ALIMENTATION – Dis moi ce que tu manges, …

Et voici une série d’informations de 2016 autour des questions de l’alimentation

r2gis-charrePourquoi nos assiettes sont-elles devenues un sujet politique ? Peut être parce que notre rapport à la nourriture en dit long de notre envie à vivre ensemble. Récemment, le P. Régis Charre, prêtre aux Minguettes, a proposé le développement de menus sans viandes dans les cantines scolaires.

« Si 100% des parents veulent que leur enfant mange de la viande tous les jours, du lundi au vendredi, personne n’aura rien à redire. Mais nous voudrions que les parents, quelque soit leur obédience religieuse ou leur sensibilité écologique, puissent choisir. »

C’est parce qu’il fait parti de la commission « Laïcité et vivre ensemble » que le P. Régis Charre s’exprime sur ce sujet sensible, précisant  que « proposer un menu sans viande n’est pas nécessairement faire rentrer la religion dans la cantine municipale ».

« Le pape François a sorti une encyclique, le Laudato Si, qui concerne l’écologie intégrale. Elle comprend l’écologie environnementale et l’écologie des plus pauvres, car il dit que tout est lié. En France, nous avions plutôt tendance à opposer les deux. Les partis écologistes s’opposaient aux partis qui défendaient la classe ouvrière et inversement. Aujourd’hui, nous prenons en compte les deux et revoyons un certain nombre de questions concrètes de la vie quotidienne » explique Régis Charre.

Selon lui, il faudrait dans tous les cas manger moins de viande dans les années avenir pour assurer un équilibre. Une nécessité qui demande aussi de la pédagogie puisque, pour l’heure, les menus « sans viandes » attirent beaucoup moins d’enfants et de parents. La question ici n’est donc pas polémique et n’est pas un faux-né de la question de l’alimentation kasher ou hallal.

« Dès que quelqu’un demande à prendre en compte les enfants musulmans, on dit qu’il veut faire entrer la religion dans la municipalité. Les bannières se lèvent et on dit tout de suite non. Je pense qu’au contraire, proposer des menus avec ou sans viande tous les jours, comme c’est le cas à Lyon où à Décines, respecte la laïcité ».

Source : article de  Mathilde Régis dans Lyon capitale/ Publié le 28/09/2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s