DOCUMENTAIRE – La nature ? Combien de volumes ?

2017-livre-de-la-natureQue lire de neuf durant ce temps de Carême pour édifier notre foi ? Peut être le livre de… la nature ? Si l’expression « livre de la nature » est ancienne, elle retrouve une pertinence spirituelle et théologique dans ces temps de crise écologique. Un documentaire récent donne la parole à des scientifiques qui sont aussi des hommes de foi.

Le documentaire est l’oeuvre de Fabien Revol et Virginie Berda et est sobrement intitulé « Le livre de la Nature ». Il est produit par l’Université Catholique de Lyon.En voici la présentation (issue du site du Réseau Blaise Pascal)

Le « livre de la nature » est une expression très ancienne qui correspond à l’idée que le monde se présente comme un texte que l’homme peut déchiffrer. Ce texte est censé révéler non seulement l’écriture avec laquelle le monde est écrit mais également des informations sur son auteur. C’est pourquoi ce thème a une portée théologique qui intéresse les croyants de diverses traditions religieuses. Les questions qui se posent sont alors : comment parler de la complémentarité des deux livres de la Révélation : le livre des Écritures et celui de la Nature ? Est-il possible aujourd’hui que les sciences de la nature aident au déchiffrage de ce livre ?

Ces questions, et plusieurs autres, nous les avons posées à des croyants qui présentent la particularité d’avoir des profils interdisciplinaires : tous scientifiques, certains d’entre eux sont également philosophes ou théologiens, ou prêtres, ou les quatre à la fois. Les personnes rencontrées dans ce film sont aussi porteuses de traditions différentes ; chrétienne : catholique, protestante, anglicane, mais aussi musulmane. Ce film ne cherche pas à donner des réponses toutes faites mais à mettre en valeur les interprétations scripturales ou philosophiques qui entrent en discussion au sujet de cette possibilité de connaître Dieu à partir des œuvres de la création.

Dans ce film sont interviewées des personnes au profil interdisciplinaire entre science, philosophie et théologie : François EUVÉ Physicien et théologien, jésuite ; Philippe DETERRE Biologiste au CNRS, prêtre de la Mission de France ; Bruno GUIDERDONI Astrophysicien, musulman ; Mark HARRIS Physicien, théologien, prêtre de l’Église anglicane ; Rafael MARTINEZ Physicien, philosophe, prêtre ; Giuseppe TANZELLA NITTI Astronome et théologien, prêtre ; Denis ALEXANDER Biologiste, directeur du Faraday Institute de Cambridge ; Jean-Louis LÉONHARDT Physicien et mathématicien.

Bon, ça manque un peu de femmes tout cela. A croire que seul les hommes sont capables de concilier la science et la foi. Allez, encore un effort dans la biodiversité humaine…

DL

Pour commander le documentaire, écrire à : scienceetreligion@univ-catholyon.fr

 

ETHIQUE – Agneaux émissaires

2016 AgneauxEstela m’écrit pour partager sa révolte : pour les fêtes de Pâques, ce sont près de 115 000 agneaux qui ont été abattus et mangés. Un chiffre impressionnant pour des jeunes animaux que l’on trouve si innocent par ailleurs.

L’enquête récente de l’association L214 a montré aussi la réalité de certains lieux d’abattage. Une forme de violence qui doit interpeler notre humanité. Et notre espérance pascale. Je cite l’interpellation d’Estela :

Je considère qu’ il est très important  pour nous chrétiens de nous  poser des questions et de nous informer sur ce qui se passe par exemple  avec ces animaux qui meurent  par nos habitudes, nos traditions et  nos croyances. A propos des Pâques, ces agneaux  que l’on mange sont séparés de leur mère dès la naissance, engraissés à des centaines de kilomètres de leur lieu de naissance, malmenés, entassés dans un camion de transport puis tués dans un abattoir loin de chez eux. C’est cela,  la courte et terrible vie des agneaux ce sont des bébés. Et pour Pâques, cette année encore, plus de 115 000 agneaux « pascal » ont été abattus et mangés. Les ventes augmentent de plus de 50 % à Pâques, « grâce » à Pâques, l’activité d’abattage progresse. L’année dernière, en avril ce fut une hausse de 26 % selon Frédéric Freund, directeur de l’Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs. Cela veut dire que nous chrétiens nous participons à tout cela.

La vidéo de l’enquête de L214 dans l’abattoir de Mauléon-Licharre (Pyrénées-Atlantique), montre comment, en mars 2106, les agneaux de lait (notamment) sont mis à mort. Avec une belle certification bio de surcroît. Lire la suite

ANIMAL – Loué Sois-tu par frère poussin

2016 Couvoir St FrançoisUne collègue me rappelle que le couvoir finistérien qui vient d’être condamné à plusieurs milliers d’amende par le tribunal correctionnel de Brest pour mauvais traitements envers des animaux est implanté dans le lieu-dit « Saint-François ».

On est pourtant bien loin de l’esprit franciscain et de l’émerveillement devant toute créature vivante censée louer le Seigneur avec nous. Le couvoir Saint François est spécialisé dans la production et la vente d’œufs à couver et de poussins d’un jour pour l’élevage.  Il est fort à parier qu’il ne se différencie pas beaucoup d’autres couvoirs de ce genre en France ou ailleurs. Un travail compliqué aussi avec la crise agricole en cours: il y a trois ans déjà, l’entreprise avait été placée en redressement judiciaire.

Mais des images filmées par un ancien employé de ce site en novembre 2014 et diffusé par l’association de protection animale L214 ont lancé une enquête judiciaire. Les images montraient ce que nous ne voulons pas voir, bien souvent : des pratiques peu respectueuse de la vie animale qui est réduite alors à un matériau en cours de transformation et de valorisation industrielle.

Avant même la question de la cruauté ou de la souffrance imposées à ces êtres vivants à peine nés, nous devons aussi nous demander pourquoi ces images sont si choquantes pour les humains que nous sommes. Peut être parce qu’il y a dans ces lieux aussi des hommes et des femmes confrontés à longueur de journée à la mort industrialisée. Cette souffrance psychologique est réelle. Je ne pense pas qu’elle déploie en nous la meilleure part de notre humanité.

Cette association précise que

Le procès, dont l’audience s’est tenue le 2 février dernier, a révélé que ces deux méthodes employées pour tuer les poussins sont illégales et entraînent “une souffrance animale certaine”, selon la brigade nationale d’enquête vétérinaire et phytosanitaire.Pour Brigitte Gothière, porte-parole de L214 : “La reconnaissance d’une maltraitance au sein d’une entreprise industrielle d’élevage est une véritable avancée, tant ces pratiques ayant lieu à huis clos bénéficient habituellement d’une tolérance dès qu’ils s’agit d’animaux dits de rente. Mais tant que nos habitudes alimentaires ne changeront pas, des poussins continueront d’être broyés par milliers : la tuerie qui ne se passe plus dans ce couvoir a lieu dans le couvoir d’à côté.”

Le film de L214 est militant et à charge, réalisé à partir d’images « dérobées » (et donc sans doute contestables par certains aspects). De nombreux mouvements militants contre la consommation de viande passent désormais par ce genre de procédés. Il faut, sans aucun doute, raison garder pour ne pas laisser les images brutes diriger nos réactions. Mais pour autant, si déjà, elles nous mettaient en route pour nous interroger sur ce qui nous paraît être digne ou pas dans nos modes de vie et de consommation actuelle.
Si vous n’avez pas vu ces images, les voici

ROME – Lecture nourrissante

Terre et nourritureIl m’avait échappé : en mai dernier, le Conseil Justice et paix, à Rome, a publié un ouvrage de réflexion sur le lien entre « terre et nourriture ».

Lire la suite

ECOLOGIE HUMAINE – Terres humaines

Puisque c’est l’exception qui confirme la règle, je signale que le travail de Yann Arthus Bertrand et de son équipe « Human » est désormais accessible sur Youtube. Un documentaire où il n’est pas question d’Eglises, mais où il est sans cesse question de foi. « Comment devenir humain ? » Une belle question pour tous.

Un bon moment à vivre durant ce WE ?

Ces propos rapportés d’hommes et de femmes à travers le monde, mis en écho avec la beauté de la nature, méritent d’être entendus. Pour que la conversion des coeurs qu’appelle le pape François puisse opérer.

VOLUME 1

Lire la suite