RURALITE – Un manifeste pour une agriculture solidaire

2014 Rencontre des agriculturesDu 22 au 24 août, les 2e rencontres nationales des agriculteurs ont rassemblé à Dardilly, dans la banlieue lyonnaise, des représentants d’associations engagées dans un modèle paysan plus respectueux des humains et de leur terre. Le thème de la rencontre était celui du travail agricole et rural. A côté de la Confédération paysanne, de Solidarité paysans, du Miramap, de Nature et Progrès, de Terre de liens, ont a vu aussi des membres du MRJC. Ensemble, ils ont écrit un manifeste qui exprime leur attente pour cette agriculture là, loin des standards intensifs du monde des « exploitations agricoles ». En voici le texte.

 Devant la disparition continuelle du travail agricole et rural et la précarisation de ce qu’il en reste, nous nous inquiétons de la répartition des revenus, jusqu’à présent attachés au travail, et cherchons des moyens de réduire les inégalités. Les politiques agricoles qui se succèdent accompagnent cette dégradation de nos modes de vie. Il y a urgence, et les propositions qui nous sont faites ne sont pas à la hauteur. Aujourd’hui, en France et en moyenne, à peine une installation sur deux est « aidée ». Nous revendiquons que toutes les exploitations, même les plus modestes et les plus sobres, bénéficient de la mutualisation des richesses pour la mise en place des outils de production de base, dans une limite maximum définie.

Dans notre pays, chaque génération s’endette pour acquérir la terre. Longtemps, la réalité de la gestion du sol a été autre, celle par exemple des Communs qui permettaient aux paysans de cultiver sans cette charge. Nous revendiquons une implication des citoyens et des collectivités dans une politique foncière donnant les moyens de cultiver la terre sans l’acquérir. Les aides agricoles créent des inégalités terribles par leur répartition liée aux animaux et à l’hectare. D’une façon ou d’une autre, tous les secteurs de l’économie bénéficient d’argent public. Cessons d’appeler « aide » ce soutien à l’agriculture ; et exigeons déjà une répartition du soutien au revenu des paysans liée à l’actif agricole.

L’industrialisation de l’agriculture échoue à nourrir les hommes et détruit l’emploi. De nombreux pays dans le monde pratiquent l’agroécologie paysanne sur le modèle d’une agriculture familiale. Une agriculture avec des pratiques vivantes, sociales et écologiques ancrées dans les territoires…C’est cette agroécologie paysanne-là que nous voulons voir se généraliser pour notre agriculture, demain. Actuellement, le modèle agricole qui se développe exige autant de terre hors de nos territoires qu’elle utilise de surface localement. Ce n’est pas durable pour notre planète et c’est insupportable pour les paysans d’ailleurs. Nous refusons cette évolution. Nous avons l’impérieuse nécessité de nous rassembler largement pour contribuer à construire un véritable mouvement en faveur de la souveraineté alimentaire, ici et là-bas. Nos pratiques paysannes contribuent à notre bien-être et notre satisfaction professionnelle : ils sont visibles, ils sont aussi durables. Ce qui y concourt n’est pas aujourd’hui l’objectif des politiques publiques. Nous demandons une véritable évaluation de l’agriculture qui prendrait en compte l’ensemble des coûts. Cette plus juste évaluation mettrait en évidence l’échec économique de la politique industrielle, montrerait qu’elle est déficitaire et déconstruirait le mythe de l’exportation. L’agriculture est l’affaire de tous parce que l’alimentation est l’affaire de tous. Nous nous inscrivons dans un mouvement de transformation nécessaire, qui touche tous les secteurs d’activité.

DL

Publicités

Une réflexion au sujet de « RURALITE – Un manifeste pour une agriculture solidaire »

  1. Merci pour les textes du site qui est très instructif.
    J’apprécie que des evêques se sentent proches des agri…. mais je trouve sincèrement la déclaration assez peu légère pour des évêques qui affirment rencontrer souvent les agriculteurs….
    – sont-ils allés leur parler, voir leur femme, leur ferme, leurs enfants, leurs parents…. et comprendre vraiment le fond du fond du problème qui ne date pas d’aujourd’hui…..
    désertification, solitude, mal être, suicide….. ça les ronge. On est perplexe. Le monde rural n’est pas écouté…. et il est même raillé ……. voir l’édito du monde du 10-02-16……très instructif (on propose qu’ils construisent des usines pour congeler la viande)…..!!!!!

    Pourtant reconnaissons que nos agriculteurs sont les gardiens d’une belle campagne française aimé du monde entier jalousé par certains pays avec des champs bien cultivés, des près en herbe….des forets bien entretenues.c’est grâce à leurs impôts que les routes de campagnes sont entretenues conseil général.
    S’il y a moins d’agriculteurs il y aura moins d’argent et les routes de campagne se dégradent déjà à vue d’oeil…. Mais où va-t-on ?

    Pourquoi chers évêques n’expliquez vous pas que la nature a besoin de l’homme pour se développer; pourquoi nous ne laissons pas le blé se reproduire tout seul d’une année sur l’autre …..qu’il faut 2/3 ans pour avoir une vache qui donne du bon lait….

    Ce sont bien des moines, des hommes de Dieu qui ont créé l’agriculture….et surtout dîtes bien que travailler avec le VIVANT c’est long, coûteux et très, très exigeant si on respecte l’animal, si on veille à sa vie, sa santé, sa croissance, son bien-être….

    Sinon nous n’aurons plus que des fermes industrielles où les animaux sont considérés comme des objets et sont dépressifs et la viande contient alors des toxiques…. etc…. je ne sais pas bien le dire mais d’autres surtout des évêques ruraux et mêmes citadins peuvent trouver les bons mots et être les bons ambassadeurs des cultivateurs de France. Dire que ce patrimoine n’a pas de prix et que les fonds de pension américains qui se jettent sur les terre vont tous faire casser.

    A vous maintenant ! Il y a urgence pour aider nos agris jeunes et moins jeunes, qui vont monter à Paris pour le SALON DE L AGRICULTURE tout bientôt. allez les voir sur place, les prof, les écoles d’agri….(souvent catho !!!) et vous comprendrez mieux. Il faut militer pour eux et avec eux vite et vite…. MERCI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s