ROME – Peu à peu, pour faire beaucoup

« C’est l’une des choses qu’il faut apprendre dès la jeunesse. Aujourd’hui, l’environnement fait partie des exclus. Il crie pour que nous lui prêtions attention, que nous le soignions. Alors, comment un jeune peut-il prendre en charge l’environnement? D’abord, en voyant les problèmes qui existent dans ton quartier, dans ta ville, dans ta nation. Chercher concrètement ce que vous pouvez faire. Le gaspillage de papier est impressionnant. Le gaspillage d’électricité… Le peu que je puisse faire, mais c’est un petit peu, plus un petit peu, plus un petit peu. Additionner la volonté de sauver notre maison commune ».

2015 Pape François étudiantsC’est la réponse du pape François à une étudiante new-yorkaise, au cours d’un échange organisé par les Scholas Occurrentes, une initiative pour le dialogue entre les étudiants d’écoles de différents pays, cultures et religions, retransmis par la CNN, vendredi 18. La jeune femme demandait quelle était la responsabilité des jeunes dans la protection de l’environnement.

A une autre question sur le même thème, il rajoute : « Une mort apporte une autre mort…et, alors, au lieu de semer de la croissance, au lieu de semer une espérance, nous semons la mort. Le chemin est au contraire de soigner la vie ».

DL

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s