ECOLOGIE – Se libérer des pharaons de ce temps

Cabrini-Climate-CP7-e1429729339805Les communautés chrétiennes (et les autres) s’approprient de plus en plus le sujet de l’environnement. Dernier exemple en date, la conférence qui s’est déroulée le 17 avril au Cabrini College, université catholique de Philadelphie.

« Le verdissement de l’enseignement social catholique ». Le titre de l’intervention de John F. Burke au cours de ce colloque inter-religieux intitulé « Foi, climat et santé : prendre soin de la Création pour un futur plus vert » donne le ton de cette rencontre. Professeur des études religieuses dans cet établissement, l’universitaire a ainsi souligné la clé de la réflexion en cours, autour du lien entre humanité et nature. Pour lui, l’encyclique à venir du pape va probablement permettre de considérer la nature intégrale de l’humain qui l’intègre dans la nature.

« Nous avons besoin d’un souci passionné pour l’écologie au coeur de la vie chrétienne et pas seulement dans sa périphérie. »

Burke rappelle aussi, à la suite du pape, que le souci pour la nature s’inscrit pleinement dans celui du souci pour les plus pauvres puisqu’aux Etats Unis aussi les dégradations environnementales les plus sévères ont lieu dans les banlieues les plus pauvres du pays.

Ce fut ensuite au tour du rabbin Arthur Waskow de prendre la parole. Membre du Centre Shalom, il a proposé une réflexion sur une « théologie cosmo-centrée des Ecritures hébraïques ». Sa lecture des pollutions en cours lui fait méditer l’évènement de l’oppression des Hébreux en Egypte.

« A chaque génération, un pharaon apparait. Les grands producteurs de pétrole, de charbon et les grands financiers bancaires sont les pharaons de cette génération, opprimant la terre. Chaque personne doit considérer les chemins qui nous libérent de ces esclavages. »

Pour lui, le futur document du pape sera important au-delà de la sphère catholique. Lui-même travaille avec d’autres rabbins à une lettre sur l’écologie pour arriver à une voix morale commune sur le sujet. « C’est clairement cette encyclique qui nous y a poussé. »

DL

Source : Art. de Matthew Gambino

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s