NUCLEAIRE – Pour ne pas oublier le pire

2015 HiroshimaCette année, il y a 70 ans, nous commémorons en ce 6 août, le drame des bombes atomiques lancées sur des villes japonaises, à la fin de la deuxième guerre mondiale. Un « mal nécessaire » dirent les uns. Une transgression folle pour les autres. L’entrée dans une nouvelle ère, en tout cas.

Un documentaire particulièrement éclairant est à voir en podcast sur Arte. Les témoignages des acteurs et des survivants nous montrent toutes les conséquences de ces choix militaires ambigus et qui ont permis, aussi, l’acceptation assez facile par les populations civiles, du développement du nucléaire civil deux décennies plus tard.

Différents réseaux se mobilisent pour l’occasion qui est aussi  jour de solennité de la Transfiguration :

  • Ainsi par exemple, des prières et des jeûnes volontaires sont organisés en peu partout jusqu’à dimanche. Les amis de l’association drômoise Oekologia en sont de la partie.
  • Du côté de Pax Christi, chaque année cette date fait l’occasion d’une commémoration, notamment avec les militants qui, de longue date, manifeste contre les armes nucléaires, notamment en France. Un communiqué de presse spécial a été publié cette année (voir ci dessous). Si vous désirez rejoindre ce groupe de militants, n’hésitez pas à me joindre.

COMMUNIQUE

Il y a 70 ans…
Le 6 août 1945, une bombe nucléaire explose à la verticale de l’hôpital Shima, en plein centre de la ville d’Hiroshima. Plus de 230 000 personnes furent tuées et plus de 80 000 autres victimes portèrent de graves  séquelles de l’explosion. Le 9 août 1945, une seconde bombe nucléaire frappe la ville de Nagasaki. D’après les estimations les plus récentes, sur une population de 250 000 habitants, 60 à 80 mille furent tuées et plus de 20 000 blessés. Dans ces deux villes, beaucoup de survivants sont victimes de maladies chroniques, de cancers et de leucémies. Et leurs descendants ont un taux anormal de troubles sévères et de malformations.
La IVe convention de La Haye, signée en 1907, et qui est toujours en vigueur, stipule pourtant dans son article 25 qu’il « est interdit d’attaquer ou de bombarder, par quelque moyen que ce soit des villes, villages, habitations ou bâtiments qui ne sont pas défendus. » Ces bombardements doivent continuer à choquer notre conscience ! En 1941 déjà, George Bell, un évêque anglican condamnait courageusement le bombardement de populations civiles qu’il qualifiait de « barbares » et de « politique d’annihilation ». 70 ans après ces évènements, il faut rappeler encore et encore…que le bombardement de populations civiles est une horreur. Et que l’usage de la bombe nucléaire est un crime contre l’humanité !
Aujourd’hui…

Cette triste commémoration doit nous rappeler que la bombe nucléaire n’est pas simplement une arme d’intimidation utilisée dans le cadre de la dissuasion. Toute dissuasion, pour être crédible, implique le recours possible à l’acte. Pax Christi France appelle à une prise de conscience individuelle et collective sur les dangers
de la politique mondiale de dissuasion nucléaire toujours en place.Se taire, c’est être complice !
Nous invitons tout homme et toute femme de bonne volonté à s’informer, pour, en conscience, prendre position et se mobiliser pour orienter les choix stratégiques de nos responsables politiques. Nous invitons nos dirigeants français à défendre l’indépendance et la grandeur de la France par une parole prophétique et un positionnement fort qui engagent concrètement le monde, non seulement sur la voie d’une non-prolifération réelle mais surtout sur la voie d’un désarmement total.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s