LAUDATO SI – Si cuidas el planeta, combates la pobreza

2016 Espagne Caritas.jpgLe Secours catholique espagnol lance, via une ONG locale, une campagne de mobilisation sur le respect de la planète qui pousse aussi au combat contre la pauvreté.

« Unis pour la justice » : c’est le thème de la campagne soutenue par l’Eglise catholique du pays, notamment via la commission Justice et paix et d’autres organisations. Une campagne qui s’inspire directement des appels de l’encyclique Laudato si, notamment quand elle rappelle qu’

«il n’y a pas deux crises séparées, l’une environnementale et l’autre sociale, mais une seule et complexe crise socio-environnementale».

Cette campagne durera deux ans, entre sensibilisation du plus grand nombre et invitation à des changements concrets dans les modes de vie personnels et communautaires. Dans cette optique un « Décalogue » est proposé résumant les principaux défis à affronter – un tous les deux mois-  à travers la réflexion, la prière, le témoignage et l’engagement envers les plus nécessiteux.

Publicités

4 réflexions au sujet de « LAUDATO SI – Si cuidas el planeta, combates la pobreza »

  1. Je me permets d’intervenir au sujet de l’article que vous avez fait paraître sur le Pélerin 2326.
    Certes le Portugal a fait un beau record en mai. Il faut cependant savoir qu’utiliser le soleil et le vent pour la production d’électricité à des limites qu’il est dangereux de franchir sous peine de mettre en danger la stabilité du réseau électrique et de risquer un black out. Les dernières études montrent qu’au delà de 40 % d’énergie renouvelable assurés par les éoliennes et les panneaux photovoltaïques le risque mentionné existe et il est de plus impossible ou très difficile de remettre le réseau en ordre. Il faut en effet un minimum de 60% de machines tournantes (turboalternateurs à forte inertie, problème de statisme) pour supporter les acoups pouvant résulter de court-circuits accidentels. Pour plus d’information vous pouvez vous rapprocher de Melle Vera Silva (qui est portugaise d’ailleurs) et qui travaille au Service Etudes et Développement d’EDF sur ce genre de sujet.

  2. Merci pour ce commentaire sur un article paru dans PELERIN. Merci pour ces précisions techniques nécessaires, mais qui n’envisagent ces évolutions que sous un seul point de vue. J’évoquais ce sujet pour montrer les bascules actuelles dans les modèles dominants. Que nos systèmes anciens doivent s’adapter ou évoluer en conséquence est logique et il faudra sans doute un temps conséquent pour cela. Mais que notre regard sur l’énergie et la manière de la produire change aussi vite est vraiment à souligner et prometteur pour l’avenir.

  3. Comment un prêtre et scientifique, par principe de bonne foi, peut-il se laisser aveugler à ce point sur cette question des énergies renouvelables ? Elles ne sont qu’argent sale, trafic de crédits carbone, invasion de nos pays et massacre pour deux fois 27 ans de nos paysages immémoriaux. Tout cela pour une énergie intermittente (17 à 23% du temps au grand maximum), une technologie dépassée, une ruine de notre fleuron EDF (bien que parmi les promoteurs éoliens qui profitent de la complaisance des politiques il y ait EDF énergies nouvelles), franchement notre pays mérite mieux. Votre article est une quasi-injure pour nous qui dans nos petits pays ruraux au fin fond de la France luttons, à armes très inégales, contre cette invasion immonde de sauterelles : renseignez-vous donc sur la réalité des infrasons (en France, le lobby a réussi à empêcher qu’on s’y intéresse), renseignez-vous donc sur la réalité d’une « promesse de bail » qui vaut bail, et d’une manière plus générale sur tous les mensonges qui entourent cette activité fort lucrative pour une minorité, intéressez-vous un peu aux gens et vous nuancerez alors vos propos. Je vous en conjure : ne laissez pas croire que l’avenir est dans ces solutions, dont même les Allemands commencent à percevoir les effets pervers. Nous ne demandons pas de la compassion, mais seulement un peu de rigueur scientifique, et un peu de recherche et souci de vérité.

  4. Commentaire au « Commentaire de Mr Ladsous » précédent, de la part de l’animateur de ce blog.

    1. Libre à vous de faire les commentaires que vous voulez mais si on pouvait éviter les attaques personnelles, cela resterait plus convenable. Je ne vois pas en quoi vous pouvez préjuger en quoi que ce soit de ma réflexion ou de mon intérêt ou non pour les gens à partir de mon article.

    2. Dire que les énergies renouvelables peuvent être ambigües et que certains profitent de l’aubaine pour faire des affaires sans avoir grand soucis de l’environnement ou des personnes, cela n’étonnera personne. Et dans ce sens je peux comprendre votre mobilisation quand un projet paraît délirant et non démocratique. N’hésitez pas à ma partager les infos de votre mobilisation et si elles ont un lien avec les communautés chrétiennes j’en ferai part avec plaisir sur ce blog qui est dédié à cela.

    3. Dire que toutes les énergies renouvelables ne sont « qu’argent sale » et autres trafics mafieux, est bête, tout simplement. Et le raccourci décrédibilise votre propos. Dommage que vous n’ayez aucun mot sur nos chères énergies non renouvelables qui, pour le coup, n’ont aucun scrupule ni en terme de pollution, ni d’impact sur les paysages ni de présence durable… Sans parler de l’influence sur la géopolitique de ces échanges de pétrole, de gaz et d’uranium… Mais sans doute que vu des Causses tout cela paraît bien loin.

    4. Les arguments que vous utilisez méritent de l’attention mais ressemblent étrangement à tous ceux que l’on entend dans les milieux refusant tout changement de modèle. Modèle dont ils profitent allégrement jusque là. Et pour éviter toute mutation ou orientation nouvelle, passent leur temps à décrédibiliser ceux qui ne pensent pas comme eux, en mettant en doute leur intelligence, leur culture scientifique et même la validité de leurs engagements personnels.

    5. Quel dommage, pour quelqu’un qui promet le « vivre ensemble » dans l’association qu’il dirige, de tomber dans de tels propos cinglants et sans nuances. Je respecte beaucoup les militants, mais ils se décrédibilisent eux-mêmes quand ils se laissent gagner par de telles attitudes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s