SCIENCE – Créateur, où es tu ?

2015 Colloque CréationC’est encore un peu loin, mais on peut déjà prendre date : début avril, l’Institut catholique de Lyon organise un colloque sur la Création, témoin du Créateur…

2015 Colloque La création témoin du créateur A4

En voici l’argumentaire

« La création témoin du créateur ? » est une façon de poser la question de la possibilité d’un cosmos théophanique, ou de la connaissance de Dieu par la raison naturelle. La formulation
renvoie aussi à l’articulation de cette connaissance avec une tradition théologique d’origine biblique. Pour reprendre les termes du philosophe Claude Tresmontant, Comment se pose aujourd’hui le problème de l’existence de Dieu ?, la voie dite cosmologique qui traverse l’histoire trouve une expression particulière, dans le cadre d’une quête de sens ouverte par les questions scientifiques.
Cette démarche entre en cohérence avec l’esprit du Concile Vatican I pour l’Église Catholique. « L’Église […] tient et enseigne que Dieu, principe et fin de toutes choses, peut être connu avec certitude par la lumière naturelle de la raison humaine à partir des choses créées, car, «depuis la création du monde, ce qu’il y a d’invisible se laisse voir à l’intelligence grâce à ses oeuvres» Rm 1,20. Toutefois, il a plu à sa sagesse et à sa bonté de se révéler lui-même au genre humain ainsi que les décrets éternels de sa volonté par une autre voie, surnaturelle celle-là. » Ce texte suggère un double mouvement remontant et plutôt philosophique (théologie naturelle) et descendant et plutôt théologique (théologie de la nature). Le deuxième mouvement indique la possibilité du regard croyant sur la nature alimenté par la révélation et questionné par le discours scientifique pour une formulation plus fine et plus juste de la foi en Dieu créateur. Cette problématique veut éviter, premièrement, une approche purement anthropologique de la foi qui évacue la question du cosmos, deuxièmement, un matérialisme et un scientisme qui évacue un questionnement métaphysique et théologique, troisièmement des formes de déisme et de panthéisme donnant une fausse image de Dieu et évacuant la nécessité d’une Révélation. Pour explorer la problématique d’une création signe du créateur, ce colloque propose la mise en dialogue des discours scientifiques, philosophiques et théologiques selon l’approche développée par la Chaire Science et Religion, au cours de ses trois années d’existence, et de recherche.

DL

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s