RECYCLAGE – Emmaus costaud à Saverne

C’est déjà la deuxième opération du genre : les paroisses catholique et protestante de Saverne (Bas-Rhin) organisent le 11 février 2018 le 2è salon du tri et du recyclage.

2017 ECOLOGIE Eglise Recyclage Saverne.jpg

Une journée qui se fait fort d’inviter aussi des acteurs du recyclage des environs et de proposer réflexions et ateliers pour petits et grands pour passer aux actes et reprendre de bonnes habitudes. Avec un peu de chance, l’ami Martin  K. y fera même une conférence (non-recyclée, en l’occurence)

(ci-dessous un compte rendu de la première édition)

 

DL

Publicités

RURALITE – Les victimes oubliées d’une agriculture en burn out

Sainte-Anne_d_Auray_Suicides_Agri_olivierC’est désormais un rendez-vous. Pour la troisième fois, au début du mois d’octobre, une journée commémorative a rendu hommage aux agriculteurs qui se sont suicidés ces dernières années. Un hommage qui se déroule devant la basilique de Sainte Anne d’Auray, où une messe a aussi été célébrée en leur honneur.

Le site Wikiagri.fr par exemple en a longuement rendu compte, évoquant notamment la figure de Jacques Jeffredo qui a initié cette journée, en révélant l’ampleur du drame en cours dans le monde agricole.

Jacques Jeffredo est un homme exceptionnel. Il se démène, chaque année, pour faire connaitre un fléau épouvantable, le suicide agricole. Depuis sa première journée d’hommage aux familles endeuillées, en octobre 2015, chaque jour, à chaque fois qu’il ouvre sa boite mails, il sait qu’il va être mis au courant d’une nouvelle épouvantable. En Saône-et-Loire, dans le Pas-de-Calais, dans l’Indre-et-Loire, ou même à côté de chez lui, dans la Morbihan… Il a été le premier à vouloir sensibiliser sur la détresse qui touche le monde agricole en France, et il poursuit inlassablement cette mission, chaque deuxième dimanche d’octobre, à Sainte-Anne d’Auray…

Marie Le Guelvout est une femme exceptionnelle. Depuis la mort de son frère Jean-Pierre (connu pour son passage dans l’émission L’Amour est dans le Pré), elle n’a de cesse de remuer tous les décideurs possibles pour que son deuxième frère, André, désormais seul sur l’exploitation, puisse aller jusqu’à la retraite sans que ne lui retombe sur le dos toutes les dettes à l’origine du drame. Elle le soutient moralement, prend en main la comptabilité de l’exploitation (alors qu’elle travaille déjà à l’extérieur), et incite les sollicitations des médias (elle est particulièrement suivie par Ouest-France, premier quotidien français en tirage) sur ces drames encore méconnus des campagnes.

Lire la suite

ECOLOGIE – C’est l’histoire d’une planète…

L’ami Bertrand me signale que le 17 octobre à 20 h, les Bernardins (à Paris) vont parler « écologie ». En l’occurence, une table ronde réfléchira sur les rapports complexes entre histoire et écologique.

Bernardins.png

L’idée d’une séparation étanche entre nature et société n’est désormais plus soutenable. La dernière étape de cette remise en question est l’idée d’Anthropocène : nous sommes devenus une force géologique essentielle susceptible à l’avenir d’affecter puissamment nos sociétés. Si l’histoire n’est pas écrite, elle nous invite néanmoins à penser notre vulnérabilité et à ne plus imaginer que les sociétés évoluent hors-sol, protégées par avance des effets induits par les changements violents du milieu.

Marine Lamoureux, journaliste au service Société, La Croix, animera la prise de parole qui circulera entre Dominique Bourg, philosophe, professeur à l’université de Lausanne, Eloi Laurent, économiste et professeur à Science Po, et le P. Frédéric Louzeau, directeur du Pôle de Recherche du Collège des Bernardins et professeur de théologie à la faculté Notre-Dame.

DL

 

RENDEZ-VOUS – Fraternité climatique

2017 ECOLOGIE Protestants en fêteL’amie Jacqueline me signale qu’à l’occasion des manifestations de « Protestants en fête, 500 ans de Réforme » qui se déroulent du 27 au 29 octobre prochain à Strasbourg, le village des Fraternités (Eglise Saint Thomas) ouvre un espace « Développement durable »

Si Martin Kopp s’occupe bien de la tente « climat », Jacqueline et le réseau oecuménique Justice, Paix et Sauvegarde de la Création animeront un stand sur le thème des économies d’énergie, des déchets et de l’écoconsommation, de la biodiversité etc.

Beaucoup d’autres RV sont à noter. Par exemple :

Vendredi 27 octobre 14h – 19h

Éloi NAVARRO: Alter Alsace Énergies / Alain MASTIO :  Projet de paroisse verte à Haguenau 

Projection du film documentaire «  DEMAIN » réalisé par Mélanie Laurent et Cyril Dion en 2015, suivie d’un débat. / Présentation : Michel HUTT, enseignant, protestant, auteur de romans consacrés à l’écologie. / CINEMA ODYSSEE : 3 rue des Francs Bourgois : vendredi 27 octobre à 16 h 20.

Samedi 28 octobre 10h – 14h 

Expériences d’actions écologiques en Eglise : Henri MELLON :  membre de JPSC et CPS, Jean-Christophe MOYSES, agriculteur engagé dans la transition écologique à Ungersheim : réflexion spirituelle sur le grain.

 

 

 

LAUDATO SI – Cassel-Poligny, même combat

L’encyclique Laudato si n’a pas fini de faire des vagues. Plusieurs diocèses ont des journées de formation à leur programme dans les jours à venir. Aussi bien dans le Jura que dans le Nord.

Le dimanche 22 octobre, à 9 h 30, à la maison diocésaine à Poligny (Jura), une journée intitulée « Habiter notre terre – Apprendre à mieux gérer notre maison commune » est proposée. Elle sera introduite par une une conférence du P. Christian Mellon, jésuite, à 10 h, au cinéma Ciné-Comté. A 11 h30, des ateliers ouvriront diverses pistes : Atelier n°1 : « Loué sois-tu », avec les clarisses de Poligny (Découverte de l’expérience de saint François d’Assise et de sainte Claire vers la louange et la fraternité universelle.) / Atelier n°2 : « La vie simple, une bonne nouvelle ? » (Comment répondre à l’appel à une vie plus simple et une vie meilleure ? Avec l’aide des outils de la spiritualité ignatienne.) / Atelier n°3 : « Economie bienveillante » (Réflexion sur nos modes de vie comme entrepreneurs, consommateurs, épargnants, retraités. Remettre l’homme au cœur de l’économie. Jeu de rôles «Création d’une entreprise d’économie de communion ») / Atelier n°4 : « Communication bienveillante ». (Les relations entre nous permettent de construire une culture de la vie partagée et du respect de ceux qui nous entourent. Découvrir, goûter de manière ludique ce qui rend une relation positive.) // Atelier n°5 : « La conversion écologique ». (Une réflexion sur la création, l’aménagement du territoire et la manière de travailler la terre, par un acteur de l’aménagement du territoire.) / Atelier n°6 : « S’émerveiller, un monde à contempler et à consommer en conscience ». (Un paysan boulanger nous partage son expérience du travail, le rapport à l’instant présent. Atelier pratique, participation à la fabrication de pain au levain bio.) / Atelier n°7 : « Atelier créatif ». Animé par  deux artistes, pour la famille. (Création d’une œuvre éphémère avec des végétaux et minéraux, et proposition de transformation de plantes.) / Atelier n°8 : « Notre maison commune ». Nous habitons tous une même terre. Comment penser notre rapport aux migrations, entre peur et accueil, construire une société où chacun trouve sa place ? Le tout suivi d’un repas bio fait sur place, avec un marché de producteurs. Une célébration eucharistique est aussi proposée à 17 h à la Collégiale pour rendre grâce au Créateur. En présence de Mgr Vincent Jordy,, évêque de Saint-Claude

Et dans le Nord, à Cassel, ce dimanche 1er octobre la journée diocésaine est consacré au lancement du label Eglise verte dans le diocèse.

 

«  C’est une petite révolution dans la vie de l’Église car c’est la première fois qu’un Pape consacre toute une encyclique à la question écologique, décrypte Anne-Sophie Hourdeaux, une laïque en charge du projet au sein du diocèse. (…) En plus de la messe célébrée dimanche par Mgr Ulrich, à 10 h 30 à la collégiale Notre-Dame, une dizaine de stands d’acteurs de la transition énergétique vont s’installer dans la salle des fêtes à partir de 14 h. «  L’idée est de créer un réseau entre chrétiens et non chrétiens car l’écologie concerne tout le monde, ajoute Anne-Sophie Hourdeaux. Cassel est le bon endroit pour initier le mouvement. On y sera au vert, à la campagne. » (source Voix du Nord)

DIOCESE – Le plat (et vert) pays qui est le mien

2017 COnf CasselLe blog E&E a déjà annoncé la prochaine journée diocésaine pour la Création qui se déroulera à Cassel (Nord) le 1er octobre prochain. A cette occasion, l’évêque du lieu s’est exprimé pour inviter largement. Chiche ?

 

JOURNÉE DIOCÉSAINE DE LA CRÉATION

1er octobre à 10h30 à la collégiale Notre-Dame, puis à la salle des fêtes de Cassel.

Message de Mgr Laurent Ulrich, Archevêque de Lille

La Paroisse Saint François accueille à Cassel ce 1er octobre la première Journée diocésaine de la Création. Je suis heureux de cette initiative qui va rassembler des hommes et des femmes, des associations, des mouvements d’Eglise, qui ont pris au sérieux l’appel du pape François à «la sauvegarde de la maison commune» dans l’encyclique «Laudato Si’», publiée il y a deux ans, quelques semaines avant la «COP21», conférence sur le climat qui se tenait à Paris. Cette parole du pape a été accueillie dans le monde entier, bien au-delà des milieux catholiques. Lors de sa parution, je soulignais qu’il y avait dans cette encyclique une parole neuve : habitants de cette terre, nous la recevons comme un don merveilleux pour développer une vie juste et fraternelle pour la famille humaine. Nous en sommes tous gardiens et responsables de notre maison commune. Et c’est aussi une parole enracinée dans notre tradition biblique et chrétienne : dès 1971, le Pape Paul VI avait signalé notre responsabilité dans la protection de l’environnement, qui inclut la nature et la vie de tous : une surexploitation détruit la nature, et atteint injustement les plus pauvres.1 L’encyclique fait un constat fondé et argumenté de la crise écologique actuelle, montrant sans détour la gravité extrême du problème… Mais elle aborde aussi la question d’une manière originale, proposant la notion d’ «écologie intégrale». Plutôt que de centrer le discours sur le seul rapport à la nature et la gestion des ressources naturelles, à partir de la question écologique, elle interroge le sens de la vie toute entière : la vie humaine par rapport à celle de tout être vivant, le style de vie individuel et collectif et la signification donnée à l’idée de progrès.

Lire la suite

CREATION – Dans le Loiret, dix ans et tous ses aidants

2017 ECOLOGIE LoiretLa dixième journée de la Création fêtée dans le Loiret s’annonce. Un modèle du genre que bien d’autres diocèses pourraient copier… Démarche oecuménique et curieuse de ce qui se vit déjà dans le secteur, la journée est un beau moment à vivre. N’hésitez pas à les rejoindre

 

 

Lors du troisième Rassemblement Oecuménique Européen à Sibiu en 2007, il avait été souhaité que les Chrétiens organisent localement une journée annuelle de réflexion et de prière en faveur de modes de vie respectueux de lʼenvironnement et des rapports humains ! Le message fut clairement entendu dans le Loiret et, depuis, le Groupe Chrétiens & Écologie organise chaque année une Journée de la Création début octobre. 2017 verra donc la dixième Journée de la Création. Et pour ce joli compte rond de 10 ans, la Journée de la Création devient deux Journées, avec un petit nouveau chez les Soeurs des Campagnes à lʼOuest du Département. Laudato Si est passée par là ! Dans lʼagglomération orléanaise, la Journée aura un caractère particulièrement oecuménique: elle est préparée par Chrétiens & Écologie-Loiret, groupe à vocation oecuménique mais en majorité catholique, et lʼÉglise Évangélique Baptiste de St Jean de la Ruelle, commune mitoyenne dʼOrléans. Le matin sera consacré à des visites de terrain, pour découvrir des lieux expérimentaux en matière dʼécologie, ou propices à une méditation dans lʼesprit de lʼencyclique du pape François. Les participants partageront un déjeuner, temps toujours très convivial, avant de participer à divers ateliers au choix, créatifs, de partage, ou dʼapprofondissement dʼun sujet. Les enfants participeront activement à leur manière en compagnie d’animateurs puis tous les participants se retrouveront avec des Chrétiens du quartier pour un temps de prière oecuménique.