HOMMAGE – Une vie donnée pour les « sans terres »

2017 ECOLOGIE Henri Burin des RoziersFin novembre, le F. Henri Burin des Roziers rendait son dernier souffle, après une vie donnée pour défendre les droits des travailleurs pauvres de l’Amazonie. Une belle figure d’une écologie intégrale au service des opprimés et de leurs terres.

Arrivé au Brésil en 1978, dans l’Etat du Tocantins, le Dominicain mettra rapidement ses compétences juridiques au service de la commission pastorale de la terre (CPT), liée à l’Église catholique. En risquant souvent sa vie pour contester les abus des grands propriétaires terriens, à la manière d’une Sr Dorothy Stang et tant d’autres. La mobilisation médiatique sur le sort des plus pauvres de l’Amazonie l’a beaucoup aidé, notamment dans sa lutte contre l’esclavagisme toujours en cours de travailleurs très pauvres, lançant avec d’autres le « Forum national contre la violence dans les campagnes » en 1992. De fait, c’est le travail précurseur d’un Bartholomée de las Casas qui a inspiré son travail et son engagement.

Le frère Xavier qui l’a bien connu témoigne : « Frère Henri a influencé toute une génération de juges, de procureurs, d’avocats, de militants qui poursuivent son combat : l’ordonnance a par exemple été suspendue par la Cour Suprême fin octobre. »

Le nombre d’assassinats dans les conflits liés à la terre est toutefois reparti à la hausse : 36 en 2014, 61 en 2016. Seuls 10 % d’entre eux sont suivi d’un jugement.

A lire pour mieux connaitre cet homme : Henri Burin des Roziers, Comme une rage de justice, Ed Cerf,  2016.

DL
Source : La Croix

Publicités

AMAZONIE – L’Eglise catholique sort de sa réserve

2017 ECOLOGIE Pape François Colombie

CP : Osservatore Romano / Voyage du pape en Colombie en septembre 2017

Parmi les informations que le blog E&E n’a pas encore traité, il faut maintenant parler de cet important appel du pape François pour préparer une assemblée des évêques consacré au devenir de l’Amazonie. Une intention ancienne qui commence à prendre chair.

En mai et septembre, avec les évêques du Pérou puis de l’Équateur, le pape avait déjà évoqué ce projet. Le pape François a profité de l’Angélus qui a suivi la célébration de canonisation de 35 nouveaux saints dont 3 enfants indigènes martyrisés à Mexico au XVIe siècle, pour faire cette annonce importante : en octobre 2019, une assemblée spéciale du Synode des évêques se tiendra à Rome et sera consacrée à l’Amazonie.

Il répondait ainsi au «  désir de certaines conférences épiscopales d’Amérique latine ainsi que la voix de divers pasteurs et fidèles d’autres parties du monde ». « L’objectif principal (…) est d’identifier de nouvelles voies pour l’évangélisation de cette portion du peuple de Dieu, spécialement les indigènes, souvent oubliés et sans perspective d’un avenir serein ».

Le secrétaire général de la Conférence épiscopale équatorienne, Mgr René Coba Galarza, a raconté que pour le pape François, « le grand défi est toujours de rendre crédible l’Évangile sans piétiner leurs convictions, leur vision du monde, mais plutôt en évangélisant leurs racines ». Pour le pape François « a parlé de la nécessité d’”entrer” dans la culture indigène avant tout en se mettant à l’écoute, en apprenant la langue, puis en entrant dans le cœur de ces peuples. » Sans oublier « la crise de la forêt amazonienne, poumon d’importance capitale pour notre planète ».

 

Lire la suite

COLLOQUE – Ecology Academy I

2017 ECOLOGIE Académie ND du ChêneLa communauté des frères de Saint-Jean, installée au sanctuaire Notre-Dame-du-Chêne, dans la Sarthe, a bien entamé sa transition écologique. Leur site annonce la couleur : il s’agit bien d’implanter une nouvelle  académie pour une « écologie intégrale ». Un rendez-vous s’annonce du 13 au 15 avril pour en parler et l’enrichir de différents regards et réflexions.

2017 ECOLOGIE Académie colloqueIl s’agit en fait d’un colloque dont le thème est : « Les nouvelles attentes écologiques. Prise de conscience, réalisme ou utopie ? ».  Présidé par Mgr Yves Le Saux, évêque du Mans, le colloque donnera la parole à différents intervenants : Gautier Bès (enseignant, rédacteur de la revue Limite), Hervé Coves, (agronome), Tugdual Derville  (Courant pour une Ecologie Humaine), Fr. François-Frédéric Lot (Maître des Etudes des Frères de Saint-Jean), Dominique Vermersch (recteur de l’Université Catholique de l’Ouest), Vincent Vignon (Office du Génie Ecologique).
Avec différentes séances plénières et ateliers qui s’annoncent :
 Séances plénières : ·         Le corps augmenté, quelle attente ?       Fr. François-Frédéric Lot / ·         Attentes et environnement                      Vincent Vignon / ·         Sagesse du sol et rythme du vivant       Hervé Covès / ·         Un espace social à réinventer                  Valérie Régnier ?   / ·         Vers une prise de conscience universelle et agissante  Tugdual Derville, / ·         Une morale renouvelée                      Dominique Vermersch / ·         Conversion écologique et progrès         Gautier Bès /  
·         La transition écologique est-elle une utopie ?   Grand débat.
 
Ateliers : Agro-écologie et permaculture : Blandine Petitpoisson (agronome, Journées Paysannes), Hervé Coves. Modérateur : Richard de Seze. // Médecines naturelles : Jean-Baptiste Le Sueur (médecine chinoise), fr. Alain-Dominique (homéopathe). Modérateur : fr. Stéphane-Marie. // Alimentation/Santé selon Hildegarde de Bingen Sainte Hildegarde : Emmanuelle de Saint-Germain, François et Claire Delbeke. // Economie solidaire et sociale : Franck Delalande (Lobodis, café équitable). Modérateur : François Robin
Contacts et infos : Notre-Dame du Chêne
2 rue des Bleuets, 72300 Vion, Téléphone : 02 43 95 48 01
Email : info@academie-ecologie-integrale.org

INITIATIVE – Paroquia verde a Madrid

2017 ECOLOGIE Landscare revue espagnoleUne initiative intéressante à suivre du côté de l’Eglise catholique espagnole : le lancement d’une revue écologique paroissiale !

Ce sont près de 2000 exemplaires de la revue « LandsCare » qui sont initialement prévus pour être envoyés gratuitement dans les paroisses et institutions de l’Eglise à Madrid. Le tout accompagné d’un site internet.

A découvrir d’urgence ici, surtout si vous parlez espagnol

L’initiative LandsCare est née visiblement en 2014 sur l’intiative de Gonzalo Zulueta et de Pablo Martínez de Anguita, désireux, avec d’autres, de créer un réseau social spécialisé dans les questions de conservation de la nature. Mais la rencontre de différents responsables d’Eglise, ont permis aux organisateurs de se recentrer davantage sur une dynamique communautaire que de simples réseaux de gens ayant un souci commun. L’aventure continue depuis lors.

DL

 

ECOLOGIE – Vers des open space intégraux ?

2017 ECOLOGIE prod_metaux_0Ça bouge aussi du côté de la communauté charismatique du Chemin Neuf. Un WE de formation est annoncé pour le 27-28 janvier, à Saint-Sulpice-de-Favières (91), sur le thème : « L’écologie intégrale dans nos lieux de travail ».

 

Et voici un peu plus d’informations :

Il y a un lien créatif et fécond entre le respect de l’environnement et l’attention à toutes les parties prenantes de nos lieux professionnels. Une nouvelle gouvernance est en chemin :
• développant la solidarité et la subsidiarité, la bienveillance et l’empowerment
• ayant le souci d’intégrer ensemble les anciennes et jeunes générations et les populations plus vulnérables
• s’ouvrant à l’action collective et politique pour un vrai partage des biens communs et des ressources de la planète.

« Tout est lié » nous dit le Pape François dans Laudato Si’

Les enjeux du week-end :
• s’enrichir de nos avancées et de nos questionnements sur le chemin de l’écologie intégrale dans nos diversités professionnelles
• s’aider à discerner ensemble comment s’engager dans cette conversion écologique et communautaire (Laudato Si’ § 216 ss)
• à travers des temps de partage, l’écoute de la Parole de Dieu et la prière.

INFORMATIONS PRATIQUES : Infos et inscription ici

du samedi 27 janvier à 15:00 au dimanche 28 janvier 2018 à 15:30 / Communauté du Chemin Neuf / 1 route de Guillerville /  91910 SAINT SULPICE DE FAVIERES / Gare SNCF : Breuillet-Village

Un membre de la communauté précise que Laudato si s’intègre peu à peu dans la communauté, comme en témoigne ce WE, mais aussi dans les parcours de formation, dans la gestion des abbayes et des lieux communautaires qui leur sont confiées (développement de la permaculture, transition vers le bio), dans les modalités d’accueil du public en France et ailleurs.

DL

CONFERENCE – Nature du christianisme

Après un mois de décembre assez silencieux (pour cause de « beaucoup d’autres choses à faire »), je tente de reprendre le fil des actualités de ce blog. Et il y en a beaucoup en attente. Merci d’avoir patienté.

On commence par une nouvelle conférence à la paroisse St Roch à Paris. Ce sera le 11 janvier et portera sur le thème du lien entre christianisme et nature. Une bonne thématique, si, si…2017 ECOLOGIE Conférence St Roch.png

Dans la Genèse et ses premiers livres deux voies contradictoires sur la Création s’ouvrent au cheminement de la pensée chrétienne l’une établissant la domination de l’homme sur la nature, l’autre sacralisant l’union intime de l’homme avec et dans cette même nature. Cette dernière voie, dans le sillage de Paul de Tarse, a repris vigueur avec la théologie de la Création. Celle de Teilhard et de l’enseignement papal, non sans rencontrer des difficultés qu’évoque Jean-Claude Eslin. Professeur de Sciences Humaines à l’Ecole Européenne des affaires et membre du comité de rédaction de la revue Esprit, il est particulièrement apte à décrypter les ressorts et nuances de la pensée humaine dont il témoigne dans ses ouvrages sur Saint-Augustin et Hannah Arendt.

DL

PRIERE – Non mais « à l’eau » quoi ?

2017 ECOLOGIE Sécheresse GapJean-Baptiste me signale un appel intéressant de Mgr Xavier Malle, évêque de Gap-Embrun, à l’occasion de la sévère période de sécheresse que subit son département. Il a pris l’initiative d’un triduum de prières, du 8 au 10 décembre prochain, pour « demander la pluie ».

Un texte intéressant à découvrir (extraits) en ce temps d’Avent et d’attente que « vienne la rosée sur la terre ». intéressant de voir que le prélat fait bien le lien entre les souffrances de la nature et les comportements sociaux contemporains. L’encyclique Laudato si serait elle passée par là ?

« Notre département connaît depuis six mois une sécheresse terrible.

Conséquences pour nos frères et sœurs paysans. Conséquences pour la nature qui souffre. Conséquences le monde de l’économie du loisir du ski : moins de neige. Les barrages hydroélectriques sont historiquement bas, avec des risques de coupure d’électricité cet hiver. Les rivières sont basses, entraînant de grandes inquiétudes sur l’alimentation en eau potable de villes comme Gap, et des conflits importants, car l’eau devient une source de tensions. Conséquences sur des habitations suite à la sécheresse.

■Une prise de conscience nécessaire

De ce mal qu’est la sécheresse, nous pouvons souhaiter une prise de conscience. Il y a certes peut-être des raisons cycliques aux sécheresses, mais ne nous voilons pas la face, notre activité humaine a des conséquences importantes. Notre activité personnelle également.

Lire la suite