SPIRITUALITE – Un peu d’eucalyptus pour la paix intérieure

2015 Taizé expoEt puis, il y a la rencontre entre la foi et la nature. Une rencontre qui vaut bien des discours. Exemple ? Le travail de F. Denis, frère de Taizé, qui, dans sa petite fraternité de Nairobi (Kenya) concilie présence aux autres et à la terre, d’une bien belle manière.

Le site de la communauté de Taizé en rend compte :

Après cinquante ans de vie fraternelle à Taizé et en Afrique, et un long itinéraire en architecture, frère Denis a rejoint en 2010 la fraternité naissante de Nairobi (Kenya), créée dans l’élan de la Rencontre Internationale de Jeunes qui a eu lieu dans cette ville en 2008. Fini l’architecture mais le cadre de vie est beau et les grands arbres qui entourent la maison proposent une nouvelle piste. Un eucalyptus géant mue chaque année et perd des mètres carrés d’écorce vouée à pourrir sur le sol ; le massif de bambous offre des feuilles de vieil or, et il y a aussi les flamboyants, les acacias… L’idée vient d’utiliser ces trésors pour des collages sur bois, d’abord en petit format qu’on appellera « buisson ardent », « arbre de vie », « échelle de Jacob » , « eau vive », avant de passer à une plus grande échelle pour la décoration de la chapelle qui accueille la prière des frères et des jeunes.

Et puis des scènes de l’Évangile, prototypes des stations de ce qui pourrait devenir un chemin de pèlerinage dans les alentours de la fraternité. Il y a aussi une dimension pastorale dans cette recherche. Si souvent les jeunes nous disent : « On n’a pas de moyen », ce qui peut se traduire par : « On ne peut rien faire ». Leur montrer qu’on peut faire, créer quelque chose avec presque rien, avec ce qui est là, offert, c’est peut-être ouvrir un chemin à certains d’entre eux. Durant les semaines de rencontres que la fraternité accueille, il est ainsi proposé un carrefour « De la récup à l’art » ou mieux en anglais « From scrap to art ». Et puis bien sûr, il y a aussi les oiseaux qui folâtrent, splendides, autour de la maison. On voudrait pouvoir en garder la trace, partager avec d’autres l’émerveillement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s