PAPE – Contre la culture du déchet, retrouver la créativité sociale de la sainteté

pape Jeunes turinEn rencontrant les jeunes à Turin, le pape a donné une autre explication de texte des intuitions qui traversent son encyclique. Il revient ainsi avec force sur la « culture du déchet » qu’il avait évoqué quelques heures auparavant en parlant de l’oubli des personnes âgées dans notre société.

Je vous comprends lorsque vous dites de ne pas avoir confiance dans la vie. Nous vivons aujourd’hui la culture du déchet. Ce qui est inutile économiquement est jeté… Avec cette culture de rejet peut on encore compter sur la vie?… Un jeune qui ne peut travailler ou étudier a honte de ne pouvoir fonder un foyer… Combien de jeunes se suicident? Combien vont combattre au côté de terroristes, pour au moins faire quelque chose, avoir un idéal?… Voilà pourquoi Jésus a dit de ne pas placer dans les richesses et dans le pouvoir notre sécurité. Comment puis-je vivre une vie qui ne détruit pas, une vie qui ne rejette pas les gens? Comment puis-je vivre une vie qui me déçoit tant?… Nous devons aller de l’avant avec nos projets et construire une vie ne déçoive pas. Etre impliqué dans un projet pour construire quelque chose aide à vivre… Abandonnez le sentiment de méfiance envers la vie…et allez s’il le faut à contre-courant… Vous les jeunes qui vivez » le marasme économique, rejetez les « valeurs consuméristes et hédonistes qui sont des bulles de savon. Elles ne conduisent pas au progrès. Faîtes des choses constructives, même modestes, pour » répondre à vos idéaux. Ce sera le meilleur antidote à cette méfiance de la vie, la meilleure réponse à une culture qui ne propose que le plaisir… Le secret est de bien comprendre où l’on vit, sur cette terre… A la fin du XIX siècle, les conditions de la jeunesse étaient terribles. La franc-maçonnerie dominait et l’Eglise ne pouvait pas faire grand chose. Il y avait l’anti-cléricalisme et même le satanisme… Ce fut l’un des pires moments et des pires endroits de l’histoire de l’Italie… Or c’est à cette époque que se sont manifestés beaucoup de saints » en Piémont. Pourquoi? « Parce qu’ils ont réalisé qu’ils devaient aller à l’encontre de cette culture et de ce mode de vie. Il faut vivre la réalité. Et si cette réalité est de verre et non de diamant, je la regarde pour ce qu’elle est et la fait mienne, au service des autres. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s