Lobbying proOGM au Vatican ?

On a déjà évoqué l’étonnant article que quelques membres de l’Académie pontificale des Sciences ont prévu de publier bientôt concernant les OGM et leurs applications. On apprend, à la lecture du travail de décryptage opéré ces dernières semaines sur les documents révélés par Wikileaks, par exemple par les journalistes du Monde, que certains câbles diplomatiques américains bien antérieurs concernent eux aussi la question. Voici l’extrait de l’article de synthèse qu’en propose la journaliste Stéphanie Le Bars

Toujours hésitante, la position du Vatican sur l’utilisation des organismes génétiquement modifiés (OGM) est, dès 2005, suivie de près par les Etats-Unis. L’ambassade près du Saint-Siège mène un lobbying pour rallier le Vatican sur cette question. « En insistant sur les bénéfices économiques des OGM pour les fermiers des pays en voie de développement », les diplomates espèrent convertir l’Eglise catholique « à l’impératif moral » des OGM – ce qui, au passage, pourrait contribuer à l’acceptation de ces produits dans les pays du Sud.

Avant la signature de l’accord final de la conférence de Copenhague en janvier 2010, les Etats-Unis convainquent le Vatican d' »encourager discrètement » divers pays à signer le texte final. Une démarche particulièrement appréciée par l’ambassade américaine qui rappelle que, généralement, « le Vatican est réticent à compromettre son indépendance et son autorité morale en s’associant aux efforts de lobbies particuliers ».

Source : ici

DL

Publicités

Une réflexion au sujet de « Lobbying proOGM au Vatican ? »

  1. Je retrouve ces quelques lignes du Journal La Croix dans un article du 1er decembre. 2010 dont le titre était Le Vatican reste prudent face aux plantes transgéniques
    Il n’existe pas de position officielle en soi. Dès mercredi, la Salle de presse du Saint-Siège précisait, dans un communiqué, que cet avis sur les OGM ne devait en aucun cas être considéré comme engageant l’Académie, car seulement la moitié de ses 80 membres avaient signé ce travail. Et qu’il pouvait d’autant moins être pris comme une position officielle du Saint-Siège ou du Magistère de l’Église sur ce sujet.

    De fait, il n’existe pas d’unanimité. À l’occasion du Synode pour l’Afrique, en octobre 2009, les évêques africains avaient ainsi manifesté de grandes réticences face aux OGM, accordant plutôt la priorité à l’accès aux marchés des productions vivrières des petits paysans, s’inquiétant du monopole des sociétés multinationales sur ces nouvelles semences.

    Benoît XVI, dans son encyclique Caritas in veritate , était resté très prudent : « Il serait utile de considérer les nouvelles frontières qui sont ouvertes par l’usage correct des techniques de production agricole aussi bien traditionnelles qu’innovantes, à condition que ces dernières, ayant été étudiées attentivement, soient reconnues convenables, respectueuses de l’environnement et attentives aux populations les plus défavorisées. »

    De nombreux articles ont été publiés sur cette illusion de penser que les OGM apportaient la solution au problème de la faim. ils ne font que l’aggraver mais que peuvent faire les budgets de nombreux pays africains face aux pressions des grandes firmes de la biotechnologie.

    Si des medias – par des raccourcis paresseux ou cyniques – laissent penser que Rome bénit les OGM, ne leur, prêtons pas trop vite confiance mais souhaitons un plus grand travail de nos églises sur ces questions et que l’on ne puisse plus être troublé par ce titre accrocheur : lobby pro OGM aux Vatican ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s