CREATION – A l’eau quoi !

Avec le mois de prière pour la Création qui s’ouvre du 1er septembre au 4 octobre, il est temps de signaler les initiatives qui se prennent à cette occasion. Du côté des Frères missionnaires des campagnes, la rencontre à la maison de la Carneille en est déjà a sa 5e édition.

Cette année, le thème de la rencontre tourne autour de l’eau. Gestion, solidarité, émerveillement : les questions ne manquent pas. Une belle rencontre familiale, festive et oecuménique. En effet, la fête est portée par le même collectif que l’an passé : frères missionnaires des campagnes, membres de l’Eglise Protestante Unie du Bocage, groupe Chrétiens et Ecologie, membres des communautés chrétiennes d’Athis et de Briouze, groupe local du CCFD-Terre Solidaire.

Au programme : + des ateliers et animations destinés aux enfants, jeunes et adultes le matin et l’après-midi (jeu de mulette perlière, conçu localement ; atelier bar à eua ; déco avec encre de Chine ; animaux de la mare, radio trottoir, fabrication de glaces à eau, contes sur l’eau etc.) + des expositions dans la salle des fête : « Aqua la goutte d’eau » du CPIE, les animaux de la mare, la mulette perlière + Une table ronde à 14 h avec :
– un ancien du village qui raconterait comment on utilisait l’eau il y a 60 ans
– un couple d’éleveurs qui ont fait un voyage d’immersion au Guatémala : retour sur leur découvertes et implications dans leur métier d’éleveur bio
– un partenaire du CCFD-TS qui a travaillé dans différents pays d’Afrique et d’Amérique latine : comment l’eau est un enjeu politique ?
– le maire de La Carneille (qui a en responsablité l’eau au sein de l’agglomération de Flers : les différentes étapes nécessaires pour ‘traiter’ l’eau de la source au robinet.

+ Une vidéo sur l’eau : sa rareté à l’échelon planétaire, comment peut-on se préparer pour faire face aux pénuries d’eau à l’avenir ?
+ La fête est couronnée par une célébration qui prendra en compte des découvertes faites dans les ateliers …

Merci Emmanuel pour les infos. Que la fête soit belle.
DL

 

 

Publicités

ECOLE – Il n’y a pas que Poudlard qui fait des merveilles

ECOLO Ecole anglaire

Connaissez-vous Kenton ? C’est une banlieue au nord ouest de Londres (GB) où le lycée catholique des sciences Saint Grégoire a remporté  pour la 3e fois le prix des « écoles vertes ».

Il s’agit en fait d’un programme qui permette d’enclencher des pratiques écoresponsables via trois étapes (bronze, argent, or). Il se déploie autour de la dynamique des 3 R : « Réduire, réutiliser, recycler » tout au long du cursus scolaire. A quoi doit être ajouté un projet particulier à chaque école. En l’occurence, à St Grégoire, « l’éco-jardin ». Cette école a obtenu le prix la première fois en octobre 2012. Le prix lui même est valable pour deux ans.

Une idée à reprendre dans d’autres pays et d’autres circuits éducatifs ?

DL

Source : Art. Gail Hovey

 

 

ETATS-UNIS – Résister au nom de la miséricorde

2017 Merci2EarthAlors que le nouveau président américain annonce vouloir mettre fin à la « guerre contre le charbon » en détricotant toutes les mesures de protection de l’environnement prises par son prédécesseur, des militants catholiques commencent à faire entendre leur voix. Un WE de mobilisation mondiale se prépare le 22 et 23 avril prochain

« Concernant le soin de notre maison commune, nous vivons un moment critique de notre Histoire. » Ces mots sont ceux du pape François adressés au président Obama en septembre 2015, quelques mois avant la signature de l’accord de la COP21 à Paris.

Cet appel semble très loin désormais dans l’administration américaine actuelle où les climato-sceptiques et les grands industriels des énergies fossiles donnent le ton désormais. Les chrétiens mobilisés par l’encyclique Laudato si sont donc appelés à manifester leur désaccord, par attention pour les plus pauvres et le devenir des équilibres de la planète.

L’opération Mercy2Earth catalyse de nombreuses initiatives en cours. Marches, démarches, mobilisations, prières : toute opération appelant à la mobilisation pour le climat est bienvenue. Une dynamique qui s’appuie notamment sur le texte du pape François du 1er janvier 2016 appelant à la « miséricorde » pour notre maison commune.

DL

 

CAREME -L’agneau n’est pas un bouc émissaire

2017-agneau-pascal-gateau

Et si on honorait plutôt la tradition des « Osterlämela » alsaciens ? Des brioches en formes d’agneau pascal, préparés pour la fête de Pâques…

Alors que le temps du Carême se profile à l’horizon, occasion de redécouvrir l’invitation de Chrétiens unis pour la terre, de vivre un Carême sans viande et sans poisson. Cette année une nouvelle étape pourrait bien être franchie dans la mobilisation, portée par les associations C.ORE et FSLIRA : et si on remettait en cause la tradition de la consommation d’agneaux pour la fête de Pâques ?

Des vidéos publiées par des associations de protection animale ont montré ces derniers temps des pratiques, plus ou moins habituelles, liées à la production industrielle de viande dans les abattoirs. Faut-il vraiment s’étonner que l’abattage à la chaîne d’animaux peut pousser à des actes inappropriés ?

Mais, l’abattage ne concerne pas que des animaux adultes ayant atteint leur maturité. Il touche aussi de jeunes animaux, notamment les agneaux.Une réalité qui rappelle la réalité complexe de l’élevage ovin en France, à la fois fragile, en première ligne sur les questions de cohabitation avec le loup (ou d’autres animaux errants) et aussi des négociations commerciales internationales.

2017-art-agneau-de-paquesD’après un article du Figaro (2012), « au cours du mois de Pâques – vendredi soir pour les juifs et dimanche prochain pour les chrétiens -, il s’achète au moins deux fois plus d’agneau que d’habitude. «Il se consomme en moyenne entre 4.000 et 5.000 tonnes de viande d’agneau par mois en France, d’après les données du panel Kantar, explique Anne Mottet, économiste à l’Institut de l’élevage. Lors du mois pascal, les ménages en ont consommé 9.000 tonnes par exemple en 2010.» Une tradition bien enracinée puisque 13% des ménages français en dégustent à l’occasion des fêtes pascales, contre 5% en temps normal.Économiquement, l’élevage d’agneau est devenu porteur depuis la réaffectation en 2009 par l’ancien ministre de l’Agriculture, Michel Barnier, d’une partie des aides de la PAC au profit des éleveurs ovins, les moins bien lotis des agriculteurs à l’époque. (…) On consomme en France 190.000 tonnes d’agneau, à peine 10% du marché du porc. (…) Revers de la médaille, près de 60% des moutons consommés en France sont importés de pays où ils coûtent moins cher à élever. Plus de la moitié des importations viennent du Royaume-Uni, un peu moins du quart de Nouvelle-Zélande, le reste d’Irlande et d’Espagne. (…) « 

Des membres des associations C.OR.E et FSLIRA lancent une campagne de sensibilisation pour remettre en cause cette consommation de viandes d’agneau lors de la fête chrétienne de Pâques. Car, rappellent-ils,

 » la tradition consistant à manger de l’agneau à Pâques n’a pas de fondement théologique dans la tradition chrétienne : il s’agit d’une pratique populaire que les différentes Églises laissent faire bien qu’elle soit un contresens direct à la signification de Pâques, fête de la Vie. Pour les chrétiens qui la pratiquent, il s’agit d’un acte mémoriel du sacrifice ultime de Jésus-Christ… Mais qui paradoxalement abolit tout autre forme de sacrifice et représente la victoire de la vie sur la mort !

2017-agneau-pascal

A l’occasion de la Pâques 2017, les associations C.OR.E. () et FSLIRA lancent une campagne de sensibilisation des chrétiens dans le but de mettre fin à la consommation d’agneau à l’occasion des fêtes pascale. Un blog d’information sur le sujet vient de naître, et qui s’enrichira avec les contributions (journalistiques, théologiques etc.) des uns et des autres. Une pétition est aussi lancée pour l’abolition de la tradition concernée et ce conjointement sur Avaaz.org et Change.org.

AGRICULTURE – Ouvrir à une autre agri – « culture »

feedingtheworldAlors que nous allons fêter le centenaire de la fondation de l’Union catholique de la France agricole qui aidera, douze ans plus tard, à la création de la JAC, les chrétiens dans le monde rural poursuivent leur travail de sensibilisation et d’accompagnement des mutations en cours. Ce vendredi 9 décembre une rencontre est proposée à Paris pour organiser la mobilisation en cours.

« Bâtir ensemble une culture agricole et alimentaire nouvelle qui permette à ceux et celles qui en vivent de vivre dignement et à tou.te.s d’avoir une alimentation de qualité. » Voilà l’ambition de la rencontre proposée, puisque l’alimentation est sans doute la meilleure passerelle pour aider urbains et ruraux à mieux oeuvrer ensemble pour le bien commun.

Le CMR soutient ce mouvement qui ouvre les guillemets de l’agri-« culture » pour sortir de la stigmatisation des agriculteurs-trices et des débats dans lesquels s’enferment syndicats et organisations agricoles. Pour cela, le CMR a créé un réseau national qui cherche à relier les initiatives qui vont dans ce sens, menées par ses fédérations départementales mais aussi des partenaires (MRJC, CCFD-TS, Solidarité Paysans), et des personnes qui s’intéressent à ces questions sans savoir comment les aborder. Cette rencontre a pour but de mettre en commun leurs démarches et leurs questionnements à travers une journée d’échanges d’expériences pour nourrir des projets collectifs.Quatre grands chantiers seront proposés :

Lire la suite

ENVIRONNEMENT – Une question inter-religieuse

2016-nancyL’ami Martin me signale une rencontre inter-religieuse sur le rapport entre religion et environnement à Nancy, le 29 septembre.

 

 

2016-science-poOccasion de souligner qu’une rencontre similaire aura lieu à Science-Po Paris le 5 octobre, à l’amphithéâtre Érignac (13 rue de l’Université 75007), de 19h15 à 21h. Une rencontre organisée par l’aumonerie CSG et l’association musulmane Salaam. Parmi les intervenants, on peut nommer Tayeb Chourief – islamologue de l’Université de Lille, Yeshaya Dalsace -rabbin, et Martin Kopp -encore lui !!

CREATION – Croyant et pratiquant

affiche-journee-de-la-creation-2016-e-copie

Avec la fin du mois de prière pour la Création, plusieurs initiatives peuvent être rejointes. On peut citer par exemple le RV désormais bien installé dans le Loiret.

Vous êtes invités à la 9e Journée de la Création dans le Loiret dimanche 2 octobre à Meung sur Loire. Les paroisses du Pôle de Meung sur Loire vous invitent pour un temps de joie, de connaissance et d’émerveillement de la terre qui nous environne… Cette journée se déroulera dans la nature, près des Mauves et de la Loire, et aussi dans la ville de Meung, belle et secrète, qui saura nous surprendre, tous ensemble, parents, enfants, grands-parents. … Nous apprendrons à voir et à comprendre comment nous pouvons mieux « garder » notre planète et ses habitants…La journée sera aussi celle de la rentrée des jeunes, aumôneries, scouts, catéchismes des groupements de Meung et Beaugency, qui auront leur programme propre dans la matinée.Elle se terminera par un temps de prière oecuménique, en présence notamment de la pasteur et de l’évêque d’Orléans. Renseignements et inscriptions : journeedelacreation@yahoo.fr

A noter que dans ce même diocèse d’Orléans, une rencontre est prévue le 29 novembre avec Mgr Blaquart sur le thème : « Comment vivre l’esprit de Laudato Si dans nos communautés ? Quelques perspectives concrètes pour devenir pratiquants en écologie ». A cette fin, un appel à témoignage est lancé :  » Dans vos responsabilités en Église (paroisses, mouvements, services, groupes, communautés religieuses, etc.) quelles actions concrètes, même minimes, mettez-vous en oeuvre pour participer à la préservation de la Maison Commune ? »

N’hésitez pas à répondre !!

DL