CLIMAT – Moins de bitume pour l’arche de Noé

2017-operation-noe-ongDu 5 au 13 mai prochain, la campagne de mobilisation pour un « désinvestissement global », soutenue par l’ONG « Opération Noé » va rappeler le défi que constituent les changements climatiques en cours. Et inviter les communautés à cesser de soutenir la production d’énergies fossiles.

Opération Noé appelle particulièrement les Eglises locales à « désinvestir » financièrement, en refusant que l’argent qu’elles placent soutiennent les producteurs d’énergies fossiles dans le monde. L’initiative est promue par l’ONG 350.org, et le « Christian climate change charity ».

En Grande Bretagne, où plusieurs Eglises ont déjà pris des décisions fortes pour ne plus soutenir la production de charbon ou de pétrole issus des sables bitumineux, il reste encore beaucoup d’investissement en cours dans l’industrie des énergies fossiles. Ainsi l’Eglise d’Angleterre (anglicane), investit pas moins de 190 millions de £ chez Shell et BP, mais aussi chez ExxonMobil, cher au nouveau Secrétaire d’Etat américain, Rex Tiller. L’Eglise méthodiste investit encore 52 millions de £ dans les énergies fossiles.

Il est plus que temps que les communautés chrétiennes deviennent exemplaires et prennent la tête de ce mouvement international pour montrer l’exemple. Opération Noé a produit notamment un guide pratique « Pour aider votre Eglise à désinvestir » qui sera accessible dès mars sur le site de l’ONG.

Publicités

2 réflexions au sujet de « CLIMAT – Moins de bitume pour l’arche de Noé »

  1. Bonsoir
    ne pas investir, en toute logique, devrait aller de pair avec ne pas consommer d’énergie fossile.
    est il cohérent de prôner la rupture d’un côté alors qu’on est dans l’impossibilité pratique de le faire de l’autre ?
    n’existe-t-il selon vous aucune voie qui permette « d’engager » le management de ces sociétés sur la voie d’un ajustement de leur business model ?
    et selon vous quelles sont les stratégies que nous pouvons développer pour nous passer complètement d’énergie fossile dès aujourd’hui ?
    fraternellement

  2. Des lecteurs du blog pourront sans doute répondre à vos questions évidemment pertinentes. « Tout est lié », comme dirait le pape François. Mais à l’inverse, il faut arriver à penser des processus de conversion qui passent par des mobilisations et des prises de conscience successives, même si les choses ne se font pas toujours de manière parfaitement cohérente ou ordonnée. On travaille sur du « vivant » et cela demande souvent du pragmatisme. Mais pour que celui-ci ne se transforme pas en facilité, il est bon d’avoir des initiatives fortes qui travaillent en profondeur la conscience personnelle et collective. Et ce qu’une génération donnée fait très modestement parce que pris dans ses contradictions propres, les générations suivent peuvent le faire parfois de manière beaucoup plus rapide… Je crois beaucoup à ces processus de transformation dont il peut être bon d’apprendre à repérer les dynamiques. Sinon, le découragement casse toutes les dynamiques, et cela même au nom de raisons très rationnelles… Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s