Scouts et biodiversité, toujours prêts !

50000 observationsLa 2e Conférence environnementale bat donc son plein (?) jusqu’au 21 septembre. Parmi les sujets abordées, il y a celui-de l’éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD) qui prépare notamment la conscience des générations montantes à ces défis.
C’est dans ce cadre que le scoutisme français a noué un partenariat avec l‘association Noé Conservation pour un programme de sciences participatives intitulé «50.000 Observations pour la Forêt ». Un programme créé en 2012 avec le Muséum national d’Histoire naturelle et Natureparif.
Son intérêt scientifique et son fonctionnement ludique et accessible à tous favorisent la sensibilisation des jeunes aux enjeux de préservation de la nature. Au delà de leur intérêt scientifique, les sciences participatives sur la biodiversité à destination du grand public ont une portée éducative forte car elles réapprennent à observer la nature environnante et à ne plus regarder sans savoir. Cet objectif pédagogique concret s’intègre logiquement dans le champ de l’Éducation à l’Environnement et au Développement Durable. Objectif
qui vise à diffuser des connaissances et à promouvoir des comportements pour participer de façon responsable au maintien de notre environnement. Les mouvements de scoutisme,portés majoritairement en France par les Scouts et Guides de France (SGDF) et les Éclaireuses et Éclaireurs de France (EEDF) développent l’éducation à l’environnement dans leur projet pédagogique. Dans cette dynamique, ils ont décidé de proposer «50.000 Observations pour la Forêt » aux jeunes Scouts. Pour Mathieu Bellay, coordinateur national à l’éducation nature chez les SGDF, «la méthode éducative scoute propose une éducation de plein air au contact de la nature. C’est un cadre idéal de développement de tout l’être intellectuel et corporel. Nous proposons aux jeunes de grandir en agissant, en réalisant des projets utiles. Et les sciences participatives nous permettent d’atteindre trois enjeux essentiels : être en contact avec la nature, mieux la comprendre et la connaître et être utile à la société.»Ce retour à la nature dans les projets éducatifs Scouts est une opportunité formidable de diffuser les sciences participatives, et particulièrement «50.000 Observations pour la Forêt». «Les Scouts et Guides de France et les Éclaireuses Éclaireurs de France représentent ensemble plus de 80.000 membres. Ils sont les meilleurs leviers de diffusion du programme qui offre une opportunité aux jeunes Scouts et Eclaireurs d’appréhender la biodiversité» explique Benjamin Thirion, Chargé du programme chez Noé.
DL
Contacts
Chargé de programme “Observatoires de la Biodiversité”, Noé Conservation : Benjamin Thirion, 01.82.83.34.20, bthirion@noeconservation.org
Coordinateur national à l’éducation nature,SGDF : Mathieu Bellay, 01.44.52.37.53, mbellay@sgdf.fr
Délégué territorial,EEDF : Laurent Bodereau,07.62.58.38.89, laurent.bodereau@eedf.asso.fr
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s