CLIMAT – Rappel à l’ordre religieux

Si la COP21 a trouvé un accord, en décembre dernier, celui-ci a besoin désormais d’être ratifié. Les premières signatures officiels des Etats auront lieu à New York, le 22 avril. 270 responsables du monde religieux appellent à la ratification rapide de l’Accord de Paris sur le climat.

C’est en fait une pétition remise le 18 avril à Mogens Lykketoft,  président de l’Assemblée générale des Nations unies,qui est au coeur de cet appel, une pétition réunissant près de 80 groupes religieux et 3600 individus des grandes religions du monde. Un appel qui invite aussi à tout faire pour que d’ici 2050 les pays aient pu développer un approvisionnement de 100 %  à partir d’énergies renouvelables.

A côté du Dalaï Lama et d’autres grandes figures spirituelles, on trouve aussi des chrétiens tels que le cardinal Telesphore Toppo, archevêque de Ranchi (Inde), Mgr Marcelo Sanchez Sorondo, chancelier des Académies pontificales des sciences, Dr Desmond Tutu, ancien archevêque anglican du Cap (Afrique du Sud), le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises ou encore le secrétaire général de Caritas international Michel Roy. Ainsi que, du côté français, Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille et président de la Conférence des évêques de France, le pasteur François Clavairoly (Fédération protestante de France), le métropolite Emmanuel (Assemblée des évêques orthodoxes de France).

« Nous demandons instamment aux gouvernements de signer, ratifier et mettre en œuvre rapidement l’Accord de Paris, et d’augmenter les promesses de réductions d’émissions conformément à l’objectif de garder l’augmentation de la température globale par rapport aux niveaux préindustriels sous les 1,5 °C », demandent les responsables religieux du monde entier pour qui « le défi auquel nous faisons face requiert de l’honnêteté et du courage, et nous devons tous agir pour réduire nos émissions ».

RAPPEL :
Il faut que 55 pays représentant 55 % des émissions de gaz à effet de serre le signent et le ratifient pour qu’il entre en vigueur, 30 jours plus tard. A ce jour, six pays ont déjà validé le processus et vont présenter le 22 avril leur processus de ratification.

Source : Art. N. Senèze, La Croix / Ecowatch / Thinkprogress / Et du côté de l’Inde : ici

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s