VIET NAM – Quand les religions se mobilisent

2016 Viet Nam1.pngPendant qu’à Paris, la COP21 réunissait le monde entier, au Vietnam, une rencontre interreligieuse était organisée par la « Norwegian Church Aid » et le ministère de l’environnement du pays.

400 délégués, dont 160 responsables religieux représentant 14 confessions religieuses, se sont réunis en effet le 2 et 3 décembre pour une conférence nationale sur le thème : « Promouvoir le rôle des organisations religieuses dans la protection de l’environnement et pour répondre au changement climatique.  » La conférence était coorganisée par le gouvernement viet namien (notamment via le Front patriotique vietnamien) et la Norwegian Church Aid, une organisation oecuménique.

2016 Viet Nam2

Nguyen Thien Nhan, le président du Front patriotique Vietnamien, a ainsi évoqué les dégradations environnementales liées directement à l’exploitation excessive des ressources naturelles. Dans le pays, on estime ainsi à plus de 450 de morts ou blessés chaque année, en moyenne, du fait du changement climatique. Et le PIB du pays pourrait perdre près de 3 % pour chaque 1 % gagné.

Etonnant donc d’entendre ce représentant communiste suggérer que les 22 millions de fidèles vietnamiens appartenant aux 14 confessions religieuses (approuvées par le gouvernement), doivent se mobiliser d’urgence sur ces chantiers environnementau.

Thich Hai An, vice directeur du comité social du Sangha bouddhiste vietnamien, rappelle que les sécheresses, les inondations et l’apparition des virus SARS et MERS sont liées directement aux pollutions environnementales et au changement climatique. Une vidéo de 30 mn projetée a montré d’ailleurs tout un ensemble d’évènements tragiques récents dans le pays liés aux pollutions, à la déforestation et autres catastrophes.
« L’environnement nous traitera comme nous l’avons traité », a commenté un responsable bouddhiste. Un autre rajoutait : « Nous devons sauver les ressources naturelles et maintenir propre le monde vivant, sain et paisible pour toutes les créatures vivantes. »
Plusieurs exemples de pratiques écoresponsables dans des communautés catholiques ou bouddhistes ont aussi été présentées. Un concours de cuisine et de décoration florale a aussi été organisé dans cette perspective. Soeur Teresa, une religieuse des Filles de Notre Dame de la Visitation a raconté comment sa congrégation se mobilise dans ces cliniques et ses écoles sur ce sujet, notamment par le tri des déchets, des cultures de fleurs adaptées etc. Sans oublier le chauffage solaire des lieux d’accueil d’enfants, la création de parcelles forestières et l’accueil de personnes touchées par les catastrophes naturelles.
2016 Viet Nam3
Un accord commun a été signé au terme de la rencontre par tous ces représentants en vue de protéger l’environnement et de lutter contre le réchauffement climatique.

DL

Source : Article Joachim Pham, de Global sisters

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s