AMAZONIE – L’Eglise catholique sort de sa réserve

2017 ECOLOGIE Pape François Colombie

CP : Osservatore Romano / Voyage du pape en Colombie en septembre 2017

Parmi les informations que le blog E&E n’a pas encore traité, il faut maintenant parler de cet important appel du pape François pour préparer une assemblée des évêques consacré au devenir de l’Amazonie. Une intention ancienne qui commence à prendre chair.

En mai et septembre, avec les évêques du Pérou puis de l’Équateur, le pape avait déjà évoqué ce projet. Le pape François a profité de l’Angélus qui a suivi la célébration de canonisation de 35 nouveaux saints dont 3 enfants indigènes martyrisés à Mexico au XVIe siècle, pour faire cette annonce importante : en octobre 2019, une assemblée spéciale du Synode des évêques se tiendra à Rome et sera consacrée à l’Amazonie.

Il répondait ainsi au «  désir de certaines conférences épiscopales d’Amérique latine ainsi que la voix de divers pasteurs et fidèles d’autres parties du monde ». « L’objectif principal (…) est d’identifier de nouvelles voies pour l’évangélisation de cette portion du peuple de Dieu, spécialement les indigènes, souvent oubliés et sans perspective d’un avenir serein ».

Le secrétaire général de la Conférence épiscopale équatorienne, Mgr René Coba Galarza, a raconté que pour le pape François, « le grand défi est toujours de rendre crédible l’Évangile sans piétiner leurs convictions, leur vision du monde, mais plutôt en évangélisant leurs racines ». Pour le pape François « a parlé de la nécessité d’”entrer” dans la culture indigène avant tout en se mettant à l’écoute, en apprenant la langue, puis en entrant dans le cœur de ces peuples. » Sans oublier « la crise de la forêt amazonienne, poumon d’importance capitale pour notre planète ».

 

Lire la suite

Publicités

ECOLOGIE HUMAINE – En dernier, les peuples premiers ?

Indiens Canada.pngMgr Albert LeGatt n’a pas froid aux yeux. Ou peut être, simplement, fait il preuve d’un bon sens que beaucoup avaient oublié ? Alors qu’avec ses collègues évêques canadiens il s’apprêtait à faire sa visite ad limina à Rome, l’archevêque de Saint-Boniface a publié 15 jours avant son rapport sur l’état de son diocèse. Ce qui ne se fait pas d’habitude…

Occasion d’évoquer une pastorale en pleine mutation au sein de sa région : celle de l’accompagnement des populations autochtones. Une réalité encore douloureuse, puisqu’après guerre, une bonne partie des enfants de ces familles avaient été scolarisés de force dans des internats pour les inculturer. Depuis quelques années, un long processus de guérison des mémoires et de réconciliation est engagé. Un autre pan essentiel de l’écologie humaine intégrale…

Voici l’extrait du rapport sur cette réalité :

Nous avons également une douzaine de « Réserves Indiennes » et des zones de population Métis. Nous avons des prêtres et des agents de pastorale qui exercent leur ministère dans les « Réserves » auprès des nations indigènes qui vivent souvent dans la pauvreté et souffrent d’un taux de chômage élevé, d’alcoolisme, de toxicomanie, de violence familiale et de diverses formes de dépendance.

Lire la suite