Voir Milan et nourrir

or140227111404_0045Une grande exposition universelle se prépare à Milan et se déroulera du 1er mai au 31 octobre 2015. 142 pays y seront au moins représentés sous forme de pavillons. Le Saint-Siège fait partie d’eux. Le thème de l‘Expo Milan 2015 est « Nourrir la planète. L’énergie pour la vie.

Cette participation à cet évènement est aussi l’occasion pour l’Église de rappeler que l’homme ne vit « pas seulement de pain », ce qui sera le thème du pavillon du Saint-Siège. Une manière de rappeler à tous la dimension spirituelle et anthropologique du thème de l’exposition. Le cardinal Gianfranco Ravasi, président du Conseil pontifical pour la culture et commissaire du Saint-Siège pour l’évènement a évoqué ces réflexions au cours d’une conférence de presse ce 27 février.

Le pavillon du Vatican déclinera la thématique de la nourriture en quatre déclinaisons :

  • un jardin rappelant la nécessité de protéger l’environnement,
  • un aliment à partager avec l’épisode de la multiplication des pains comme référence chrétienne du partage des biens communs,
  • un repas éducatif, fondamental pour initier les nouvelles générations à des relations humaines fondées sur le respect des choses et des personnes
  • le pain qui rend Dieu présent dans le monde. Cette dimension typiquement chrétienne qu’est l’Eucharistie exprime le lien entre la parole et le pain de vie.

En 2012 déjà, en préparation de cette rencontre, les discussions avaient portées sur la « sécurité alimentaire et le développement agricole des Pays en voie de développement » au cours d’un congrès à l’ambassade d’Italie auprès du Saint-Siège.

“Nous ferons très attention aux contenus de notre manifestation – a expliqué l’administrateur délégué de l’Exposition, Lucio Stanca – car l’Expo 2015 représente également une nourriture culturelle. Nous ne glisserons pas dans un Disneyland, que nous ne voulons absolument pas”.
Le cardinal Giovanni Lajolo a souligné “que le fléau croissant de la faim continue à blesser des millions d’hommes, de femmes et d’enfants dans le monde. C’est pour cela qu’il est de notre devoir de continuer à chercher des solutions durables et effectives à cette plaie. Nous devons travailler ensemble en tant que famille humaine et famille de nation de façon à ce que ceux qui souffrent de la faim et ceux qui n’ont besoin de rien ne vivent plus l’un à côté de l’autre”.L’intervention de Letizia Moratti est restée sur la même longueur d’onde : “Nous voulons réaliser ce chemin avec l’Église car la solidarité et la participation que l’Église porte au monde sont extraordinaires et nous voulons travailler ensemble pour obtenir d’encore meilleurs résultats. Dans notre projet – a rappelé le m aire de Milan – nous avons prévu la création de petits centres pour le développement durable avec la réalisation, dans les zones les plus pauvres du monde, d’écoles, d’hôpitaux et de centres de formation”. Le sous-secrétaire à la Présidence du Conseil des Ministres Gianni Letta, sur la délicatesse du thème qui a donné son titre au congrès, a voulu rappelé qu’il s’agit d’un chemin complexe, commencé il y a longtemps, qui doit tenir compte de la contribution de l’Église “dans l’optique d’une “osmose vertueuse”.

DL

Credit photo : Osservatore Romano

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s