EGLISE VERTE – Hérault d’un quotidien plus vert

2018 ECOLOGIE GrabelsLe label Eglise Verte poursuit son petit bonhomme de chemin en France. Peu à peu de nouvelles paroisses se mettent en route. Par exemple, la démarche démarre dans l’Hérault.

Une première rencontre de discussion est prévue le 29 avril, de 18 h 30 à 20 h au presbytère de Grabels (37) pour  » faire connaissance, prier ensemble, parler des différentes actions écocitoyennes déjà menées autour de nous (chacun pourrait présenter en 2 min une action qu’il a menée à bien), et voir ensemble comment sensibiliser les chrétiens, notamment les jeunes que nous côtoyons, avec un projet de  proposition dans les communautés protestantes et catholiques pour le mois de la création 2018 (1er septembre – 4 octobre 2018). »

Sans oublier le repas partagé avec ce que chacun aura apporté à la fin.

C’est le P. Pierre Brugidou qui reçoit chez lui et qui lance le projet !

Avis aux amateurs de l’Hérault !

DL

A noter qu’à Grabels passe déjà Lo camin romieu, autrement dit le GR 653. Une belle invitation pour diminuer l’usage de la voiture.

 

Publicités

FORMATION – Il y a aussi des campus en transition…

DCIM100MEDIADJI_0030.JPGL’ami Agnès me transmet une invitation pour soutenir un nouveau lieu de formation, le « campus de la transition ». Cela se passe dans le beau domaine de Forges (entre Fontainebleau et Melun), mis à disposition par les Religieuses de l’Assomption.

Mais comme toute bonne transition qui se respecte, la première étape est de remettre le lieu en état. Pour cela, quelques fins de semaine s’annoncent dans les mois à venir pour mettre la main à la pâte. (12-13 mai (avec des scouts) ; 26-27 mai (avec la visite de Jonathan Dawson + qqs étudiants du Schumacher College) ; 2-3 juin ; 16-17 juin ; les semaines des 9 et 16 juillet (avec des scouts en camp sur place)) L’idée est de préparer la rentrée de septembre 2018. Pour une formation qui doit aider à « se former en se transformant soi-même pour donner sens à sa vie professionnelle en alliant économie, écologie et humanisme. Nouvelle économie, nouvelle conscience, nouveau rapport aux autres et à la nature pour une relation plus juste à la Terre et à la multitude des peuples qui l’habitent. »

Avec des enseignements de hauts niveaux et interdisciplinaires en économie de la transition: Droit, compta, finances, sciences humaines, éthique, …Une autre façon d’apprendre, une pédagogie coopérative et expérimentale dans un lieu – le domaine de Forges – lui-même en transition vers un objectif zéro carbone et inséré dans une économie bio-locale; des ateliers pratiques et coopératifs, des expériences de terrain, des voyages apprenants; un apprentissage de la communication non-violente, une certaine sobriété et le partage des tâches du quotidien comme partie intégrale du projet (source d’inspiration: le Schumacher College en Angleterre)

Lire la suite

PROJET – Là haut sur la montagne

2018 ECOLOGIE Eglises PubMedit_Lambert_Version4Marcher est sans doute un des meilleurs moyens pour nous émerveiller devant notre terre. Deux jésuites suisses l’ont compris, proposant, du 22 au 28 juillet prochain, une belle expérience en plein montagne.

L’intérêt de la (dé)marche est aussi de rassembler pour l’occasion des participants francophones et germanophones de toute confessions (voire même sans confession…) et le tout à un prix très abordable.
Pour retrouver le lien qui nous unit à la création dans sa diversité et son mystère… et régénérer l’espoir de faire évoluer les sociétés humaines vers des modes de vie plus durables. 
DL

 

SPIRITUALITE – L’heure de la retraite a sonné

2018 ECOLOGIE Eglises flyer-NDWeb-écologie2018Le temps de prendre sa retraite ? En l’occurence, la retraite annuelle du site Notre-Dame du Web dédiée à l’écologie et qui se déroulera du 17 au 23 juin prochain.

Cette retraite existe depuis bientôt dix ans et inaugure cette année une nouvelle formule, avec une proposition sur sept jours, avec l’accès à un fichier audio pour « prier en chemin » etc.

Les organisateurs précisent :
Les thèmes adoptés pour chacune de nos 7 journées vont suivre le cheminement proposé dans les 7 chapitres du petit livre des éditions Vie Chrétienne «Sauvegarder la Création», paru en février de cette année.
2018 ECOLOGIE Eglises 610-RVX52p38 Sauvegarder la création.png.jpgIl est indiqué sur le site jésuite Vie chrétienne que l’ouvrage Sauvegarder la création, un défi spirituel reprend en fait des pages issues de la revue Progressio de 1976 (n°76)  publiée par la Communauté mondiale de Vie chrétienne, ainsi que de la Boîte à outils d’octobre 1975 (L’écologie dans ma vie), fruit de la collaboration entre la Communauté de Vie chrétienne de Belgique francophone, le centre spirituel ignatien La Pairelle et le Centre Avec (centre d’analyse sociale des Jésuites en Belgique francophone et Luxembourg).
DL
PS : Je n’ai rien contre le recyclage éditorial, mais j’espère juste qu’il y a bien eu une mise à jour des contenus (!), d’autant qu’il est précisé que le livre « propose au lecteur des réflexions sur l’état de la planète et sur notre responsabilité de chrétiens, mais aussi des exercices spirituels, nourris de la Parole de Dieu et de textes de prière, pour lui permettre de mieux contempler la Création et louer le Créateur, discerner sa part dans le péché écologique et agir pour répondre aux appels pressants de la Terre. » J’imagine bien que la spiritualité ignatienne est durable : mais il ne faudrait pas qu’elle soit « hors sol »…

RENCONTRE – Climat favorable dans le Missouri

Du 22 au 24 avril prochain, l’université américaine Saint-Louis organise un colloque rassemblant la fine fleur de la recherche sur le climat et les défis environnementaux.

C’est une réponse directe aux appels du pape à rassembler les énergies de tous pour défendre le bien commun de notre terre, notre maison commune. C’est aussi un rassemblement qui célèbre le deuxième centenaire de la prestigieuse université jésuite du Missouri.

Parmi les intervenants, -dont de nombreux experts du GIEC – il faut noter aussi la présence du cardinal Turkson ainsi que plusieurs représentants de réseaux protestants évangéliques mobilisés par les questions climatiques.

DL

AGRICULTURE – Un pasteur auprès des éleveurs

2018 ECOLOGIE Eglise devillard_jLe P. Jean-Noël Devillard, vicaire épiscopal du diocèse d’Autun, vient d’écrire une lettre aux prêtres du diocèse concernant le projet pastoral dont il est chargé en direction des éleveurs et agriculteurs de la région.

Une lettre qui poursuit la réflexion initiée par le synode diocésain local et qui invite aussi à mieux accompagner les mutations du monde agricole actuel. En insistant sur la proximité aux familles et l’accompagnement vers des transitions écologiques  nécessaires. Le document lance un appel à la constitution d’équipes qui prépareront les visites de l’évêque du lieu auprès des éleveurs de la région.

Aux doyens, aux curés, aux diacres et à leurs épouses, aux vicaires épiscopaux. A tous les prêtres du diocèse.

Chers frères,

Permettez-moi revenir plus largement sur le projet diocésain auprès des éleveurs et agriculteurs du diocèse. Il s’agit de se donner les moyens opérationnels pour que notre Église Diocésaine soit proche de ces familles d’éleveurs, d’agriculteurs, qui entretiennent les terroirs et paysages de notre diocèse, produisent ce qui est nécessaire à une alimentation saine des populations (du local-à l’international), en renonçant le plus rapidement possible à une utilisation de produits potentiellement dangereux pour la planète (Air, eau, terre, végétaux-animaux et humains).

Lire la suite

RENDEZ-VOUS – Des bonnes ondes pour la terre

Les amis des Chrétiens unis pour la terre poursuivent la mobilisation. Pendant le temps de Carême, ils ont proposé 3 mn par jour de méditation sur les ondes de RCF. A découvrir en direct (6 h 26 ou 13 h 10) ou en podcast.

 

  • vendredi 23 mars : se libérer de l’emprise de la publicité
  •  lundi 26 mars : se lancer dans le compost en écoutant la Genèse
  • mardi 27 mars : observer un ver de terre en s’inspirant de Laudato Si’
  • mercredi 28 mars : voir mon prochain en protecteur de la Création
  • jeudi 29 mars : vivre le repas dans le lien avec la création à la suite de la Cène
  • vendredi 30 mars : à partir de l’attention au plus petit comment ‘sauver’ la proposition de l’autre