ENCYCLIQUE – Laudato vitae ?

L’encyclique Laudato si continue de provoquer réactions, analyses, commentaires, dans de nombreux milieux différents. L’édito, récent de Mgr Ballot, évêque de Chambéry, montre une analyse particulière de cette riche encyclique. Où il est question du lien avec un texte controversé de Paul VI sur la « nature ».

2015 Edito Mgr Ballot

La nature humaine, bien sûr, puisque Mgr Ballot propose d’exposer une vision de l’écologie intégrale qui s’intéresse essentiellement au corps humain. A croire qu’il ne s’est rien passé depuis certains textes d’écologie humaine du pape Jean Paul II. A croire que la COP21 qui s’annonce ne l’intéressera pas puisqu’elle n’abordera pas les questions reproductives. A croire que le paradigme que dénonce le pape François n’est que celui de l’emballement soixante-huitard des modes de vie interpersonnels (contraceptifs chimiques) et pas celui, économique et scientifique de la globalisation de l’indifférence, tout aussi impactant sur la dignité humaine. Et dont parle d’ailleurs essentiellement l’encyclique Laudato si.

De plus, pour ce qui est de la défense des écosystèmes naturels, du changement climatique, de la raréfication de la ressource en eau, pas un mot, même de la part d’un évêque d’un diocèse alpin et né de parents agriculteurs.

2015 Laudato Ballot 2015 Laudato Ballot2

A croire que nos évêques n’aiment pas la nature, puisque, dit l’encyclique du pape François, tout est lié. Peut être tient on là une des raisons pour lesquels si peu d’évêques français appellent aujourd’hui leurs fidèles à se mobiliser pour accompagner ce qui se jouera à la COP21 au Bourget dans un mois.

DL

Publicités

3 réflexions au sujet de « ENCYCLIQUE – Laudato vitae ? »

  1. Un colloque intitulé Ecologie & Foi vient de se passer samedi dernier à Bruz près de Rennes avec la participation de notre archevêque monseigneur d’Ornellas et de Jean Claude Pierre (bien connu en Bretagne). Je viens de lui écrire, car monseigneur d’Ornellas a été quasiment incompréhensible en déclarant même : je n’ai rien compris à cette encyclique. Sur Radio Alpha j’ai découvert qu’en parlant de l’encyclique il avait parlé de sobriété heureuse, et des choix que nous pouvions faire lors de nos décision quotidiennes, mais semble t-il uniquement dans le sens d’une modération morale. Il n’ose pas le dire, car il n’aima pas les remous, mais c’est un climatosceptique. Pas un mot d’encouragement aux nombreux environnementalistes présent dans la salle et très actifs sur le terrain. Il n’a pas compris que ce changement climatique aura des conséquences dramatiques sur les populations les plus pauvres de notre planète, et que c’est à mon avis un problème de charité. Heureusement Jean Claude Pierre a été plus pédagogue et très clair dans son exposé.
    Michel

  2. qui se souvient des foules qui marchaient à Leipzig et dans d’autres villes de l’ex RDA tous les lundi soir ? leur slogan était « Nous sommes le peuple » (Wir sind das Volk). Il me semble que nous chrétiens, et là tout particulièrement les catholiques, pourrions dire -en parfaite conformité avec Vatican II- « Nous sommes l’Eglise »… et avancer avec cela : avec Laudato Si nous avons une magnifique feuille de route. Si certains évêques ne souhaitent pas avancer, ne les laissons pas nous freiner !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s