ETATS-UNIS – Résister au nom de la miséricorde

2017 Merci2EarthAlors que le nouveau président américain annonce vouloir mettre fin à la « guerre contre le charbon » en détricotant toutes les mesures de protection de l’environnement prises par son prédécesseur, des militants catholiques commencent à faire entendre leur voix. Un WE de mobilisation mondiale se prépare le 22 et 23 avril prochain

« Concernant le soin de notre maison commune, nous vivons un moment critique de notre Histoire. » Ces mots sont ceux du pape François adressés au président Obama en septembre 2015, quelques mois avant la signature de l’accord de la COP21 à Paris.

Cet appel semble très loin désormais dans l’administration américaine actuelle où les climato-sceptiques et les grands industriels des énergies fossiles donnent le ton désormais. Les chrétiens mobilisés par l’encyclique Laudato si sont donc appelés à manifester leur désaccord, par attention pour les plus pauvres et le devenir des équilibres de la planète.

L’opération Mercy2Earth catalyse de nombreuses initiatives en cours. Marches, démarches, mobilisations, prières : toute opération appelant à la mobilisation pour le climat est bienvenue. Une dynamique qui s’appuie notamment sur le texte du pape François du 1er janvier 2016 appelant à la « miséricorde » pour notre maison commune.

DL

 

AGRICULTURE – Prêtres de salon

2017-denain

Après le texte des évêques publié il y a quelques jours, une bonne nouvelle glanée par hasard : quelques prêtres du doyenné de Denain sont venus au salon de l’agriculture.

« Avec une attention toute particulière pour les agriculteurs en difficulté, les prêtres du Denaisis sont allés au salon de l’agriculture. », explique le site du diocèse de Cambrai.

On aimerait en savoir un peu plus. En espérant que ces prêtres sont aussi allés visiter tout ce qui émerge de nouveau et de stimulant dans le monde agricole, à côté de la surenchère technologiste du salon…

DL

RENCONTRE – Changement de climat au Bénin

2017-beninDébut décembre, un débat a été organisé dans le diocèse béninois de Porto-Novo par le Cercle international pour la promotion de la Création (CIPCRE). Le thème de cette rencontre rassemblant des responsables politiques, associatifs et religieux était « Mobilisation interreligieuse pour la sauvegarde de la Création et des réponses adéquates aux changements climatiques. »

Il faut présenter le CIPCRE-Bénin. D’obédience chrétienne, le mouvement a été créé le 23 mai 1993, et promeut la construction d’une société juste, équitable, humaine, saine et verte, en coopération avec toutes les communautés chrétiennes du pays et des organisations laïques. A l’occasion de l’édition 2016 de la Journée Mondiale du Climat, les confessions religieuses en partenariat avec le CIPCRE-Bénin ont organisé le vendredi 9 décembre 2016 cette conférence-débat dans le but de lancer une campagne de mobilisation sur les défis des changements climatiques au Bénin.

Lire la suite

AGRICULTURE – Changement de culture ?

2017-agroecologie-mrjcA l’occasion du salon de l’agriculture, le Mouvement rural de jeunesse chrétienne (MRJC) a mené une enquête auprès d’élèves de lycées agricoles (MFR et CNEAP avec TRAME) entre janvier et juin 2016, portant sur la perception de l’agroécologie et la vision des métiers d’agriculteur et de salarié agricole.

Parmi les résultats intéressants, on peut noter le changement de regard sur les pratiques agroécologiques.

Une présentation de l’étude sera faite le mardi 28 février, à 9 h 15, au stand du ministère de l’agriculture (C 136, pavillon 4)

L’enquête a été menée de novembre 2015 à juin 2016 auprès de 638 élèves issus de 72 départements différents. En voici les principaux éléments informatifs :

2017-mrjc-agroecologie-synthese_2pages

DL

 

DECHETS – Qui veut aller loin… nettoie sa classe

DLSource : Art. de Teresa Anyabuike (trad E&E), soeur de Notre-Dame-de-Namur, coordinatrice de la communauté d’autogestion du diocèse d’Ilorin

.

LAUDATO SI – C’est aussi un cri !

2017-clameursUne websérie Laudato si ? Eh bien oui ! Les amis du CERAS ont osé. Dès le 13 mars prochain, sur Youtube, la série « Clameurs » donnera la parole aux « exclus pour interroger nos modèles de société ». Entre fiction et documentaire, la websérie se déclinera en six chapitres.

Accélération, la culture du déchet, notre cadre de vie, notre relation à la Création, un ‘nous’ à construire ensemble, « nos cultures, notre avenir »… chaque chapitre sera l’occasoin de rencontres et d’éclairages variés.

Derrière l’opération se cache notamment Martin de Lalaubie, 28 ans, réalisateur de la série. Engagé au Ceras depuis 2013, il travaille sur la série depuis fin 2015.

 

 

FORETS – Donne nous nos pins quotidiens

2017-zambie-pins-paroisse

La Zambie est, elle aussi, touchée par la déforestation. Des religieux missionnaires d’Afrique ont décidé de réagir, du côté de Kasamba. Ils témoignent de leur mobilisation sur leur site (en anglais)

« Les gens coupent les arbres pour différentes raisons. Du fait des coupures d’électricité dans les villes, les gens utilisent le charbon de bois comme source d’énergie plus que jamais. De plus, ce charbon de bois devient ainsi la principale source de revenus dans les zones rurales. Des milliers de chargements de charbon de bois sont emmenés vers Lusaka et Copperbelt, jour et nuit. Du coup, la province de Luapula qui était une terre de végétation, est entrain de perdre son identité. Comme missionnaires d’Afrique travaillant à Kasamba, nous avons ressenti que nous devions faire quelque chose. Pour faire grandir la prise de conscience sur les défis de la protection de l’environnement, nous avons entrepris depuis un an un projet de reforestation dans notre paroisse. Nous avons déjà planté 3500 arbres et nous espérons arriver à 10 000 dans les années à venir. Ce qui est le plus encourageant, c’est que les gens de Kasamba commencent à comprendre notre démarche. A la fin de l’année dernière, l’association Caritas Mansa a donné 200 plants de pins à chaque paroisse, pour les distribuer à leurs membres. J’étais étonné de voir comment les gens se sont disputés pour en avoir. Nous envisageons maintenant d’organiser un colloque pour créer une pépinière pour produire davantage de plants. Nous espérons ainsi que notre soin de l’environnement sera repris pour toute la paroisse voire notre diocèse en entier. »

DL

Note personnelle du blog E&E : Je ne connais pas bien la Zambie, mais est-ce que les pins plantés sont les arbres les plus traditionnels de la région ? Un peu de biodiversité serait sans doute plus cohérent pour assurer une reforestation harmonieuse…