CLIMAT – Les esprits aussi s’échauffent

Les Américains sont décidément de grands enfants. A quelques jours de la publication de l’encyclique du pape François, les esprits s’échauffent et tous les moyens sont bons, de part et d’autres, pour marquer des points. La preuve ?

Du côté des « partisans » du pape François, c’est avec l’humour hollywoodien que l’on avance.

Du côté des climatosceptiques, on préfère encore les bonnes réunions à l’ancienne dans un hôtel cosy, le Washington Court Hotel,  pour compter ses troupes. L’institut Heartland vient de le faire ces derniers jours, en convoquant à sa 10e Conférence annuelle sur le climat. Un institut qui a donc un « peu » d’argent, suffisamment pour être un des principaux adversaires de tout discours évoquant positivement les travaux du GIEC et autres partisans du changement climatiques.

On y aura entendu quelques ténors de cette mouvance qui, avec la même énergie, dénie d’un côté tout problème avec le climat ou la biodiversité lié à l’activité humaine et affirme de l’autre rassembler des « milliers de scientifiques ». A défaut de pouvoir les compter, on a donc vu  à l’oeuvre Willie Soon, un astrophysicien qui s’est mis aux questions climatiques il y a une dizaine d’année, tout en acceptant de généreux soutiens financiers de la part de grands groupes pétroliers pour ses recherches sur l’influence du soleil sur le climat. Mais aussi Marc Morano, qui dirige le site ClimateDepot.com, sans oublier des politiques dont le sénateur Inhofe qui s’est rendu célèbre il y a quelques semaines pour avoir jeté une boule de neige dans la noble assemblée pour démontrer l’ineptie du réchauffement climatique ! Ah, un détail, ce républicain climatosceptique notoire a aussi été élu président du comité sénatorial sur l’environnement, et dénonce le « hoax » du réchauffement climatique au sein des Républicains qui lui sont bien acquis à la cause. Le député texan Lamar Smith, quant à lui, s’est enorgueilli d’avoir demandé récemment une réduction de 40 % des budgets de recherche de la NASA sur le sujet … des sciences de la terre.

Tout ce beau petit monde a répété à l’envie que le positionnement du pape était irrecevable. Soit parce que des « écologistes » l’ont berné soit parce que l’Eglise catholique a toujours malmené la science, la vraie (cf. Galilée).

« Tout le monde va écouter le pape maintenant. Extraordinaire, non ? Le pape devrait rester dans son boulot et nous resterons dans le nôtre », souligne le presbytérien Inhofe dans un oecuménisme bien peu fraternel. « God is still up there », est devenu son slogan ultime. « Dieu continue d’être là haut! ».

Un résumé puissant d’une théologie biblique assez simple considérant que l’humanité ne pouvait pas toucher au ciel et donc pas au climat. Mélangeant allégrement au passage la notion de « ciel » biblique et celui d’atmosphère scientifique.

Le cher sénateur fut un des 5 élus du prix décerné depuis l’année dernière par cet Institut afin d’honorer des hommes et des femmes qui se donnent bien de la peine pour dénoncer le « hoax » climatique.

Si vous comprenez l’anglais, n’hésitez pas à découvrir la vidéo de cette page.

DL

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s