AGRICULTURE – Prêtres de salon

2017-denain

Après le texte des évêques publié il y a quelques jours, une bonne nouvelle glanée par hasard : quelques prêtres du doyenné de Denain sont venus au salon de l’agriculture.

« Avec une attention toute particulière pour les agriculteurs en difficulté, les prêtres du Denaisis sont allés au salon de l’agriculture. », explique le site du diocèse de Cambrai.

On aimerait en savoir un peu plus. En espérant que ces prêtres sont aussi allés visiter tout ce qui émerge de nouveau et de stimulant dans le monde agricole, à côté de la surenchère technologiste du salon…

DL

FORMATION – Prieuré permaculteur

ob_9f02ed_maison042015crIl y a dix ans, Alain et Emmanuelle démarraient leur projet de ferme en permaculture. Lui venait de la DRH et elle, de formation philosophe. Ils ont fait du chemin, en famille, avec leurs trois enfants et leurs visiteurs qui passent (en woofing) depuis 2012. Ils transmettent désormais leur savoir-faire et les valeurs qui les animent, par exemple lors d’un prochain stage organisé par une Soeur des campagnes.

 Ce stage d’initiation à la permaculture se déroulera le 22 et 23 avril prochain, au Prieuré, à Ligueil (37). Entre théorie et applications sur le terrain, le séjour doit permettre de mettre en oeuvre « la méthodologie d’observation et de design de la permaculture ».

Pour s’inscrire, contactez Alain, à la Ferme des Châtaigniers : alaindieudonne86@gmail.com

AGRICULTURE – Propos de salon

2017-337497_salon-international-de-l-agricultureIl y a un an, une quinzaine de d’évêques de France étaient venus arpenter les allées du salon de l’Agriculture à Paris. Cette année, c’est le conseil permanent de l’épiscopat qui poursuit la réflexion, à travers un communiqué récent. C’est déjà ça…

Un beau texte assurément. Mais la volonté du dialogue que prônent nos évêques mériterait désormais des décisions fortes pour incarner leur propos.
Peut on encore écrire un tel texte sans nommer clairement les scandales grandissants qui tétanisent le monde agricole ? Accaparement du foncier, disparition des petites structures, contamination généralisée aux pesticides, appauvrissement des sols, surendettement des agriculteurs, dérives génétiques des OGM, marchandisation du vivant et surexploitation des espèces animales et végétales etc. On peut dire cela sans condamner les agriculteurs qui sont, le plus souvent, victimes d’une logique dominante et d’une monoculture intellectuelle. On peut aussi croire que toutes les initiatives en cours actuellement dans les fermes préparent déjà un nouveau modèle à soutenir. Si nous ne le nommons pas ce modèle, comment prétendre être en soutien ? « Regarder » et « s’interroger » peut il suffire dans ce monde en crise ?
Voici le texte des évêques de France
DÉCLARATION DU CONSEIL PERMANENT : FACE À LA CRISE AGRICOLE : OSER REGARDER AUTREMENT ET S’INTERROGER ENSEMBLE

Voici un an, au nom de tous les évêques de France, quinze d’entre eux s’étaient rendus au salon international de l’agriculture pour y partager les inquiétudes du monde agricole, en particulier des éleveurs. Le salon international de l’agriculture est une occasion offerte à tous de mieux connaître les réalités du monde agricole mais aussi les difficultés auxquelles sont confrontés les agriculteurs dans notre pays. C’est pourquoi, cette année encore, nous voulons exprimer notre attention, notre proximité et notre soutien aux agriculteurs en difficulté.

Lire la suite

AGRICULTURE – Revisiter les chemins de terre

tract_jn2017_leger

Ce sont déjà les 27e Journées paysannes qui se préparent, avec comme thème « A la lumière de l’Evangile et de la sagesse paysanne, quels chemins inventer? ». Un rendez-vous qui se déroule à Souvigny (Allier) et qui rassemblent des paysans chrétiens et leurs amis pour rendre grâce, partager et réfléchir sur ce que devient ce monde rural en profonde mutation.

Voici la présentation de cette rencontre :
Les récoltes de l’année 2016 ont été faibles, les prix ont été bas, la situation agricole dans son ensemble a mis de nombreuses familles paysannes dans la difficulté et parfois dans l’angoisse. Et pourtant, dans le même temps, s’est déroulé grâce à l’Église, le grand Jubilé de la Miséricorde. C’est un appel. Nous savons bien, nous autres gens de la terre, qu’après les épreuves climatiques et économiques, la vie rejaillit. Il fallait bien entamer ensemble un grand mouvement communautaire d’espérance. Nous sommes au coeur de cette démarche.

Lire la suite

AGRICULTURE – L’accaparement, un os de Ghana

2016-accaparement-ghanaL’Eglise de Ghana a décidé de passer à la vitesse supérieure pour dénoncer les pratiques d’accaparement des terres dans le pays. Un rapport, publié en août dernier, montre à quel point cette pratique affecte les modes de vie ruraux et la sécurité alimentaire à long terme.

En 1960, le Ghana possédait 238 000 km2. Mais entre temps, la population du pays est passé de 6,7 millions à 28 millions en 2016. Une réalité qui appelle une mobilisation importante pour préserver la sécurité alimentaire. Et qui passe par le refus des pratiques d’accaparement des terres par des organismes ou des structures financières étrangères.

« Démasquer l’accaparement des terres au Ghana. Restaurer les moyens d’existence. Préparer le chemin des Objectifs de développement durable (ODD) ». Voilà donc le nom de ce document de 48 pages présenté à Accra le 23 aout 2016 et qui a été préparé par la Caritas locales après six mois de recherches sur le terrain. Le Centre des savoirs indigènes sur le développement (CIKOD) et le réseau Foi et Justice Afrique (AF&JN) a aussi participé à l’opération. Il est le fruit des recommandations qui ont été faite lors d’une conférence continentale qui s’est déroulée au Kenya sur ce sujet, en novembre 2015.

Lire la suite

AGRICULTURE – La bonne direction des fermes familiales

2016-leadership-agricoleLe 7 décembre, l’association internationale catholique rurale (ICRA) a publié un document stimulant intitulé  » La vocation du dirigeant agricole ». Un texte qui souligne les défis nombreux auxquelles sont soumises les familles rurales à travers le monde.

Soulignant le stress que vivent beaucoup de paysans à travers le monde, le texte reconnaît que les agriculteurs « ont cru, par bien des égards, qu’ils obtiendraient des moissons plus abondantes. Mais cela s’est fait au détriment de la culture de vie. » Un constat d’autant plus cruel que les responsables paysans sont présents tout au long de la chaîne alimentaire, de la semence à la table. Si la productivité agricole permet maintenant de nourrir en surabondance une grande partie de la planète, les conséquences sont aussi dramatiques :

« Les fermes familiales sont exclues de l’existence par les forces puissances du marché global. »

Lire la suite

AGRICULTURE – Des églises en campagne

association-harolA l’Ascension (mai 2016), l’Esprit a aussi soufflé fort. Notamment dans les Vosges où une quinzaine d’associations présentes dans le monde rural français, se sont retrouvées pour organiser une présence d’Eglise alternative dans les secteurs ruraux.

(Extrait de l’article) Ils parlent réfugiés, transition écologique, prévention du suicide, accueillent des migrants, rencontrent des élus, se forment à la communication non-violente, lisent la Bible, organisent des repas de quartier. Des problématiques rurales ? En dépit des stéréotypes, oui. Pour la plupart issus de l’Action catholique, cherchant dans l’Église les voies d’une société plus apaisée, ces chrétiens des campagnes se saisissent des mêmes sujets de société qu’ailleurs…

Un article de La Croix (Élise Descamps, 11/05/2016)