ECOLOGIE – Quand nos cimetières redeviennent des jardins

Le blog E&E a déjà évoqué les questions qui se développent actuellement autour de la gestion plus ou moins écoresponsable des cimetières. Le développement de « cimetières-forêt » fait partie des initiatives intéressantes. C’est un peu dans cette veine que Dominique Bodin, conservateur municipal des cimetières, a développé un cimetière naturel, du côté de Niort (Deux-Sèvres). Une piste intéressante qui devrait interpeller nos pastorales des funérailles.

Ce « premier cimetière écologique » de France a été inauguré, dans le quartier résidentiel de Souché, en février dernier. On y est accueilli par une citation du jardinier Gilles Clément : « Pour faire un jardin, il faut un morceau de terre et l’éternité. » Tout l’effort a été de réduire au maximum la logique minérale des cimetières français. Marbre, granit et autres pierres tombales, venues souvent de loin, et au prix souvent scandaleux sont ici remplacés par une démarche plus environnementaliste : de simples stèles en calcaire, des tombes minimalistes et surtout un environnement paysager plus proche du jardin à l’anglaise que d’un parking funèbre. Pas de caveaux en béton donc, mais aussi des invitations à réduire les soins en thanatopraxie etc.

Ce que dénonce notamment Dominique Bodin par cette démarche, c’est l’industrialisation croissante des inhumations : concessions temporaires, croissance exponentielle des pratiques d’incinération etc.Sa démarche réduit ainsi considérablement les coûts d’inhumation pour les familles des défunts.

Mais sa réflexion est aussi une invitation à changer les pratiques d’entretien dans les cimetières puisque d’ici 2020, l’usage de pesticides sera interdit dans les lieux publics.

Le cimetière assume une démarche cohérente : ancienne friche qui est née sur une carrière de calcaire, le domaine a conservé les arbres qui étaient présents et a intégré de nombreux éléments respectant la biodiversité du site.

Source : Article de Flora Chauveau (Reporterre) et reportage de Actu-environnement ; reportage vidéo de France 3

DL

Publicités

2 réflexions au sujet de « ECOLOGIE – Quand nos cimetières redeviennent des jardins »

  1. Comment trouver ou susciter près de chez soi ce genre d’initiative ? L’écologie de la naissance à la mort c’est la cohérence suprême !

  2. Bonjour
    oui, ce sont des projets encore confidentiels, souvent issus de milieux laïcs ou créés par quelques individus bien mobilisés. Mais il me semble qu’il y a une vraie dynamique à créer dans nos milieux d’Eglise autour de cet enjeu ! Pour retrouver une cohérence anthropologique, sortir de logique matérialistes et pessimistes, et parler de la vie après la mort en plein cohérence avec notre foi en la Création…

    Si certain d’entre vous sont intéressés, pourquoi ne pas créer un petit groupe de travail pour aller visiter ces sites et ensuite travailler la « pâte » de nos communautés ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s