Rester « jeûne » d’esprit

2014 carte-de-france-Jeûne-climatV3C’est donc parti ! A travers la France, plusieurs groupes se sont retrouvés pour démarrer un temps de jeûne volontaire, une fois par mois, pour rester sensible aux enjeux environnementaux. Et aussi pour accompagner les décisions à venir, au cours du sommet COP 21 qui se déroulera à Paris en décembre 2015. Extraits d’un article publié sur Reporterre il y a peu.

Dans la petite salle du siège parisien du mouvement Pax Christi, cinq personnes se sont rassemblées autour d’une table ronde. Il est midi, l’heure du repas, mais personne ne semble avoir faim. Tous cinq sont catholiques et sensibles à la dégradation de l’environnement. Ils discutent, tranquillement, parfois picorent quelques fruits secs.

En ce 1e juillet 2014, comme des centaines d’autres personnes, toutes confessions confondues, ils ont commencé le jeûne pour le climat. Ils le pratiqueront chaque premier jour du mois jusqu’aux négociations climatiques de décembre 2015, qui auront lieu à Paris. Treize autres rassemblements ont eu lieu en France ce 1e juillet, dans des lieux tels qu’un temple protestant à Orléans, un presbytère à Sautron, près de Nantes ou chez un particulier à Bordeaux. Les rassemblements se veulent interreligieux. A Arras, il aura lieu le 3 juillet et réunira dans un temple protestant l’évêque du diocèse, des personnes de confession musulmane, des élus locaux, un député européen, etc.

A l’origine de ce mouvement : le geste symbolique de Yeb Saño, chef de la délégation des Philippines lors de la conférence mondiale sur le changement climatique de Varsovie (Pologne), en novembre 2013. Alors qu’un typhon venait de frapper son pays, tuant plus de sept mille personnes, il avait décidé de jeûner jusqu’à ce que les négociations conduisent à des avancées concrètes. Catholique pratiquant, il avait ensuite lancé le mouvement Fast for Climate (Jeûne pour le climat), actuellement suivi par vingt-deux pays. Le 4 juin dernier, Yeb Saño a donné une conférence de presse à Paris pour lancer l’initiative en France. La Fédération protestante de France, la Conférence des évêques de France, l’Assemblée des évêques orthodoxes étaient représentées et ont accepté de suivre le mouvement. Des organisations laïques étaient aussi présentes, telles que le réseau action climat-France.  (…)

« Par le jeûne, nous voulons responsabiliser les gens, que chacun puisse prendre conscience de son rôle dans la société », dit Catherine Billet, de Pax Christi. « Et puis jeûner, c’est aussi une façon d’être solidaire avec ceux qui le vivent sans l’avoir choisi », c’est-à-dire les victimes du changement climatique qui souffrent de famine, partout dans le monde.Mais le jeûne est aussi un acte spirituel individuel, qui permet de faire appel à autre chose que les forces physiques. « Faire un jeûne ne laisse pas indifférent, indique Laura Morosini. En sautant un, deux ou trois repas, on se sent plus engagé. »

Une émission récente sur RND permet d’en savoir plus aussi. A découvrir ici.

 

Source : Article de Flora Chauveau (Reporterre)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s