SOLIDARITE – Quand le CCFD a la main verte

La prochaine2015 Carême 2015 CCFD campagne de mobilisation du CCFD-Terre solidaire s’annonce. Avec un accent particulier mis cette année sur le respect à avoir pour cette bonne vieille terre, qui devient incontournable du respect à avoir envers les plus pauvres de nos sociétés.

Ci joint, un document PDF qui redonne quelques uns des articles accompagnant la réflexion de cette campagne.

2015 CCFD Campagne livret

  • un article d’Antoine Sondage :« L’amour du prochain passe par le respect de la création » (une approche assez ‘économie verte’ des problèmes, avec un grand blanc sur la dimension environnementale et naturaliste des enjeux (exit le problème de la biodiversité par exemple ; la nature n’est utile que comme « salaire minimum » pour les plus pauvres….). Vous avez dit anthropocentrisme ?
  • Un article de François Euvé : « L’Eglise et la question environnementale ». François y souligne la responsabilité de jardinier et de berger confiée à la créature humaine. Une responsabilité qui consiste notamment à laisser le monde vivant déployer ses potentialités. « La créativité n’est pas le monopole de Dieu », s’amuse le théologien jésuite.
  • Hilaire Giron nous offre l’inévitable réflexion sur Teilhard de Chardin : « L’homme et son environnement, un long processus d’interaction ». Une réflexion intéressante qui montre à la fois le côté prophétique du jésuite paléontologue, mais aussi une approche nominaliste qui frôle par moment l’idéalisme. Sommes-nous vraiment arrivé à cette heure de la « socialisation », versant positif de la mondialisation débridée qui pourtant mène durement le monde actuellement ?
  • Et une contribution qui me revient, partielle : « L’écoresponsabilité, l’urgente conversion », où je tente de souligner que si l’Eglise n’est pas toujours la plus à même à faire émerger du neuf dans la créativité sociale, elle peut avoir la lucidité suffisante pour discerner ce qui s’annonce prometteur dans les nouveaux modes de vie et les nouvelles valeurs d’une mondialisation à taille humaine. « Experte en humanité », l’Eglise doit montrer, face au défi écologique, qu’elle est à la hauteur de ce qu’elle dit d’elle même…

DL

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s