SPIRITUALITE – Des ouvriers pour la vigne

2014 SimplicitéLoïc est diacre permanent, dans le diocèse de Nantes. Membre du groupe « Ecologie et paroles de chrétiens », il oeuvre à sa mesure à la sensibilisation des fidèles aux thématiques environnementales. Sur la paroisse un groupe de jeûneurs pour le climat s’est ainsi mis au travail. Dimanche 5 octobre, il était de service pour l’homélie dominicale. Voici le fruit de sa méditation.

 

« Je chanterai pour mon ami le chant du bien-aimé à sa vigne ». Pour le 3e dimanche consécutif, nous retrouvons dans les textes de ce jour l’image de la vigne. C’est une lecture un peu inhabituelle de cette image de la vigne que je voudrais vous proposer ce matin.

Je profite de la coïncidence des dates : hier, nous étions le 4 octobre, et nous fêtions St François d’Assise. Jean-Paul II a choisi St François, dès 1979, comme saint patron de l’environnement et des écologistes. A travers le monde, des communautés chrétiennes profitent de cette date pour célébrer la Journée de la Création. Chaque année en effet, depuis l’année 2000, les églises de toutes confessions sont invitées à organiser, entre le 1er septembre (premier jour de l’année liturgique orthodoxe), et le 4 octobre (fête de Saint François d’Assise),  un Temps pour la Création. On en parle assez peu en France, mais cette pratique est devenue un rendez-vous pour les communautés chrétiennes en Italie ou en Allemagne. Les évêques de France nous ont appelé à développer cette initiative dans leur texte de 2012, Enjeux et défis écologiques pour l’avenir.

Le thème de ce Temps pour la Création 2014 est « Rejoignez le pèlerinage de justice et de paix ! » Un thème en résonance avec les mots que nous avons entendus sous la plume du prophète Isaïe. Au lieu de donner le bon raisin attendu, le droit et la justice, « le plant qu’il chérissait » ne donne que du mauvais raisin : iniquité, cris de détresse, recherche égoïste de l’argent, insouciance des riches pour le malheur des pauvres, perversion de la justice… Si vous lisez la suite du chapitre 5 du Livre d’Isaïe, vous découvrirez tous les reproches faits par Dieu à Israël, sa vigne chérie, mais tellement infidèle…

Ces reproches sont d’une étonnante actualité : la crise environnementale que nous vivons aujourd’hui a les mêmes racines –  nos modes de vie qui gaspillent les ressources de la planète. « La société de consommation nous a habitués à l’excès et au gaspillage », disait le Pape François, à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement. Elle a aussi les mêmes conséquences : les premières victimes, déjà, sont les plus pauvres, les plus fragiles. La question de l’écologie est devenue une question de justice, en même temps qu’un enjeu majeur pour la paix du monde. « Un lien indissoluble apparaît toujours plus clairement entre la paix avec la création, et la paix entre les hommes. L’une et l’autre présupposent la paix avec Dieu », écrivait Benoît XVI en 2007.

« Rejoignez le pèlerinage de justice et de paix ! » L’actualité nous rappelle si nécessaire l’urgence de la situation : le WWF a publié cette semaine un rapport sur la diminution accélérée de la biodiversité, avec la disparition de nombreuses espèces d’animaux sauvages. Les chefs d’État se sont réunis la semaine dernière, à New-York, pour préparer le prochain rendez-vous mondial sur le climat, prévu à Paris en décembre 2015. Depuis le cri d’alarme de Jacques Chirac, à Johannesburg, en 2002, « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs », bien peu de décisions concrètes ont été mises en œuvre. Les rapports alarmistes s’accumulent. On ne parle plus d’enrayer le réchauffement climatique, mais de s’adapter à ses conséquences, et d’en limiter l’ampleur, si c’est encore possible…

Pour signifier l’engagement des religions sur cette question, apporter leur soutien à la mobilisation de la communauté  internationale, et exprimer leur solidarité avec les victimes des changements climatiques, un Jeûne pour le climat a été lancé à travers le monde. Il réunit déjà des milliers de personnes. L’Église de France apporte son soutien officiel à ce mouvement. Vous avez peut-être lu l’article sur le sujet dans le bulletin paroissial de cet été. Un petit groupe s’est réuni à la Vicairerie chaque 1er du mois, depuis le 1er juillet. Ce  mercredi, 1er octobre, 6 personnes y ont participé. Le jeûne est un geste symbolique fort, un exercice  spirituel, en même temps qu’un acte bien concret, puisqu’il engage notre corps. Le jeûne nous montre un chemin vers la sobriété.

« Rejoignez le pèlerinage de justice et de paix ! » La parabole de la vigne peut elle aussi être relue dans la perspective de ce contexte. La vigne qui nous est confiée en fermage, n’est-ce pas aussi la création, dont nous devons prendre soi, comme de bons jardiniers ? Il n’est pas inutile de rappeler que la crise écologique met d’abord en péril les conditions de vie de l’espèce humaine. Ce n’est pas la planète qui a besoin de l’homme, mais l’homme qui a besoin de la planète. « Ces misérables, il les fera périr misérablement. Il donnera la vigne en fermage à d’autres vignerons, qui en remettront le produit en temps voulu ». Par notre incapacité à remettre en cause nos modes de vie, et notre refus d’entendre les appels de tous ceux qui nous y invitent, ne devenons pas à notre tour des vignerons homicides ? N’oublions pas la pointe de la parabole : c’est le renversement de la situation, qui fait de la pierre rejetée par les bâtisseurs, la pierre d’angle du Royaume. « C’est là l’œuvre du Seigneur, une merveille sous nos yeux ! »

Alors, écoutons Isaïe. S’il fait la grosse voix, comme tous les prophètes, c’est pour mieux nous inviter à la conversion. « Dieu de l’univers, fais-nous revenir, que ton visage s’éclaire, et nous serons sauvés ! »

Écoutons encore  Benoît XVI, devant un public de jeunes, en Italie, en 2007 : « Avant qu’il ne soit trop tard, nous devons faire des choix courageux qui recréeront une alliance forte entre l’homme et la Terre. Nous avons besoin d’un ’oui’ décisif pour s’occuper de la création et d’un engagement fort pour renverser ces tendances qui risquent de rendre irréversible la situation de décomposition ».

Écoutons aussi François, notre pape. Il prépare pour le printemps prochain une encyclique sur l’environnement et l’écologie : « Prenons tous l’engagement à respecter et protéger l’environnement et la création. Soyons attentifs à toute personne et luttons contre la culture du gaspillage et du rejet au profit d’une culture de la solidarité et du dialogue ».

Écoutons enfin St Paul, « ne soyez inquiets de rien, mais, en toute circonstance, priez et suppliez ». Des mots qu’il ne faut surtout pas entendre comme un appel à l’insouciance, mais au contraire comme une invitation à l’engagement et à l’action, forts de la confiance en notre Dieu. « Ce que vous avez appris et reçu, ce que vous avez vu et entendu, mettez-le en pratique. Et le Dieu de la paix sera avec vous ». Amen

DL

Publicités

5 réflexions au sujet de « SPIRITUALITE – Des ouvriers pour la vigne »

  1. Bonjour
    En fait ce n’est pas un commentaire sur ce bel article, mais une demande que je ne sais pas où faire sur ce blog : je cherche un groupe de réflexion (chrétienne ET écologiste) sur LILLE, mais mes recherches n’aboutissent sur rien…
    Qui pourrait m’aider ?

  2. Je sais en tout cas qu’il y a des gens qui travaillent là dessus au sein de la Fraternité des Parvis qui est à l’église Saint Maurice… n’hésitez pas à les contacter ou à structurer quelque chose avec eux. Je suis prêt à vous aider s’il le faut…

  3. Merci ! je les contacte, même si cette paroisse est un peu « éloignée » de chez nous (La Madeleine) puisque nous sommes piétons 🙂
    Je vous recontacte si besoin.
    Merci pour votre enthousiasme teinté pertinemment d »impatience » à ce que les chrétiens se mettent enfin, à agir pour l’avenir de la Création…

  4. Bonjour, Le journal LA VIE a fait son N° de la semaine dernière N° 3606 (9 au 15 Octobre) sur : « Faut-il manger de la viande? avec plusieurs articles de réflexion et témoignage. Çà peut intéresser E&E. Merci pour tout.

    Chantal Aubé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s