HOMELIE – Des politiques intègres, à l’école de l’écologie intégrale

2015 Vingt TroisMgr Vingt-Trois a rencontré des responsables politiques français à l’occasion de la messe de rentrée annuelle qui s’est déroulée le  27 octobre à l’église parisienne Sainte-Clotilde.

Dans son homélie méditant sur les lectures du jour (Romains 8, 18-25 ; Luc 13, 18-21), il a évoqué notamment la COP21. Extraits :

Dans sa récente encyclique Laudato si, le Pape François nous a donné quelques indications sur cette responsabilité et sur les chemins où nous devons avancer. Une véritable défense de la planète intègre nécessairement une vision globale. Il n’y a de véritable écologie que dans une dimension intégrale. On ne peut pas défendre la terre contre l’homme qui serait un intrus. On ne peut pas motiver la responsabilité humaine par des discours apocalyptiques qui visent à susciter la peur et même l’angoisse. Au moment où notre pays assume l’organisation de la COP21, nous ne pouvons pas faire comme si tout allait changer par des décisions politiques dont l’application est souvent sujette à caution. On ne peut pas nourrir l’illusion que ces quelques décisions politiques entre les états nous éviteront de poser la seule question décisive : sommes-nous résolus à réviser notre mode de vie ? Sommes-nous prêts à sortir d’un régime de surabondance au détriment du reste du monde ? Acceptons-nous de prendre notre part des privations qui affligent les deux tiers de l’humanité ? Il n’y aura pas de démarche véritablement responsable si nous ne pouvons pas nous convaincre et convaincre nos contemporains que l’enfantement de l’avenir passe par une véritable conversion des cœurs.

Le moteur et le dynamisme d’une telle conversion ne sauraient être la seule crainte. Elle doit s’enraciner dans une volonté de solidarité, et même d’amour. C’est la seule voie pour discerner les chances d’un avenir pour une humanité indissociablement solidaire. Les quelques milliers de réfugiés qui nous arrivent des théâtres de guerre du Moyen-Orient ou de l’Afrique, comme ceux qui tentent d’échapper à une misère totale nous le rappellent. Sont-ils des intrus sur notre terre ? Pour reprendre un slogan qui a eu cours ces temps derniers, si on peut crier : On est chez nous ! On peut dire aussi : Ils sont chez eux ! En tout point de la planète !

Un regard lucide sur la réalité de notre monde et les changements de comportement qu’il appelle semblent n’être pas d’un très bon rendement électoral. On séduit rarement en annonçant des restrictions et en les mettant en œuvre. Mais il est permis de se demander si on ne sous-estime pas dangereusement l’intelligence et le bon sens des électeurs. Peut-être finalement qu’ils savent, ou qu’ils se doutent, que d’assumer la charge du bien commun de l’humanité demande plus de discrétion et d’engagement personnel que de communiquer sur tout et sur rien par blog ou tweeter interposés.

La compétence ou la valeur d’un responsable politique ne se mesure pas à la rapidité avec laquelle il réagit à tout événement, ni à son aptitude à diffuser, sans y prêter vraiment attention, quelques petites phrases assassines qui seront reprises indéfiniment par les organisateurs d’une pantomime médiatique. Les actions qui transforment le monde sont les actions profondes et à long terme. Elles sont rarement spectaculaires ; elles sont parfois méconnues, mais ce sont ces actions qui créent le véritable événement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s