MOBILISATION – Dans le désert du Carême, un cri

121. Etat des lieux pawel-kuczynski-19Un communiqué de presse à faire connaître… Et le texte qui va avec aussi.

COMMUNIQUE DE PRESSE – Le 6 mars 2015
Appel du carême pour une conversion écologique:
 
Demain 7 mars, jour de jeûne pour la justice climatique, un « Appel du carême pour une conversion écologique » sera publié dans La Croix, réunissant des personnalités très diverses et parfois inattendues : Mgr Marc STENGER,   Mgr Dominique REY, Cécile RENOUARD,  Pierre-Yves GOMEZ, Fabrice HADJADJ, Chantal DELSOL…
Une initiative de la base, plus de 40 personnalités chrétiennes de tout bord
Le 29 novembre 2014, un groupe de jeunes chrétiens mobilisés par l’écologie se retrouve à l’issue du colloque « Sauver la Création », organisé par la Conférence Épiscopale de France.Comment encourager l’implication des chrétiens dans les questions écologiques ? Comment contribuer aux débats autour de la grande conférence climat ? Comment préparer les esprits à une réception en profondeur de l’encyclique du pape François sur l’écologie ?
 
Un appel dans un rare esprit d’unité
L’idée d’un appel réunissant des représentants variés du christianisme français, germe alors. Un déjeuner avec Nicolas Hulot confirme l’intuition de départ : rien de bon ne se fera sans mobilisation de la société civile, et notamment des chrétiens.L’enjeu était de réussir à réunir, dans un esprit œcuménique, des témoins divers, laïcs et religieux, connus et moins connus, autour d’un texte simple et fort. La grande diversité des soutiens montre combien l’écologie peut être source d’unité et d’évangélisation.
 
La conversion écologique est urgente
Reprenant cette expression à Jean-Paul II, notre Appel a vocation à sensibiliser les chrétiens aux enjeux écologiques, au début d’une année décisive pour le climat. Le carême est un temps propice pour approfondir notre simplicité de vie, et mieux prendre soin de la Création malmenée.
 
Le grand public est appelé à signer l’appel, un site internet viendra ensuite nourrir les signataires
Un site internet permet de soutenir cet Appel, de s’informer et de rejoindre telle ou telle initiative concrète. A travers, cet Appel, nous voulons ainsi participer l’élan collectif qui cherche à transformer l’urgence écologique en espérance partagée.
 
Page Facebook : « Appel du carême 2015 pour une conversion écologique »
Compte twitter : @ConversionEcolo
Contact Presse : Cyrille Freyconversion.ecologique@gmail.com
Et voici le texte de l’appel en question :

Appel du Carême 2015 pour une conversion écologique

   « Il faut encourager et soutenir la conversion écologique, qui au cours de ces dernières décennies a rendu l’humanité plus sensible à l’égard de la catastrophe vers laquelle elle s’acheminait. » Jean-Paul II, Audience générale du 17 janvier 2001, « L’engagement pour éviter une catastrophe écologique majeure » « La maison brûle. Où sont les chrétiens ? » C’est la question que posent souvent les militants écologistes. Des premiers psaumes aux derniers papes, de sainte Hildegarde à saint François, les chrétiens sont pourtant héritiers d’une sagesse écologique plurimillénaire. Notre tradition n’a cessé de chanter les merveilles de la Création, tout en insistant sur notre responsabilité à son égard. Dans la vision biblique, l’homme n’est pas le propriétaire, mais le jardinier de la Terre. Dès lors, face aux désastres écologiques, comment pourrions-nous nous taire ?

L’année 2015 s’avère décisiveSur ce point, l’année 2015 s’avère décisive. La France est en première ligne : en décembre aura lieu à Paris le grand sommet des Nations-Unies consacré au climat (COP21). De nombreuses initiatives associatives émergent pour promouvoir des modes de production et de consommation plus équitables et moins destructeurs : « Changeons le système, pas le climat ! » C’est dans ce contexte que le pape François, qui n’a de cesse d’inviter les chrétiens à « aller aux périphéries », publiera au printemps une encyclique sur le thème de l’écologie. Pour nous chrétiens, le Carême est un temps privilégié pour approfondir l’unité de vie, dans un esprit de sobriété joyeuse. Or, la parole évangélique et la conscience écologique partagent cette exigence spirituelle de simplicité, de mise en commun et de fraternité. C’est ainsi que chacun de nous peut devenir veilleur et acteur de ce bien commun fondamental qu’est la Création, au service de toute la famille humaine.

Que les chrétiens prennent enfin toute leur part dans ce combat globalAinsi jugeons-nous nécessaire que les chrétiens prennent enfin toute leur part dans ce combat global pour le respect du vivant, en s’engageant spirituellement et concrètement aux côtés des militants écologistes.

Parce que face à la marchandisation de tout, on ne peut séparer l’écologie humaine de l’écologie environnementale,

Parce que le saccage avéré des équilibres naturels et sociaux, dont les plus démunis sont les premières victimes, appelle une transformation radicale de nos modes de vie et de nos structures économiques,

Parce que seule la société civile, dans toute sa diversité, peut réellement inciter les dirigeants à prendre les mesures drastiques qu’impose la gravité de la situation,

Parce que la préservation d’un espace vivable pour tous est une des causes capables d’unir durablement les personnes et les peuples dans un esprit de justice et de paix,

Il est plus que temps de vivre enfin, personnellement et collectivement, dans nos familles et nos quartiers, cette conversion écologique qui est urgence vitale aussi bien qu’espérance évangélique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s