à restaurer de justes relations avec la création, nous avons été touchés à nouveau par le cri de ceux qui subissent douloureusement les conséquences de la destruction de l’environnement, par les nombreux postulats reçus et par les récents enseignements du Saint Père et de nombreuses Conférences épiscopales sur ce thème.

35. La Congrégation incite tous les jésuites et leurs partenaires engagés dans la même mission, en particulier dans les Universités et centres de recherche, à continuer à promouvoir des études et des pratiques centrées sur les causes de la pauvreté et sur l’amélioration de l’environnement. Nous devons trouver les moyens pour qu’entrent en interaction avec ces institutions d’une part notre expérience avec les réfugiés, les pauvres, les personnes déplacées, et d’autre part ceux qui oeuvrent à la protection de l’environnement. Ainsi les efforts de défense de ces causes et les résultats des recherches bénéficieront concrètement à la société et à l’environnement. Ces recherches et ces efforts doivent servir aux pauvres et à ceux qui travaillent pour la protection de l’environnement. Cela devrait jeter une nouvelle lumière sur l’appel lancé par le Saint Père pour que les coûts soient répartis de manière juste, « en tenant compte des différences de développement ».

36. Dans nos prédications, nos enseignements et nos retraites, nous devrions inviter tous les gens à valoriser plus profondément notre alliance avec la création, comme une réalité fondamentale pour l’établissement de justes relations avec Dieu et les uns avec les autres. Nous devrions les inviter à agir
en conséquence dans leur responsabilité politique, leur emploi, leur vie de famille et leur style de vie personnel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s