ENCYCLIQUE – Réactions et analyses (3)

Un petit florilège de réactions qui font écho à l’encyclique :

  • Une analyse très factuelle chez Basta !, plateforme d’information altermondialiste

2015 Bastamag

2015 France info

Ce jeudi 18 juin, scientifiques et hommes d’Église étaient côte à côte, au Vatican, pour la présentation des 192 pages d’une encyclique pour la préservation de l’environnement. Ce manifeste met les gouvernants face à leurs responsabilités. « Le pape espère et reste confiant sur la possibilité de changer de chemin en ce qui concerne notre planète. L’humanité a encore la capacité de collaborer pour construire notre maison commune », a déclaré le Cardinal Peter Turkson.

Un manifeste social et écologique

Le pape François accuse, entre autres, les multinationales et les pays riches pollueurs et leur consommation compulsive. Ces pays selon lui doivent aider les plus pauvres dans la transition énergétique. Ce manifeste, à la fois social et écologique a été particulièrement bien accueilli par Nicolas Hulot qui avait fait le voyage du Vatican pour défendre la conférence nationale sur le climat en France. Dans un communiqué, François Hollande salue le coup de pouce du pape.

Des responsables politiques à travers le monde :

  • Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon a salué le jour de sa publication le texte du pape et a exhorté les gouvernements à « placer l’intérêt général au-dessus des intérêts nationaux » dans ce domaine.Il a exhorté les gouvernements à « placer l’intérêt général au-dessus des intérêts nationaux et à adopter un accord ambitieux et universel sur le climat » à la conférence de Paris en décembre.
  • Le président des États-Unis Barack Obama a salué le message « clair et fort » du pape François : « J’admire profondément la décision du pape d’appeler à l’action sur le changement climatique de manière claire, forte, et avec toute l’autorité morale que sa position lui confère » (…)« Comme le pape François l’a dit avec éloquence ce matin, nous avons la responsabilité de protéger nos enfants et les enfants de nos enfants des impacts dévastateurs du changement climatique », a poursuivi M. Obama, appelant également à protéger les plus pauvres « qui ont le plus à perdre » face à la hausse du thermomètre mondial.Le président américain a ajouté qu’il était impatient de pouvoir aborder directement la question avec le pape François à l’occasion de la visite de ce dernier à la Maison-Blanche prévue le 23 septembre. À l’approche de la conférence de Paris en décembre, qui vise à conclure un accord mondial sur le climat, « j’espère que tous les dirigeants de la planète – et tous les enfants de Dieu – entendront l’appel du pape François à se rassembler pour prendre soin de notre maison commune », a conclu Barack Obama.

DL

 

Source : diverses et aussi article La Croix, C.C. avec AFP, Apic

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s